20/09/2013

Traverser le lac ou la rade ?

On parle beaucoup traversée ces jours. Ca fait d'ailleurs bien 50 ans qu'on en parle et on n'a pas fini d'en parler ! Les projets se sont succédés, petite traversée, moyenne traversée, grande traversée, traversée autoroutière, etc... Des millions ont été dépensés mais toujours rien. La mode est à la traversée autoroutière. Mais pourquoi ? A la base il s'agit en fait d'une stratégie cantonale. En optant pour une traversée autoroutière intégrée au réseau de routes nationales, le Canton espère faire financer l'ouvrage par la Confédération. Donc on a fait valoir la nécessité de désengorger l'autoroute de contournement.

Mais le problème, c'est que la Confédération privilégie l'élargissement de l'autoroute de contournement, mieux à même de désengorger cet axe ! Est-ce faux ? En réalité non, car la traversée du lac n'aurait qu'un impact très limité sur l'engorgement de l'autoroute de contournement pour un prix bien supérieur à l'élargissement. Donc il est logique, de ce point de vue de ne pas financer la traversée du lac. En réalité, la stratégie cantonale est simplement allé dans le mur. On n'avait pas prévu que l'élargissement soit privilégié, mais finalement c'est assez normal.

Donc les milieux économiques reviennent avec une proposition de financement publique-privé. Ce dernier mènera sans doute à la création d'un péage... de 8 Frs. par passage ! Mais qui utilisera cette autoroute pour ce prix ? Sans doute pas les pendulaires pour qui elle est prioritairement destinée. A la rigueur les Confédérés ou étrangers venant du nord et se rendant vers la Haute-Savoie et le Tunnel du Mont-Blanc seront d'accord de payer. Mais c'est à peu près tout. Et ça ne fait pas grand monde. Je pense donc que cette solution est absurde et j'espère qu'elle sera vouée à l'échec habituel des propositions faites dans ce dossier.

Mais finalement, il faut re41639826.jpgvenir aux fondamentaux. A quoi sert cette traversée, qu'elle soit de la rade ou du lac ? Pourquoi nous, habitants de Genève et de l’agglomération, souhaitons-nous traverser le lac au sec ? Les buts principaux sont: le désengorgement du centre ville, la libération d'une partie du Pont du Mont-Blanc pour y faire passer des bus et des trams, la libération des quais pour les aménager en grande partie en espaces piétonniers, la création de larges zones piétonnes, etc...

Et le problème, c'est que la traversée autoroutière, si elle pourra être utile dans le futur, ne répond à aucune de ces préoccupations ! En réalité, le meilleur projet pour Genève est celui qui avait été privilégié par la commission d'étude et repris par l'UDC dans son initiative. Ce projet est d'ailleurs à la taille du Canton et pourra être financé par l'Etat sans aide de la Confédération. Il nous permettra ainsi de résoudre rapidement nos problèmes en attendant une traversée du lac qui ne viendra peut-être que dans 50 ans ou plus !

Alors pour qu'on évite d'attendre aussi longtemps que pour le CEVA, il est nécessaire de se mobiliser autour d'un projet réaliste. (même si la date de 2020 semble un peu optimiste...)

04/01/2010

La Burj Khalifa

Ca y'est, elle est inaugurée ! La Burj Dubaï, devenue par la même occasion Burj Khalifa, du nom du souverain d'Abou Dhabi et chef d'Etat des Emirats Arabes Unis, devient aujourd'hui officiellement l'immeuble le plus haut du monde. Sa hauteur officielle est désormais portée à 828 mètres, de la base à la flèche. Il dépasse donc de 320 mètres la tour qui jusqu'à ce matin était la plus haute du monde, la Taipei 101, soit de la hauteur de la tour Effeil !

Lire la suite

06/11/2009

La plus haute du monde

Ce sera donc au mois de janvier que l'émirat de Dubaï inaugurera sa nouvelle plus haute construction, qui ne sera rien de moins que la plus haute construction que l'homme n'ait jamais construite ! Même la tour de Babel ferait pâle figure à côté de ce monstre de béton et d'acier!

