03/07/2018

Le MH370 a-t-il remplacé le MH17 ?

A lire en premier

Le vol MH370 a disparu le 8 mars 2014 et en juillet il n’avait toujours pas été retrouvé. J’étais de ce fait de plus en plus persuadé du vol de cet appareil. Entre temps j’avais entendu parler des témoins des Maldives qui avaient vu passer à très basse altitude un gros avion se dirigeant vers Diego Garcia. J’étais également d’avis qu’à l’opposé de l’aviation civile, les militaires des pays survolés devaient posséder des données intéressantes qu’elles semblaient refuser de révéler.

En fait, je considérais comme très vraisemblable  l’hypothèse selon laquelle le pilote avait dérobé l’appareil en vue de le précipiter sur la base américaine de Diego Garcia et comme beaucoup je considérais comme plausible que l’avion ait été abattu par les militaires américains pour l’empêcher d’approcher trop près de l’île. L’omerta servirait dans ce cas à cacher la destruction d’un avion civile par les militaires, ce qui serait difficilement acceptable par l’opinion publique. C’est cette hypothèse que défend toujours Ghyslain Wattrelos dont la femme et les deux enfants ont disparu dans le crash et dont la vérité sur cette disparition est devenu depuis l’unique combat. Pour ma part, je n’y ai cru que jusqu’au mois de juillet, alors qu’un autre événement m’a fait changer d’opinion.

J’étais d’ailleurs en vacances et je m’intéressais alors peu à l’actualité mondiale, comme on peut le comprendre. J’ai donc bien failli manquer l’info. Mais quand j’ai fini par apprendre que le 17 juillet, un appareil avait été abattu dans le Donbass, à l’Est de l’Ukraine et que cet appareil portait le code MH17, ça m’a naturellement fait tilt. J’étais toujours dans l’attente d’un événement qui marquerait le retour du MH370 et le crash d’un avion portant le sigle de la même compagnie, à seulement 4 mois d’écart, c’était vraiment incroyable. Certains diront que le hasard fait bien les choses. Et je ne suis pas du genre à dire que je ne crois pas au hasard. Parfois des coïncidences étranges se produisent. Mais là, il s’agissait de deux appareils absolument identiques, des Boeing 777-200ER de la compagnie Malaysia Airlines, qui avaient disparu à quelques mois d’écart dans des circonstances très douteuses à chaque fois. On n’est plus dans le domaine des coïncidences mais de la curiosité statistique.

Il était d’autant plus nécessaire de s’intéresser à ce double mystère que la zone du crash faisait partie du petit nombre de régions disputées par les deux grands camps au niveau mondial, qui en faisait et en fait toujours un enjeu géostratégique majeur. J’avais donc évidement conscience de ce qu’impliquait ce crash au niveau géopolitique. Si les deux factions ukrainiennes se rejetaient la responsabilité de la destruction de l’appareil, c’était aussi les Etats-Unis et la Russie qui jouaient un bras de fer derrière eux. Et il semble clair aujourd’hui que le premier effet qu’à eu cet événement sur la situation mondiale a été de relancer définitivement la guerre froide entre les deux blocs. Ça n’est pas rien et ça mérite donc de s’y intéresser de plus près.

L’avion tombé du côté des forces pro-russes, c’est naturellement ces dernières qui sont arrivées sur les lieux en premier. Il se trouve qu’ils ont été très étonnés par ce qu’ils ont vu sur place. Mais quand un général des forces pro-russes dit que les cadavres qu’il a vus ne lui ont pas paru très frais, on est en droit de mettre sa parole en doute. Sauf que… il est extrêmement improbable qu’il ait eu à ce moment-là l’idée que cette parole pourrait ramener certains au MH370 ! Cela impliquerait qu’il se soit dit qu’il fallait instiller dans l’esprit des conspirationnistes occidentaux des informations lacunaires qui les pousseraient à imaginer un scénario alambiqué d’échange d’avions. Cela bien sûr dans l’espoir plus qu’improbable que ces conspirationnistes arrivent un jour à faire éclater la vérité (ou plutôt dans ce cas la vérité issue de son mensonge) et à renverser leurs gouvernements. Non, personnellement j’ai plutôt décidé de tabler sur la sincérité de ce général, qui n'avait pour moi aucun intérêt à faire ce commentaire !

