26/07/2017

Augmentation de l'activité sismique (partie 2) : La planète X

Note précédente: L'activité sismique est-elle en augmentation ? (partie 1)

Pour expliquer l'augmentation de l'activité sismique, certains parlent aussi d'une planète X, soit disant connue de la NASA et qui approcherait de la Terre toutes les 3600 et quelques années, provoquant moult péripéties à chacun de ses passages. La présente occurrence a donc lieu depuis le début des années 2000. (son précédent passage étant responsable du déluge biblique, c'est d'ailleurs comme ça qu'ils ont calculé la période, ça montre à quel point la méthode est scientifique !)

planète x.jpgOn mélange d'ailleurs tout et n'importe quoi, car certains l'appellent Nibiru, nom qui aurait été donné à cette planète par les Sumériens lors d'un précédent passage et ils affirment qu'elle serait la planète d'origine des Annunakis, des extra-terrestres qui seraient rien de moins que les dieux de Sumer ! (j'ai dû d'ailleurs manquer quelque chose, la civilisation sumérienne n'existait pas encore en 5200 av. JC et n'existait plus en 1600 av. JC, les Sumériens n'ont donc pas pu observer de passage de la planète supposée) Au départ, ils ont tous attendu l'arrivée de cette planète pour fin 2012 et la fin du calendrier des Mayas.* Mais le fait que la fin du monde ait finalement été moins grave que prévu ne les dérange pas du tout. Ils sont toujours persuadés que la planète X est en approche. En seront-ils encore persuadés dans 10 ans ? Dans 20 ans ? La question reste ouverte.

Bien entendu, même si on évite de parler des Annunakis, on touche là à l’irrationalité la plus complète. Si les astronomes suspectent, du fait de perturbations gravitationnelles causées aux géantes gazeuses extérieures en particulier Neptune, l'existence d'une planète Nine (planète neuf) et d'une planète X (planète dix), il n'a jamais été question de planètes faisant parfois des incursions dans le système solaire intérieur ! Ces planètes sont en effet cantonnées à la ceinture de Kuiper, très très loin du Soleil, trop loin en tout cas pour influer sur notre bonne vieille Terre. (pour rappel l'intensité du champ magnétique diminue avec le carré de la distance !) Leur période est certes dans le même ordre de grandeur que Nibiru, mais cela est dû à leur éloignement justement. Contrairement à ce qu'a affirmé un commentateur sur le précédent billet, les astronomes mettent énormément de moyens actuellement pour essayer de détecter ces deux planètes, qui sont difficiles à voir, car loin de leur périhélie. (point de leur orbite le plus proche du Soleil) Non les scientifiques ne sont pas sectaires et ne refusent pas la découverte, au contraire c'est le moteur de leur mode de pensée. Mais ils ne se basent que sur des arguments rationnels pour fonder leurs recherches. C'est cela qui peut paraître déprimant pour ceux qui aimeraient qu'ils étudient sérieusement le sujet de leurs fantasmes collectifs.

Car finalement, on peut trouver une multitude d'arguments qui rendent impossible l'existence d'une planète qui approcherait de la Terre depuis le début des années 2000. Tout d'abord, si on se réfère aux lois de Kepler datant du 17ème siècle **, tout corps astral en orbite suit une trajectoire elliptique dont l'un des foyers et l'astre autour duquel il gravite. Lorsque l'orbite est circulaire, les deux foyers se confondent en un seul et donc l'astre attracteur est au centre de cette orbite. L'orbite circulaire des planètes est donc un cas particulier de cette loi, les comètes par contre suivent des trajectoires elliptiques quelconques et sont donc à considérer comme le cas général de la loi.

Loi de Kepler.PNGLes lois de Kepler induisent aussi qu'un corps suivant une trajectoire elliptique ira beaucoup plus vite lorsqu'il est à proximité de l'astre autour duquel il gravite que lorsqu'il en est éloigné. On voit en effet qu'une comète telle que celle de Halley, dont la période est de 76 ans, n'a été visible que durant moins d'un an lors de son dernier passage à proximité du Soleil, en 1986. La comète de Hale Bopp particulièrement brillante, qui a éclairé notre ciel durant 18 mois entre 1996 et 1997, a une période d'environ 4200 ans, ce qui la rend plus proche du cas qui nous intéresse. Donc on peut en déduire qu'une planète suivant une orbite comparable à cette comète ne peut pas traîner dans le système solaire intérieur depuis autant d'années ! C'est absolument absurde de l'affirmer et ceux qui y croient sont vraiment naïfs.

