21/03/2011

Réflexions à propos du sarcophage de Tchernobyl

Hasard du calendrier ou non, alors que les Japonais bataillent pour sécuriser les réacteurs endommagés de la centrale de Fukushima, on reparle du sarcophage de Tchernobyl. En effet, l'édifice protégeant les restes du réacteur accidenté avait été construit à la hâte, dans des conditions effroyables, et il montre désormais des signes de vieillissement accéléré. Les autorités ukrainiennes ont donc décidé de construire une nouvelle structure par-dessus l'actuelle afin de la renforcer.

tchernobyl-sarcophage-dec1999.jpgCeci pose une question fondamentale au sujet de la centrale désafectée de Tchernobyl et de son réacteur numéro 4. Les restes liquéfiés du réacteur ayant fait fusion reposent aujourd'hui au fond d'un trou, provisoirement stabilisés. Mais les matériaux nucléaires qui composent ce magma refroidi seront encore dangereux pour des centaines de milliers d'années. Ce lieu restera maudit pour toute cette durée, à moins qu'une hypothétique civilisation future parvienne à l'assainir. Et on voit aujourd'hui qu'après seulement 25 ans, soit une génération, la première structure montre déjà des signes de faiblesse. La nouvelle, selon les autorités, devrait protéger le site pour 100 ans au moins. 4 générations. Mais 100'000 ans, ça représente 4000 générations ! Il faudra donc reconstruire 1000 fois ce sarcophage avant que le site soit devenu moins dangereux ! Qui peut dire que les 4000 prochaines générations seront à même de protéger ce site et d'entretenir cette structure ? Et pendant tout ce temps, y aura-t-il seulement des habitants humains dans la région ? Qui peut dire que la civilisation va résister au temps et que les humains auront toujours la technologie et les compétences nécessaires pour assurer la pérénité du site ?

Il est très probable qu'une nouvelle glaciation se produise dans les milliers d'années à venir. Et alors, si un glacier emporte la structure et amène le tout vers la mer Baltique, c'est les mers du monde entier qui seront polluées. Et bien avant cela, qui peut dire combien de temps ce bâtiment restera en état d'assurer sa fonction de protection ? Les pyramides sont probablement les plus anciennes structures d'origine humaine encore debout. Et elles ont moins de 5000 ans ! Aucune construction humaine n'est faite pour résister 100'000 ans. Dans 100'000 ans, les pyramides elles-mêmes seront réduites à l'état de sable. Et on veut nous faire croire que le sarcophage de Tchernobyl protégera les 4000 prochaines générations ? A long terme, je pense  malheureusement qu'une seule conclusion peut s'imposer. La catastrophe qui ne s'est pas produite en 1986 se produira forcément un jour. Et alors les habitants de la Terre auront de bonnes raisons de nous maudire, pour autant que la mémoire de notre existence ait résisté au temps.

15/03/2011

Les centrales japonaises: parfaitement sûres

Le titre de mon billet vous fait sourire ? Peut-être pas car ce sujet ne prête pas trop à la plaisanterie ces temps-ci. Mais en tout cas, il paraît complètement absurde, non ? Pourtant c'était ce que n'importe quel expert dans le domaine du nucléaire aurait dit jusqu'il y a quelques jours. La technologie du nucléaire japonaise est considérée comme parfaitement sûre car elle répond totalement aux normes internationales en vigueur. A Fukushima, on n'est pas à Tchernobyl. Le personnel de la centrale est parfaitement instruit. L'entretient de la centrale ne soufre aucun reproche. Le coeur est correctement confiné. Les multiples systèmes de sécurité fonctionnent parfaitement et sont prêts à prendre le relais lorsque les autres ont cessé de fonctionner. Ici comme en Suisse, on n'a pas une chance sur un million de vivre un accident. La population aux alentours est parfaitement rassurée et aime sa centrale qui apporte emplois et confort.

Alors pourquoi y-a-t'il eu un accident ? Pardi, c'est à cause d'un tremblement de terre. Et du tsunami qui a suivi. Soudainement, cette centrale réputée totalement sûre s'est transformée en risque majeur parce qu'elle a été construite au mauvais endroit. Mais qu'ils sont bêtes ces japonais ! Ne pouvaient-ils pas prévoir ces risques ? Un enfant leur aurait dit que des tsunamis peuvent se produire et que l'endroit est mal choisi ! Enfin c'est ce qu'on entend dire au comptoir du bistrot du coin. Mais ça n'est pas entièrement vrai. La réalité, c'est que ce risque avait été pris en compte. On ne construit pas une centrale nucléaire au Japon, en bord de mer, sans tenir compte des risques sismiques. Le Japon est sans doute l'une des régions du monde où les tremblements de terre sont les plus violents. Et le mot "tsunami" est un mot japonais, il ne faut pas l'oublier. Donc c'est un phénomène qu'ils connaissent bien et celui de l'autre jour est très loin d'être le premier que les Japonais vivent.