Un film, dont j’ai hésité à mettre le lien, circule sur Internet. Dans ce film, une légiste ukrainienne montre des images de la scène du crash qu’elle a elle-même filmées lors de son arrivée, très peu de temps après la destruction de l’avion. Ce film est assez insoutenable, je laisserai donc chacun faire ses propres recherches pour le trouver, s’il le souhaite. Je déconseille en tout cas les âmes sensibles de le regarder tant c’est dur à regarder. Ce qu’il montre en tout cas corrobore le témoignage du général. On y voit des corps en état de décomposition, les lèvres et la langue noircies, sans la moindre trace de sang, mais dont s’échappait un liquide verdâtre, dont elle disait qu’il produisait une forte odeur chimique. On y voit énormément de corps de type asiatique, alors qu’au moins deux tiers des passagers du MH17 étaient des Européens. La plupart étaient nus, aucun n’était encore attaché à son siège. Bien entendu, le reportage montre un à-priori de cette femme qui semble déjà convaincue qu’elle a vu les corps des passagers du MH370. Mais je pense qu’elle s’est forgée cette opinion après coup, en faisant ses recherches sur Internet. Elle avait été fortement secouée par le spectacle auquel elle avait assisté, une mise en scène devrait-on dire, et il est naturel qu’elle ait cherché un moyen de trouver un sens à tout cela. Aucune autre hypothèse ne peut rendre compte de cette étrangeté et lorsqu’on a épuisé toutes les solutions évidentes, il est naturel de se tourner vers des hypothèses plus alambiquées.

D’autant qu’il y a d’autres bizarreries dans l’histoire. On peut se demander pourquoi un commandant de bord choisit sciemment de survoler une zone de conflit. Normalement, la prudence veut qu’on contourne la zone. C’est d’ailleurs ce qu’a fait le MH17 durant les mois et les semaines précédentes. Pourquoi ce jour-là ne pas avoir opté pour la même prudence ?

Sur la carte ci-dessous, on peut voir la trajectoire de l’avion. On y voit un décrochement assez bizarre au-dessus de la Pologne. La raison d’un tel changement de trajectoire parait assez nébuleuse. Y aurait-il pu y avoir un échange d’avions à cet endroit, le premier éteignant son transpondeur et le second allumant un faux transpondeur imitant le premier ?

parcours.jpg

De très rares débris du MH370 ont bien été retrouvés sur les côtes de la Réunion et du Mozambique. Mais ils n’ont été retrouvés qu’après la destruction du MH17 soit, s’il y a eu échange d’avions, du MH370. Autrement dit, cela faisait longtemps que l’ensemble des débris de la carlingue de l’avion était entre les mains des Occidentaux. Ces débris ont bien pu être déposés après coup pour qu’ils soient retrouvés là où on le souhaite pour étayer la thèse officielle. Ils ont été identifiés comme provenant du MH370 ? Personnellement, je ne m’attendais pas à autre chose.

mh17.jpgEt finalement, pourquoi la Malaysia Airlines a-t-elle été visée ? Et bien pour ma part je pense qu’elle a été choisie uniquement parce qu’elle répondait à une série de paramètres. Il fallait que le vol choisi passe très près du Donbass et que l’avion réponde aussi à d’autres critères : il fallait qu’il s’agisse d’un long courrier américain (informatique mieux connue des auteurs présumés du vol du MH370) et il fallait qu’il ait été conçu pour voler avec un système ‘Fly by wires’. En 2014, il y avait encore peu de Dreamliners 787 en circulation et le seul autre avion en circulation qui répondait à tous ces critères était le ‘triple-seven’ qui a dû s’imposer comme choix. Cette infographie parle d’elle-même : le MH17 était l’avion parfait pour servir la cause des autorités ukrainiennes, car il survolait naturellement la zone des combats.