Le second argument, c'est qu'il y a beaucoup trop d'astronomes amateurs sur Terre pour parvenir à cacher l'existence d'une telle planète. Il faut d'ailleurs noter que les planètes Venus, Mars et Jupiter sont très brillantes dans le ciel et peuvent être vues de tous à l’œil nu, même par un fort clair de Lune ! Et bien sûr il en serait sans doute de même pour une planète faisant une incursion au sein du système solaire intérieur. Bref, si la planète X se trouvait à proximité, on la verrait à l’œil nu et on serait au courant de sa présence.

Certains, conscients de ce problème, prétendent que si on ne voit pas la planète X approcher, c'est qu'elle est cachée par le Soleil. Mais il semble qu'ils oublient que notre planète tourne justement autour du Soleil. Comment le Soleil pourrait cacher l'approche d'une planète... toute l'année ? Les autres planètes sont parfois cachées par le Soleil mais sont visibles le reste du temps. Il devrait en être de même pour la planète X. En fait, pour que la planète X approche du système solaire intérieur en restant cachée par le Soleil, il faudrait que sa trajectoire soit... une spirale ! Décidément, Dieu ne veut pas qu'on puisse se préparer à la catastrophe qui nous guette, pour nous imposer tant d'entorses aux lois de la physique...

Il y en a d'ailleurs qui sont conscients des problèmes de leur théories et ils inventent des solutions alambiquées. Ce blog vaut bien le détour pour ceux qui veulent rire un bon coup:

http://harmonyum.over-blog.com/2015/10/nibiru-position-ao...

Si si, la fameuse trajectoire spirale ! Le pauvre est obligé de transgresser une bonne dizaine de lois de la physique pour arriver à expliquer l'inexplicable ! Petit problème tout de même, le "passage 1" (sic) prévu pour 2016 ne s'est pas réalisé. Quelle conclusion en tirer ? En tout cas, son blog a cessé d'émettre. Il est peut-être terré dans un abri à attendre la fin du monde ?

nibiru.jpgOn voit d'ailleurs aussi fleurir des images du Soleil où une sorte de second soleil apparaît à ses côtés. Bien entendu, il ne s'agit que de reflets liés à l'optique des appareils photo utilisés. Et puis ceux qui mettent ces photos en ligne veulent justement prétendre que c'est le Soleil qui cache la planète X, ce que l'on sait absurde.

J'ai aussi lu qu'un télescope avait été construit en secret en Antarctique pour observer l'approche de la planète X qui ne serait visible que de là-bas. Problème: il n'existe aucun point du ciel qui pourrait n'être visible que de l’Antarctique. Au moins les Australiens, les Néo-zélandais, les Argentins, les Chiliens et les Africains du Sud devraient pouvoir observer la planète.

Voilà. Autrement dit exit Nibiru. Cette planète n'a jamais existé que dans l'esprit de certains qui en ont besoin pour donner du sens à leurs croyances. Et l'augmentation de l'intensité des séismes n'a rien à voir avec elle.

* Concernant la fin du calendrier Maya, j'avais écrit un billet à l'époque détaillant mon explication. Je vous en conseille la lecture:
http://leblogdekad.blog.tdg.ch/archive/2012/12/16/qui-a-p...

** Les 3 lois de Kepler sont empiriques et basées sur l'observation, mais plus tard, Newton découvrira la gravitation et parviendra à démontrer que ces lois sont des cas particuliers de la sienne. Voir ici une très bonne explication pour ceux qui souhaitent creuser le sujet, dont j'ai tiré une illustration du présent billet:
http://matieresscientifiques.fr/terminale-S/physique/lois...

Note suivante : Augmentation de l'activité sismique (partie 3 et fin) : autres théories

Écrire un commentaire