09/02/2010

Antisémitisme et antisionisme

J'ai remarqué que chez les islamistes, la méthode classique pour contrer les accusations d'antisémitisme, c'est de faire remarquer que les sémites ne sont pas tous Juifs. Un arabe selon eux ne peut pas être antisémite car il est lui-même un sémite. De même, ils font remarquer que les Juifs ne sont pas tous sémites puisqu'ils sont issus de régions très différentes. Ils tentent alors de se décrire comme antisionistes, par opposition aux sionistes qui prétendent qu'Israël est la terre du peuple juif, pour faire passer leur position pour politique et non raciste.

Mais il s'agit là au mieux de méconnaissance de la langue française, ou au pire de manipulation grossière. Le fait est que l'antisémitisme est un terme dérivé de l'Allemand Antisemitismus inventé à la fin du 19e siècle lors de la création d'une ligue antisémite. Son sens d'alors était clairement et exclusivement dirigé contre les Juifs. Les nazis se sont par la suite officiellement déclarés antisémites, comprenant eux aussi clairement ce mot comme dirigé contre les Juifs de toutes provenances. Et d'ailleurs ils n'étaient pas les seuls, dans tout le monde occidental, l'antisémitisme était de mise dans les années 20 et 30. (y compris dans notre pays) Et aujourd'hui encore, le terme d'antisémitisme ne désigne que la haine des Juifs et n'englobe pas la haine d'autres peuples sémites. Probablement que ce terme n'est plus très adapté, mais c'est le seul qui désigne cette forme particulière de racisme.

L'antisionisme par contre, désigne l'opposition au sionisme, c'est-à-dire à la politique visant la création d'un état juif au Proche-Orient. C'est important de souligner que ce terme est censé représenter une position politique. Mais lorsqu'on réclame la destruction d'Israël, on ne fait pas de la politique. On incite à la haine. Et la haine d'un autre peuple, c'est du racisme. Le Hamas est donc un mouvement raciste. Le Hezbollah est un mouvement raciste. L'Iran est un pays raciste. Toute position qui appelle à la destruction de l'état d'Israël est une position antisémite et pas seulement antisioniste. Et le fait que ça soit des personnes issues de peuples sémites qui ont cette position ne change rien au problème.

De plus, la plupart des personnes qui se disent antisionistes ne se contentent pas de demander la création d'un état palestinien. Ils réclament la disparition pure et simple de l'état d'Israël et le départ (ou la mort?) de tous les Juifs habitant cet état! Un état palestinien où des Juifs auraient le droit de vivre est inconcevable pour eux ! Il ne s'agit donc pas uniquement d'une position politique. Elle est clairement haineuse et dirigée contre les Juifs et peut donc être clairement considérée comme antisémite. Comme le rappelle D.J. dans son billet du jour, le grand Mufti de Jerusalem s'était à l'époque allié avec Hitler dont il devait bien aimer les idées antisémites. Je pense que dans ce cas, le lien entre antisémitisme et antisionisme est pour le moins clair.