Je ne m’étendrai pas trop sur les deux camps se rejetant la responsabilité de l’accident. Il est évident que les indépendantistes n’avaient ni les moyens logistiques ni même un mobile pour monter toute cette histoire. Le pilote qu’on supposait avoir abattu l’avion selon la version russe s’est d’ailleurs suicidé ce printemps, après avoir reçu un coup de téléphone. La culpabilité l’a peut-être rattrapé…

A part ça, voici le déroulement des événements de la fin 2013 et de cette année 2014. On voit bien à quel point la disparition du MH370 s’inscrit bien au sein du déroulement de la crise ukrainienne.

  • 21 novembre 2013 : Le gouvernement ukrainien décide de ne pas signer l’accord d’association avec l’UE. Début de l’Euromaiden.
  • 30 novembre 2013 – 8 décembre 2013 : Fortes violences.
  • 18 – 21 février 2014 : Nouvelle période de violences.
  • 22 février 2014 : Destitution du président Ianoukovytch.
  • 27 février 2014 : Le gouvernement retire au russe le statut de langue nationale.
  • 1er mars 2014 : La Crimée demande à la Russie d’intervenir sur son territoire.
  • 1er mars 2014 : Grandes manifestations pro-russes, notamment en Crimée et dans le Donbass.
  • 8 mars 2014 : Disparition du MH370.
  • 11 mars 2014 : La Crimée se sépare officiellement de l’Ukraine.
  • 16 mars 2014 : Référendum de Crimée.
  • 18 mars 2014 : Suite au référendum de Crimée, la péninsule se rattache à la Russie.
  • 7 avril 2014 : Proclamation de la République populaire de Donetsk.
  • 15 avril 2014 : Début de l’intervention ukrainienne dans le Donbass. A partir de là, la région est en état de guerre civile.
  • 17 juillet 2014 : Destruction du MH17 près de Donetsk.

Pour moi il est évident que la responsabilité de la destruction du MH17, pour autant qu'elle soit bel et bien volontaire, ne peut être qu’ukrainienne, avec à la clé la volonté de provoquer une intervention de l’OTAN pour reprendre le contrôle de tout le territoire. Ce qui ne s’est d’ailleurs finalement pas produit, ce qui me fait penser que l’opération n’a pas été montée par les Etats-Unis comme une lecture simpliste pourrait le laisser penser. Je n’exclue d’ailleurs pas que toute l’opération ait été montée par l’Ukraine, y compris le vol du MH370. Mais compte tenu des moyens logistiques nécessaires ainsi que, sans doute, les moyens technologiques, il  me semble plus probable qu’ils aient été aidés, sinon par l’OTAN, en tout cas par des membres de haut niveau du complexe militaro-industriel.

Ce crash nous renseigne ainsi mieux sur les inconnues du vol du MH370. Nous savons désormais qui a fait le coup et pourquoi et nous savons aussi ce que sont devenus les corps, même si nous ne verrons jamais de preuves, puisqu’elles sont entre les mains de ceux qui ont probablement monté cette opération. L’enquête soi-disant indépendante n’est rien d’autre qu’une plaisanterie quand elle est menée par l’une des parties. En revanche, d’autres questions sont apparues et n’ont toujours pas trouvé de réponses. Où se trouve le vrai MH17 ? Que sont devenus ses passagers et son équipage ? Et bien moi, si je n’attends plus le retour du MH370, j’attends désormais celui du MH17.

