20/05/2009

Plus de logements à la Praille

Ainsi on va construire plus de logements que prévu initialement dans le projet de PAV. A première vue c'est juste un changement destiné à contenter ceux qui veulent qu'on s'occupe en priorité de la crise du logement. Mais en réalité, il s'agit d'un changement de fond. En effet, 6000 logements pour 20000 emplois, ça signifiait que la part de la population active de l'agglomération logée dans le quartier était moins importante que celle qui y travaillait. Et donc, en fin de compte, le quartier aurait été importateur net de main d'oeuvre. Ca en aurait fait un quartier avant tout commercial plutôt à comparer au centre-ville qu'à des quartiers d'habitation tels que Plainpalais ou la Servette.

Désormais, l'équilibre est rétabli. 14000 logements pour 15000 emplois, sachant qu'un ménage comporte souvent 2 personnes actives, ça signifie que le quartier deviendra exportateur net de main d'oeuvre ! Je pense que cette nouvelle est vraiment excellente. Car je ne pense pas que nous ayons besoin de plus de main d'oeuvre importée, frontaliers ou pendulaires vaudois, la priorité doit être donnée au logement local. Il n'est donc pas nécessaire d'augmenter outre mesure le nombre d'emplois disponibles, mais par contre, nous devons nous donner les moyens de loger les employés des sociétés genevoises. Ce changement va donc vraiment dans le bon sens.

Reste à savoir ce qu'il faut construire. On sait que la pénurie concerne surtout des appartements de 3 à 5 pièces, les plus demandés en général. Est-ce à dire qu'on doit construire exclusivement ce type de logements ? Je pense personnellement qu'ils doivent effectivement constituer la majorité de ces nouveaux logements. Et au niveau du type de logement, faut-il plus de logements sociaux ? De loyers libres ? De PPE ? Je pense pour ma part qu'il faudra un peu des trois. Des logements sociaux pour ceux qui peuvent y entrer. (Mais vu les revenus maximum exigés, ça ne concerne pas grand monde...) Des logements en loyer libre pour les autres. Mais aussi des PPE pour permettre aux prix de l'immobilier à Genève de baisser et aider ainsi ceux qui peuvent accéder à la propriété à le faire. Et ainsi libérer des loyers libres pour les autres !

Et c'est peut-être là ce qui importerait le plus. Que les familles suffisamment aisées puissent acheter leur appartement et ne plus occuper des appartements qui pourraient servir aux autres ! Donc, je pense que des logements sociaux, c'est bien. Des loyers libres aussi. Mais construisons surtout des PPE afin que nous cessions d'être à la traîne de l'Europe au niveau du nombre de propriétaires de leur logement ! Il est inconcevable qu'à Genève, où on voit tant de Mercedes ou de BMW circuler, il y ait si peu de propriétaires...

Quant aux immeubles commerciaux, ils seront donc moins nombreux. Verra-t-on tout de même des tours ? Pas sûr depuis que les études géologiques ont prouvé la difficulté de la chose. Mais je pense que des tours pourront tout de même être construites sur la zone. On trouvera bien un moyen. Et ça me semble tout de même important pour qu'on ne fasse pas de la Praille une nouvelle cité satellite. Ce dont on n'a vraiment pas besoin, c'est d'un nouveau Meyrin ou d'un nouveau Lignon. La Praille doit devenir un nouveau centre. Avec son propre style et sa propre identité. Et de l'animation jour et nuit comme dans tout bon quartier vivant.