Certes la construction de ce géant de 818 mètres aura pris un an de retard, mais c'est finalement en à peine six ans que la tour aura été finalisée. Chez nous, six ans c'est (avec beaucoup de chance) à peine le temps nécessaire à la consultation préliminaire avant de se décider à propos de l'autorisation de construire pour des édifices bien moins ambitieux que celui-là ! Mais bien sûr, il faut dire qu'à Dubaï, si l'émir décide de quelque chose, personne ne va le contredire...

Lire la suite

26/07/2009

Complexe supergéant à La Mecque

Confrontée à un affux toujours plus grand de pélerins, La Mecque, lieu saint le plus important de l'Islam a décidé de la construction d'un complexe résidentiel géant pouvant loger jusqu'à 65'000 personnes. Cela peut paraître étonnant pour une ville qui n'avait jusqu'alors presque jamais construit en hauteur. Lorsqu'elle sera inaugurée l'année prochaine, la plus haute tour du complexe prendra même provisoirement la seconde place du classement mondial des plus hautes tours avec pas loin de 600 mètres, loin derrière la Burj Dubai bien sûr, mais bien devant la Taipeï 101, la plus haute tour du monde pour quelques mois encore. Elle ne devrait toutefois garder cette seconde place que deux ans car la Shanghai Tower puis la Spire Tower devraient assez rapidement la dépasser.

terminé.jpg

Non seulement la hauteur de ce complexe de sept tours construites sur un socle unique peut surprendre dans une ville où les immeubles ne cherchent presque jamais à rivaliser avec les minarets de sa grande mosquée, mais c'est surtout la lourdeur de la construction qui semble écraser tout ce qui l'entoure, à commencer par la mosquée à laquelle elle fait face. Constuire une aussi énorme structure au coeur d'un quartier comme celui-ci, c'est un peu comme si on rasait toute la vieille-ville à part la cathédrale et qu'on construisait un gigantesque bâtiment unique sur la surface ainsi libérée ! Pour moi, c'est bien là l'expression d'un urbanisme totalement raté qui dénature gravement l'image de la ville.

construction.jpg

Je peux comprendre ce besoin d'offrir plus de surface résidentielle aux plus riches pélerins. Je peux même comprendre qu'on cherche à rénover l'image de La Mecque. Mais n'aurait-il pas été préférable de construire plus loin de la mosquée ? N'aurait-il pas fallu construire plusieurs bâtiments séparés pour éviter de créer une gigantesque structure qui écrase tout le reste de la ville, à commencer par la mosquée en contrebas ? Bref, on l'aura compris, je suis assez circonspect devant cette réalisation architecturale. Pour moi qui aime l'architecture élancée, c'est même le bâtiment géant actuellement en construction le plus laid qui soit. Ce à quoi ça me fait le plus penser finalement, c'est à la Bucarest idéale telle que l'avait rêvée Ceausescu et qui n'a heureusement jamais été réalisée.

construction2.jpg

11/07/2009

Et à Shanghai, quoi de neuf ?

Jadis petit port occupé par plusieurs états colonisateurs, Shanghai est aujourd'hui devenu le symbole de cette Chine progressiste, à l'économie si florissante. Métropole chinoise, la ville compte ainsi les plus grands immeubles de Chine populaire. (et non de Chine tout court, car le plus haut immeuble du monde, la Taïpei 101, se trouve pour quelques mois encore à Taïpei...) Et si la croissance de sa population est parfaitement maitrisée contrairement à beaucoup d'autres grandes villes asiatiques, sa croissance en hauteur donne le vertige. Le quartier financier de Pudong est en effet le théâtre d'une course au gigantisme ressemblant fortement à celle qui prévaut à Dubaï.

shanghai.jpg

Dernier avatar, le Shanghai World Financial Centre a ouvert ses portes l'année passée. Second plus grand immeuble du monde avec ses 492m100px-SWFC_Jul08.jpg et ses 101 étages, la tour biseautée possède tout de même deux records, celui de l'étage occupé le plus haut du monde, ainsi que celui de la plateforme d'observation la plus haute du monde. Ces deux records vont toutefois tomber d'ici la fin de l'année, lorsque la Burj Dubaï sera inaugurée. Le World Financial Centre est en grande partie dévolu au domaine commercial comme c'est souvent le cas. Toutefois il contient aussi l'hôtel le plus haut du monde, le Park Hyatt Shanghai.