10:48 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (23)

Commentaires

"Mais là, il s’agissait de deux appareils absolument identiques, des Boeing 777-200ER de la compagnie Malaysia Airlines, "

En êtes-vous sûr? Peu de temps après le crash au dessus du Donbass, j'avais fait le lien entre les deux affaires. Et en vérifiant les informations disponibles, j'avais trouvé que les deux appareils n'étaient pas le même modèle. Aurait-on publié à l'époque de fausses informations (une de plus ou une de moins...)?

"PS: j'imagine déjà la suite."
Je l'avais écrit...

De mémoire: je vous signale qu'un des passagers aurait émis un message depuis Diego Garcia... ou une combine du genre.

Dans tous les cas, Kad, je vous remercie chaleureusement pour ces deux articles. Et je vous félicite de les avoir publiés.
Maintenant je suppose que vous savez ce qui vous attend.

Un mot clé pour trouver facilement la vidéo que vous mentionnez sans mettre le lien, s'il vous plaît.

Écrit par : Daniel | 03/07/2018

Daniel, il suffit de consulter Wikipedia avec les dénominations des deux vols pour constater qu'ils sont de même type. Il peut évidement toujours y avoir de légères différences, mais c'est sans importance si on contrôle la commission d'enquête et qu'on ne leur a de toute manière pas donné pour tâche de vérifier s'il s'agit du bon avion.

Concernant la vidéo, essayez le site Veterantoday.

'Maintenant je suppose que vous savez ce qui vous attend.'
Faut-il que je disparaisse pour échapper aux tueurs ukrainiens ? /)

Écrit par : Kad | 03/07/2018

"Daniel, il suffit de consulter Wikipedia avec les dénominations des deux vols pour constater qu'ils sont de même type. Il peut évidement toujours y avoir de légères différences, mais c'est sans importance si on contrôle la commission d'enquête et qu'on ne leur a de toute manière pas donné pour tâche de vérifier s'il s'agit du bon avion."
Bien, alors je vair re-vérifier, parce que je suis sûr qu'à l'époque j'avais laissé tomber cette hypothèse du fait d'une différence de modèle suffisamment importante.

"Concernant la vidéo, essayez le site Veterantoday."
OK. Dans ce cas, j'ai sans doute déjà vu cette vidéo du moins en partie. J'étais bien entendu au courant DES témoignages sur les cadavres.

"'Maintenant je suppose que vous savez ce qui vous attend.'
Faut-il que je disparaisse pour échapper aux tueurs ukrainiens ? /)"
Je craindrais plutôt le mossad. Car si votre hypothèse se vérifie, c'est le mossad qui est derrière tout ça. Voir les liens postés sous le premier article.

Plus simplement, je pensais que vous alliez vous faire traiter de "complotiste" ou de "conspirationniste". Bienvenue au club!

Et puisqu'il y a au moins un esprit intelligent et critique sur ses blogs, je vous recommande ce site:
aulis.com

Écrit par : Daniel | 03/07/2018

'Plus simplement, je pensais que vous alliez vous faire traiter de "complotiste" ou de "conspirationniste". Bienvenue au club!'
J'aime mieux ça :D Se faire traiter de conspirationniste ne me dérange plus depuis longtemps. D'ailleurs que penser d'une époque où on dépense beaucoup plus d'énergie à dénoncer les conspirationnistes que les conspirateurs ? ;)

Écrit par : Kad | 03/07/2018

"Ce qui ne s’est d’ailleurs finalement pas produit, ce qui me fait penser que l’opération n’a pas été montée par les Etats-Unis comme une lecture simpliste pourrait le laisser penser."


https://fr.wikipedia.org/wiki/Ioulia_Tymochenko

Elle a servi de levier à ...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Viktor_Iouchtchenko

... et s'est faite empapaouter par Obama après s'être fait gonflé le melon et reçu des "assurances" de soutien OTANesques par la secte kippesque d'Hillary Clinton.

N'est-ce pas Corto ?