Alors la triste réalité, c'est que les experts ont fukushima.jpgjugé que cette centrale résisterait aux évènements qui se sont produits la semaine passée, car sur l'échelle du siècle, ils n'ont rien d'exceptionnel. Et le fait est qu'ils se sont plantés. Il faut cesser de se poser les mauvaises questions. Savoir pourquoi on a construit une centrale à cet endroit n'est pas intéressant. Savoir si les causes de cette catastrophe peuvent se produire en Suisse n'est pas non plus une bonne question. Les seules questions intéressantes sont: peut-on faire confiance à des experts qui ne maîtrisent pas totalement toutes les données ? Et aussi: notre indépendance énergétique vaut-elle le risque encouru ?

Je ne pense pas qu'il y ait de réponse toute faite à ces questions. Toute technologie comporte un risque. N'importe quel objet que nous utilisons au quotidien peut nous blesser ou produire des dégâts. Mais généralement, les avantages surpassent clairement les inconvénients et on décide d'accepter les risques. Mais dans le cas du nucléaire, un accident a des conséquences tellement graves que la question ne peut pas être tranchée si rapidement. C'est un peu comme dire que l'avion est le moyen de transport le plus sûr. C'est vrai, mais en cas de catastrophe, le nombre de morts est toujours très important et imaginer le calvaire vécu par ces gens fait toujours réfléchir.

Pour se décider sur le bienfondé de cette technologie, je pense qu'il serait important de renseigner la population sur la réalité de son fonctionnement. Et je pense que si les gens savaient comment fonctionne une centrale, ils y seraient opposés. Il faut savoir qu'une centrale nucléaire est basiquement un système instable. Le combustible nucléaire, une fois enrichi en Uranium 235 normalement rare, a une tendance naturelle à l'emballement. Le contrôle des réactions se fait au moyen de divers systèmes qui permettent d'éviter cet emballement en frainant continuellement les réactions. Pour illustrer cela, il faut imaginer disposer d'une voiture à moteur nucléaire. Sur cette voiture, vous n'auriez pas d'accélérateur, mais seulement un frein. Lorsque vous souhaitez accélérez, vous relâchez une partie de la pression sur le frein. Mais en aucun cas vous ne pourriez relâcher totalement la pédale, sans quoi votre voiture partirait dans le décor ! En principe ça ne pose pas de problème grave, car vous êtes capable de maîtriser la pédale. Mais qu'arrive-t-il si vous vous assoupissez une fraction de seconde ? Ou si votre pied glisse ? La réponse est simple: vous avez un accident. Et c'est exactement ce qui s'est produit au Japon. Les systèmes de sécurité qui étaient censés protéger la centrale en cas de tsunami se sont révélés insuffisants lorsque la situation réelle s'est produite. Et cela a conduit à l'emballement et donc à la surchauffe.

Lorsque j'étais étudiant, on a cherché à me pousser dans la filière du nucléaire parce que j'avais un bon niveau en maths et en physique. Mais si j'ai choisi une autre voie alors que celle-ci était tout à fait passionnante, c'est justement parce que je sais ce qu'est le nucléaire. Et que jamais je n'aurais voulu travailler sur une forme d'énergie dont je pense que l'humanité doit faire le deuil ! Je n'ai jamais cru aux experts qui prétendent qu'il n'y a aucun risque, justement parce que ce sont des êtres humains et qu'ils peuvent faire des erreurs. Il y aura toujours des situations qu'ils n'ont pas prévues. La Terre est un système complexe et imprévisible par nature. Prétendre comprendre totalement son fonctionnement est un mensonge. En réalité, les gens qui prétendent que la technologie nucléaire est parfaitement sûre ne sont rien d'autre que des apprenti-sorciers qui sont prêts à nous faire partager à tous le risque qu'ils ont décidé de courir.

P.S. Je me fais rare sur ces blogs parce que je suis passé à autre chose et que je trouvais avoir fait le tour des sujets qui m'intéressent. Mais mon blog n'est pas fermé et je continuerai à écrire de petits messages lorsque des sujets d'actualité m'en inspireront !