Personnellement, j'apprécie particulièrement son style architectural hors du commun et audacieux. On voit à quel point les architectes du début du 21ème siècle ont décidé d'en finir avec les horribles cubes de béton et d'acier qu'ils construisaient si souvent vers le début du dernier quart du 20ème siècle.

Bref, Shanghai détient la seconde place et ne compte pas la perdre. Elle la perdra toutefois, puisqu'à la fin de l'année, le World Financial Center passera à la troisième place. Mais elle compte bien la récupérer en 2014, lorsque son prochain grand projet en construction sera inauguré !

Lire la suite

27/06/2009

Freedom Tower vs Spire Tower

Après avoir parlé des plus grands projets de Dubaï ici et ici, j'ai décidé de parler des projets états-uniens. Certes, on n'y construit ni aussi grand, ni aussi vite que dans la grande ville commerciale du Golfe. Mais tout de même, on ne peut pas accuser les Américains de manquer de vision. Les projets y sont toujours aussi grandioses et les deux villes américaines les plus hautes continuent de voir toujours plus grand.

Lire la suite

13/06/2009

Crisis ? What crisis ?

Après ce sujet sur la Burj Dubaï, la tour qui a atteint sa hauteur maximale de 818m au début de l'année et devrait ouvrir ses portes avant la fin de l'année, je continue ma série sur l'urbanisme de Dubaï. En pleine crise économique, alors que beaucoup d'autres villes voient leurs projets stoppés par le manque de liquidités, Dubaï se permet de continuer à créer les projets les plus fous, et surtout à les réaliser !

Non contente d'abriter la construction humaine la plus haute de tous les temps, la ville vise déjà le futur et prévoit de battre son propre record avec une tour de hauteur… kilométrique !

Lire la suite

20/05/2009

Plus de logements à la Praille

Ainsi on va construire plus de logements que prévu initialement dans le projet de PAV. A première vue c'est juste un changement destiné à contenter ceux qui veulent qu'on s'occupe en priorité de la crise du logement. Mais en réalité, il s'agit d'un changement de fond. En effet, 6000 logements pour 20000 emplois, ça signifiait que la part de la population active de l'agglomération logée dans le quartier était moins importante que celle qui y travaillait. Et donc, en fin de compte, le quartier aurait été importateur net de main d'oeuvre. Ca en aurait fait un quartier avant tout commercial plutôt à comparer au centre-ville qu'à des quartiers d'habitation tels que Plainpalais ou la Servette.

Désormais, l'équilibre est rétabli. 14000 logements pour 15000 emplois, sachant qu'un ménage comporte souvent 2 personnes actives, ça signifie que le quartier deviendra exportateur net de main d'oeuvre ! Je pense que cette nouvelle est vraiment excellente. Car je ne pense pas que nous ayons besoin de plus de main d'oeuvre importée, frontaliers ou pendulaires vaudois, la priorité doit être donnée au logement local. Il n'est donc pas nécessaire d'augmenter outre mesure le nombre d'emplois disponibles, mais par contre, nous devons nous donner les moyens de loger les employés des sociétés genevoises. Ce changement va donc vraiment dans le bon sens.

Reste à savoir ce qu'il faut construire. On sait que la pénurie concerne surtout des appartements de 3 à 5 pièces, les plus demandés en général. Est-ce à dire qu'on doit construire exclusivement ce type de logements ? Je pense personnellement qu'ils doivent effectivement constituer la majorité de ces nouveaux logements. Et au niveau du type de logement, faut-il plus de logements sociaux ? De loyers libres ? De PPE ? Je pense pour ma part qu'il faudra un peu des trois. Des logements sociaux pour ceux qui peuvent y entrer. (Mais vu les revenus maximum exigés, ça ne concerne pas grand monde...) Des logements en loyer libre pour les autres. Mais aussi des PPE pour permettre aux prix de l'immobilier à Genève de baisser et aider ainsi ceux qui peuvent accéder à la propriété à le faire. Et ainsi libérer des loyers libres pour les autres !