Écrit par : Chuck Jones | 03/07/2018

Kad,

Je prends la responsabilité de poster le lien vers cette vidéo.
Chacun est prévenu de son contenu.
Il est dit clairement qu'il n'y a pas de sang (krov en russe).
Ce film est la preuve du coup monté. Il n'y a plus aucun doute.

https://www.liveleak.com/view?i=fbf_1429163375

Et je sauvegarde la vidéo. Car les complices du crime cherchent bien entendu à la faire disparaître.

Écrit par : Daniel | 03/07/2018

"D'ailleurs que penser d'une époque où on dépense beaucoup plus d'énergie à dénoncer les conspirationnistes que les conspirateurs ? ;)"

Excellent!
Et oui, cela dit tout.

Écrit par : Daniel | 03/07/2018

Concernant le flaperon du MH370 et celui du MH17, celui "retrouvé" à la Réunion ne serait entier après avoir kracher et suite à une explosion en plein vole !

Celui photographier à la Réunion n'avait pas la moindre égratignure ni pliure !

Concernant la vidéo postée par Daniel, parler d'odeur et de couleur sur une vidéo semble invérifiable !!

Par contre, ce qui semble aussi peu crédible, c'est qu'est-ce qu'un avion de ligne faisait dans une zone de guerre, car ce n'était pas le premier missile tiré sur des avions et autres aéronefs, cette fois de combat, dans cette zone ???

Écrit par : Corto | 04/07/2018

Les missiles visent les réacteurs, pas les flaperons. Que le flaperon se soit simplement détaché suite à l'explosion me paraît logique. Sinon vous dites qu'il n'est pas endommagé, il ne faut pas exagérer. On ne peut pas dire qu'il paraisse neuf.

En revanche, il me paraîtrait assez logique qu'une telle pièce flottante ait été repérée en mer si elle s'y était trouvée. Le fait qu'elle n'ait été retrouvée qu'après un an sur une plage me paraît assez suspect. De là à penser qu'il a pu être subtilisé sur le site du crash ou aux Pays-Bas, préparé pendant quelques mois en le plongeant dans un bassin rempli de moules, puis déposé sur une plage de la réunion, il n'y a qu'un pas.

Sur le reste je suis d'accord avec vous. On n'a aucune preuve de l'odeur chimique des corps. Par contre leur état visuel me paraît vraiment bizarre compte tenu des circonstances.

Écrit par : Kad | 04/07/2018

"On n'a aucune preuve de l'odeur chimique des corps. Par contre leur état visuel me paraît vraiment bizarre compte tenu des circonstances."

Désolé, mais les nombreux témoignages sont aussi des preuves. Ce qui est vérifiable par un médecin légiste.

Où sont passés les 80 enfants qui soit-disant se trouvaient à bord?

Les Nouveaux Russes ont été beaucoup trop naïfs. Les corps auraient dû être immédiatement transportés en Russie et autopsiés. La preuve du coup monté est évidente dans cette vidéo, sauf pour les menteurs pathologiques.

Écrit par : Daniel | 04/07/2018

"Les missiles visent les réacteurs,"
Et donc ce n'est pas un missile qui a mitraillé le poste de pilotage.

Voici comment on escamote de soi-disantes victimes:
https://stopmensonges.com/lenorme-mensonge-de-la-nasa-des-astronautes-morts-toujours-en-vie/

Écrit par : Daniel | 04/07/2018

Daneil, votre hypothèse est énorme, ils auraient reconstitués l'épave d'un 777 en y ajoutant des morceaux de cadavres obtenus dans des morgues ???

Pour faire quoi ?

Dans quel but ?

Accuser la Russie d'une erreur de tire alors que l'avion n'avait rien à foutre là ??

C'est un peu tiré par les cheveux, je sais bien que certains complotistes se peignent la moustache avec de la graisse d'ailes de moustiques de l'Himalaya, mais là, franchement, c'est juste sans logique, surtout que ce n'est pas le premier avion de ligne qui a vu passer, dans cette région et pendant cette période, des missiles à quelques éternuements de leurs cockpits !

Perso, où je ne serait moins étonné, c'est que l'un des deux clans ait profité du passage d'un avion civile pour narguer les batterie missiles de l'autre camp avec un Soukoi 24 ou autre avion de combat fréquemment utilisé dans le coin, cela afin de faire tirer l'autre et faire dériver le missile vers le "chanceux" de service !!

Écrit par : Corto | 04/07/2018

Un autre problème. Selon le Monde du 18 juillet 2014: "Une question demeure toutefois : quelques heures avant le crash, la Russie avait fermé quatre routes aériennes proches de la frontière ukrainienne, qu’aurait dû emprunter le MH 17, rappelle le New York Times. On ignore donc comment il aurait pu poursuivre son trajet s’il n’avait pas été abattu."

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/07/18/le-mh17-avait-il-le-droit-de-voler-au-dessus-de-l-ukraine_4459582_4355770.html#cET6MYWkVdmg8oCX.99

Mais ça n'est pas grave puisqu'il n'a jamais été censé aller plus loin ! ;)

Écrit par : Kad | 04/07/2018

Ne pas négliger que dans le crash MH370 12 des 20 ingénieurs de Freescale étaient malaisiens, je sais que ça parait fumeux comme lien, mais y aurait il eu quelques tensions entre la Russie et la Malaisie suite au MH370 ??

Des menaces de divulguer certaines informations.... etc.. etc... ???

Écrit par : Corto | 04/07/2018

Egalement, sur les 20 pointures de Freescale, 3 étaient ou sont encore de veritable fusées dans leur domaine !!!

Écrit par : Corto | 04/07/2018

J'ai trouvé la correction concernant la trajectoire de vol qui se dirigeait vers un espace aérien russe fermé: selon le New York Times qui avait d'abord fait circuler cette info, cela ne concernait que les vols situés en dessous de 32000 pieds. (apparemment le MH17 volait à 33000 pieds et n'était donc pas concerné)

https://www.nytimes.com/interactive/2014/07/17/world/europe/maps-of-the-crash-of-malaysian-airlines-flight-mh17.html#aviation

Écrit par : Kad | 04/07/2018

Daniel,

Les missiles peuvent se diriger en suivant la chaleur dégagée par les réacteurs, quoi que cette technologie (hormis pour les missiles russes) est largement dépassée, ensuite, le missile n'impacte pas l'avion à proprement dit, mais explosent généralement à quelques dizaines de mètres, cela pour plusieurs raison : premièrement si le missile explose dans son approche de l'avion, les débris sont propulsé par l'inertie propre à la vitesse du missile, ce qui occasionne plus de dégât et évite de louper la cible.

Concernant les missiles nouvelles génération, ils peuvent également contenir des capteurs thermiques, mais ils se "lock" sur leurs cibles avec des technologies bien plus fiables. Reconnaissance visuel avec système de reconnaissance d'image. Suivit de la trajectoire par systèmes radars incorporés et terrestres ou satellites pour orienter le missiles vers son objectif. Il existe encore d'autres système garantissant une acuité maximale pour diriger un missile vers sa cible, mais les systèmes fonctionnant par détection infrarouge sont facilement neutralisés par des contre-mesures assez basiques et puisque le sujet concerne l'aviation civile, il est a mentionner qu'un avion d'El-Al avait été visé par 2 tirs de missiles après son décollage de l'aéroport de Nairobi, lire l'article.

Les 2 missiles ont été neutralisés par un système laser ayant détournés leurs trajectoires, tout ça, radar inclus dans un dispositif à peine plus grand qu'une valise.

Bien que les missiles tirés par des terroristes financés par le hizbollah iranien, les missiles, des SAM-7, des missiles plutôt performants à basse altitude, on voit que le guidage infrarouge est relativement facilement dévié !