Et c'est peut-être là ce qui importerait le plus. Que les familles suffisamment aisées puissent acheter leur appartement et ne plus occuper des appartements qui pourraient servir aux autres ! Donc, je pense que des logements sociaux, c'est bien. Des loyers libres aussi. Mais construisons surtout des PPE afin que nous cessions d'être à la traîne de l'Europe au niveau du nombre de propriétaires de leur logement ! Il est inconcevable qu'à Genève, où on voit tant de Mercedes ou de BMW circuler, il y ait si peu de propriétaires...

Quant aux immeubles commerciaux, ils seront donc moins nombreux. Verra-t-on tout de même des tours ? Pas sûr depuis que les études géologiques ont prouvé la difficulté de la chose. Mais je pense que des tours pourront tout de même être construites sur la zone. On trouvera bien un moyen. Et ça me semble tout de même important pour qu'on ne fasse pas de la Praille une nouvelle cité satellite. Ce dont on n'a vraiment pas besoin, c'est d'un nouveau Meyrin ou d'un nouveau Lignon. La Praille doit devenir un nouveau centre. Avec son propre style et sa propre identité. Et de l'animation jour et nuit comme dans tout bon quartier vivant.

04/05/2009

818 m de haut !

Oui vous avez raison, pour une montagne, ça ne fait pas très haut. C'est juste là hauteur du Salève environ. Mais voilà, cette altitude ça n'est pas une montagne qui l'a atteinte, mais une construction humaine : la Burj Dubaï !

burj-dubai-2009.jpgIl faut savoir que Burj en arabe, ça veut dire "tour". Donc la Burj Dubaï, ça veut littéralement dire "La tour de Dubaï" ! Au niveau de l'originalité du nom, c'est à ranger dans la même catégorie que le Stade de Genève… Mais son nom est bien la seule chose qui puisse être considéré comme banale.

Tout d'abord, il faut dire qu'on est à Dubaï. Un petit Emirat du Golfe dont le souverain a une certaine quantité de pétrodollars dont il souhaite se débarrasser. Et on le comprend, puisqu'il lui en reste encore pas mal, en "liquide", dans son sous-sol ! Dans ces conditions, il aurait tort de se priver non ? Donc, il a décidé de faire de sa ville la cité la plus moderne du monde. La première grande cité du 21ème siècle. Et il faut bien dire qu'il est en train d'y arriver. Les projets les plus fous s'y succèdent à rythme soutenu. Et la Burj Dubaï n'est jamais que le plus fantasmagorique de tous…

En janvier dernier, la tour a donc atteint sa hauteur maximale. Elle n'est pas encore considérée comme la plus haute tour du monde, car elle n'obtiendra ce titre qu'après son inauguration qui devrait avoir lieu cette année encore. Mais elle est déjà, et de très loin, la plus haute construction humaine au monde. Et ce comparatif montre qu'elle devrait le rester un bon bout de temps encore. Même la Freedom Tower à New York, dont les promoteurs auraient voulu qu'elle devienne la plus haute tour du monde, parait plutôt petite à côté…

http://skyscraperpage.com/diagrams/?25002165dubai-downtown-burj-dubai1.jpg

Et bien sûr, il n'y a pas que l'extérieur de ce pique à glace géant qui ait été soigné. Comme on s'en doute, l'intérieur est extrêmement luxueux. C'est normal, on est à Dubaï. Une ville où la vie est plus facile si on possède une American Express Gold ! On y trouvera des appartements de haut standing, plusieurs hôtels, dont un de la chaîne Armanii et  bien sûr pas mal de bureaux. A ses pieds un lac artificiel et tout un complexe immobilier, comprenant le plus grand centre commercial du monde, sont en construction.

Ce petit film tourné fin janvier, alors qu'on venait de poser la flèche de la tour, permet de se faire une idée de ce que ça donne en réalité. Vous remarquerez comme les gratte-ciels qu'on voit en contrebas paraissent ridiculement petits. Et bien il faut se rendre compte que beaucoup d'entre eux feraient passer les tours de la Défense à Paris pour des naines…

 

Alors Burj Dubaï, nouvelle tour de Babel où les peuples se rencontreront ? Ou futur fiasco commercial, rêve d'un Emir mégalo brisé sur l'autel de la crise ? L'avenir nous le dira…