Écrit par : Corto | 04/07/2018

Kad, oui, c'est ce que j'ai soulevé plus haut, il était hasardeux de ne pas éviter cette zone, cependant, nous ne savons pas ce que les tours de contrôle et les guidages terrestres ont ordonnés au MH17 !

Cette zone était et est toujours sous contrôle pro-russe et le MH17 avait déjà parcouru une bonne centaine de kilomètres dans un secteur contrôlé par les milices pro-russes. Vraisemblablement ce type de missile ne peut pas un rayon supérieur à 30 km dans un tir visant un appareil volant à 10'000 mètres d'altitude.

Est-ce que la Russie aurait voulu recouvrir une affaire par une autre affaire, cette hypothèse est possible, mais il se peut également qu'un tir soit parti par "erreur", mais comme par hasard, ça tombe sur un vol 777 de la Malaysia ????

Écrit par : Corto | 04/07/2018

Allemagne : un diplomate iranien arrêté pour planifier une attaque

Un diplomate iranien est une des quatre personnes arrêtées dans un complot visant à bombarder un rassemblement de dissidents iraniens.

Deux suspects ont été arrêtés en Belgique au cours du week-end, transportant 500 grammes de triacetone triperoxyde (TATP), un produit chimique explosif utilisé dans des attentats suicides et des engins explosifs improvisés. La police a également trouvé un détonateur dans la voiture d'un des deux suspects.

Les suspects ont été identifiés comme Amir S., 38 ans, et Nasimeh N., 33 ans. Ils sont accusés de tentative de meurtre terroriste et de préparation d'un acte terroriste, selon les procureurs belges et les services de renseignement.

Un autre suspect a été arrêté en France.

Un fonctionnaire de l'ambassade iranienne à Vienne, en Autriche, a été arrêté en Allemagne pour sa participation présumée au complot à la bombe.

Les suspects ont ciblé un rassemblement du Conseil National de la Resistance Iranienne (CNRI) à Paris samedi. Le rassemblement, qui a attiré des milliers de personnes, a été suivi par l'avocat du président américain Donald Trump, Rudy Giuliani.

Écrit par : Corto | 05/07/2018

Le porte-parole du CNRI, Sharon Gobad, a déclaré : "un complot de la dictature religieuse au pouvoir en Iran pour mener une attaque terroriste contre le grand rassemblement de la résistance iranienne à Villepinte a été déjoué."

"Les terroristes du régime clérical en Belgique, avec l'aide de diplomates du régime, avaient comploté cette attaque. Un homme et une femme impliqués dans le complot ont été arrêtés par les autorités belges."

"La femme était venue en Belgique d'Iran en 2009. Un diplomate du régime iranien qui était impliqué a également été arrêté en Allemagne."

"La résistance iranienne a mis en garde maintes fois contre les complots terroristes et les préparatifs de soi-disant "diplomates" du régime iranien et par les agents du ministère du renseignement et de la Force Qods des Gardiens de la Révolution dans divers pays européens."

"Les ambassades et les bureaux de représentation du régime iranien en Europe sont des centres d'espionnage et de terrorisme, et la résistance iranienne réitère une fois de plus la nécessité de les faire taire."

Écrit par : Corto | 05/07/2018

Allemagne : un diplomate iranien arrêté pour planifier une attaque

Un diplomate iranien est une des quatre personnes arrêtées dans un complot visant à bombarder un rassemblement de dissidents iraniens.

Deux suspects ont été arrêtés en Belgique au cours du week-end, transportant 500 grammes de triacetone triperoxyde (TATP), un produit chimique explosif utilisé dans des attentats suicides et des engins explosifs improvisés. La police a également trouvé un détonateur dans la voiture d'un des deux suspects.

Les suspects ont été identifiés comme Amir S., 38 ans, et Nasimeh N., 33 ans. Ils sont accusés de tentative de meurtre terroriste et de préparation d'un acte terroriste, selon les procureurs belges et les services de renseignement.

Un autre suspect a été arrêté en France.

Un fonctionnaire de l'ambassade iranienne à Vienne, en Autriche, a été arrêté en Allemagne pour sa participation présumée au complot à la bombe.

Les suspects ont ciblé un rassemblement du Conseil National de la Resistance Iranienne (CNRI) à Paris samedi. Le rassemblement, qui a attiré des milliers de personnes, a été suivi par l'avocat du président américain Donald Trump, Rudy Giuliani.

Le porte-parole du CNRI, Sharon Gobad, a déclaré : "un complot de la dictature religieuse au pouvoir en Iran pour mener une attaque terroriste contre le grand rassemblement de la résistance iranienne à Villepinte a été déjoué."

"Les terroristes du régime clérical en Belgique, avec l'aide de diplomates du régime, avaient comploté cette attaque. Un homme et une femme impliqués dans le complot ont été arrêtés par les autorités belges."

"La femme était venue en Belgique d'Iran en 2009. Un diplomate du régime iranien qui était impliqué a également été arrêté en Allemagne."

"La résistance iranienne a mis en garde maintes fois contre les complots terroristes et les préparatifs de soi-disant "diplomates" du régime iranien et par les agents du ministère du renseignement et de la Force Qods des Gardiens de la Révolution dans divers pays européens."

"Les ambassades et les bureaux de représentation du régime iranien en Europe sont des centres d'espionnage et de terrorisme, et la résistance iranienne réitère une fois de plus la nécessité de les faire taire."

Écrit par : Corto | 06/07/2018

Hmmmmm ...

Y'avait des enfants dans le MH370 ?

Assez pour constituer une équipe de foot thailandaise ?

Écrit par : Chuck Jones | 06/07/2018

Cette histoire rappel le silence des médias et de la presse sur le génocide perpétré par l'Allemagne pendant la seconde guerre mondiale !

En fait, certains états testent les populations avec l'arrivée des technologies comme internet et les médias sociaux !

Ils manipulent l'information et observent les réactions de la population en inversant ou taisant la réalité. Ils s'amusent comme des fous, et jubilent en voyant comment manipuler ce qui d'apparence ressemble à un progrès en matière de diffusion de l'info !

Le troupeau suit aveuglément les manipulations organisées par les gouvernements, finalement, les plateformes "libres" sont majoritairement ignorées, mais c'est ce "majoritairement" qui inquiète très sérieusement les états, ils cherchent sans relâche comment éviter que des informations viennent influencer les foules !

Nous le voyons avec le soutien de l'Europe envers la dictatures iranienne, pays qui bat le record du monde en matière d'exécutions à mort de civils, et particulièrement avec l'affaire du MH370. Les filières de l'info "officielle" écartent l'Iran dans une des probabilité d'un détournement du vol MH370, cela même si ça ne reste que la seule version plausible !

A qui pourrait bien profiter ce crime ?

Plus aucun média ne mentionne qu'une vingtaine d'éminents spécialistes de la sécurité informatique militaires étaient à bord de ce vol !!!

Ils ont même inventé une histoire de flaperon dont les numéros de série auraient été arrachés !!

Arrachés par qui ou par quoi ?

Par les goélands, les sardines ou quelques gais lurons en promenade ?

Pourquoi ce flaperon est il caché en France, pourquoi la France refuse la présence de spécialistes de Boeing ou de spécialistes malaisiens (quoi qu'ils ne cherchent pas non-plus à laisser la vérité s'échapper des coffres des administrations françaises) pour observer ce composant du supposé Boeing 777 du vol MH370 ?

Je le sais, personne ne veut répondre à cette énormité, c'est comme si ça dérange, voir, terrorise !!

Écrit par : Corto | 08/07/2018

Les commentaires sont fermés.