24/05/2017

Saffie Rose: portrait d'une combattante croisée

Selon la revendication que Daesh a faite hier à propos de l'attentat de Manchester, les victimes de l'attaque étaient toutes des croisées et leur mort est le fait d'un courageux soldat du califat.

revendication.PNG

Voici donc le visage d'un de ces combattants croisés visés par l'attaque. Il s'agit de Saffie Rose, 8 ans, dont le crime a été d'être fan d'une chanteuse sans doute considérée par Daesh comme une incarnation démoniaque. Les gens qui ont écrit cette revendication sont-ils capables de regarder cette fillette dans les yeux et n'éprouver aucun remord ? Cette fillette qui restera à jamais une fillette et ne grandira jamais, ne rencontrera jamais l'amour, n'aura jamais d'enfant, n'apprendra jamais un métier...

saffie rose.PNG

Malheureusement je ne pense pas qu'ils éprouvent le moindre remord. Au mieux, ils la considéreront comme un dommage collatéral, une victime utile de leur noble combat. Et si jamais une petite once de remord parvenait à faire son chemin, il le ferait taire en rappelant que de nombreux parents en Syrie, en Irak ou ailleurs ont vu leurs enfants tomber, victimes collatérales des bombes chrétiennes. L'horreur de ces guerres est indéniable, mais d'une part ça n'est pas une raison pour que plus de parents connaissent la même horreur et d'autre part c'est une fausse justification car les dirigeants de Daesh se fichent totalement du sort des populations.

Et que dire de l'acte commis par ce 'soldat du califat' ? Le suicide peut être vu comme un acte courageux, mais le meurtre d'enfants est un acte abjecte de lâcheté. Comment une même personne peut susciter à la fois l'admiration de certains pour son courage et l'abjection des autres pour sa lâcheté ? Le salafisme est en fait l'émanation des dérives sectaires de notre époque. Si dans les années 90, on a vu des actes sordides se produire, tels que les suicides de masse du Temple Solaire, désormais on a affaire à ce nouveau sectarisme qui mine notre société. On peut en tout cas se poser la même question qu'on se posait à l'époque: comment une personne ayant reçu une instruction, une éducation supposées normales peut arriver à commettre des actes aussi insensés ? Comment peut-il croire les mensonges de ceux qui le poussent à en venir à de pareilles extrémités ?

12:42 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (8)

09/05/2017

De qui se moque-t-on ?

Comme prévu, dimanche à 20h pile, le visage d'Emmanuel Macron est apparu sur les postes de télévision français, pour sa victoire facile et annoncée dans la présidentielle 2017. Ce qui l'était moins par contre, c'est qu'à 20h05, TF1 annonce pour le lendemain un reportage exclusif sur les coulisses de sa campagne. Cela faisait donc des mois qu'une équipe de journalistes suivait Emmanuel Macron durant toute sa campagne pour tourner un reportage 'insider' dans l'intimité du jeune président!

Probablement, la majorité des téléspectateurs n'a pas réagi et s'est dit que tout cela est parfaitement normal. C'est bien de découvrir le nouveau président dans son intimité pour savoir qui il est vraiment. Mais je suis pour ma part effaré que la vérité qui est révélée par l'existence même de ce reportage ne saute pas aux yeux de la foule. Cette vérité, c'est que TF1 savait depuis le début que Macron serait président!

Car il ne s'agit pas d'un reportage effectué à partir de la fin du 1er tour, moment auquel on devait logiquement se rendre à l'évidence et comprendre qu'Emmanuel Macron sortirait vainqueur de ce second tour au suspense éventé. Mais ce reportage sur les coulisses de la victoire d'Emmanuel Macron débute en fait bien avant la fin du 1er tour, avant même le début de la campagne officielle, à la fin de l'année 2016! Comment diable TF1 pouvait savoir qu'Emmanuel Macron allait gagner à ce moment-là, alors qu'il n'était même pas le favori des sondages ???

Quand j'ai hurlé devant ma télévision, on m'a rétorqué qu'ils avaient sans doute suivi tous les candidats de la même manière. Mais non, soyons sérieux, ils ne l'ont pas fait, c'est évident. Ils ont suivi Emmanuel Macron et seulement Emmanuel Macron. On ne va pas tourner des heures et des heures de reportage pour n'en garder qu'une infime partie.

La conclusion de tout cela, c'est que l'élection est vue par les dirigeants de TF1 (qui sont également à la tête de l'économie française) comme une mascarade facilement manipulable. Et de qui se moquent-ils ? Et bien des Français, qui le méritent bien.

05/05/2017

Marine Le Pen a déjà perdu

Je le pensais déjà le soir du premier tour. Mais je lui accordais tout de même une possibilité de gagner si elle parvenait à montrer qu'elle possède un vrai projet pour redresser la France. Mais lors du débat, elle a galvaudé cette chance. Tout ce qu'on retiendra de sa faible prestation, c'est une folle qui fait l'avion en singeant les envahisseurs pour faire de son vis-à-vis un David Vincent de salon.

8491379lpw-8493272-article-jpg_4267215_660x281.jpg

Loin de présenter son programme, elle a passé son temps à essayer de torpiller celui de son interlocuteur qui, de son côté, a eu tout le loisir de le détailler. Elle s'est montrée "rageuse", comme diraient les québécois, et n'a pas affiché la posture d'une vraie présidentiable. Par sa faute principalement, le débat a été de mauvaise qualité et a dû fatiguer une grande partie des Français. Certes Emmanuel Macron n'a pas été très bon non plus. Mais il a quand même été moins mauvais, il faut bien l'avouer. Comme il étais le favori avant ce débat, il n'avait pas besoin d'être très bon, c'était bien à sa challenger de faire le débat et elle s'y est très mal prise.

Et c'est même à se demander si ça n'est pas voulu finalement. Marine Le Pen a d'excellents conseillers, en particulier Florian Philippot qui est souvent très bon lorsqu'il s'agit de présenter des arguments construits, mais elle s'est entêtée à torpiller son propre discours, comme si elle était venue sans la moindre préparation. A croire que le FN n'a pas pour but de prendre le pouvoir. Il tient à remplir ad eternam son rôle d'épouvantail permettant ainsi de forcer les Français au vote utile et donc à perpétuer le système.

Finalement, après moult péripéties, c'est le scénario qui était écrit depuis le début qui va se concrétiser. Marine Le Pen, dans sa totale incompétence, va faire élire son opposant. Celui-ci va pouvoir bien vite oublier ses promesses et appliquer le programme que l'Union Européenne a écrit pour la France. Ce programme c'est les GOPE que j'ai détaillé dans ce billet.

Alors j'espère que tous ceux qui ont une fois de plus voté "utile" au premier tour, particulièrement la moitié des Français qui souhaite renverser le système, vont enfin comprendre qu'il faut arriver à stopper la répétition de ce scénario absurde, où les anti-système de gauche neutralisent les anti-système de droite. Mélenchon et Le Pen ne représenteront jamais une solution car ils ne cherchent pas à s'unir sur l'essentiel, sur ce qui les rapproche, à savoir la sauvegarde de la France. Dans ces conditions, les patriotes français ont cinq ans pour trouver une autre solution et comprendre qu'ils ont tout intérêt à mettre leurs querelles de côté pour se rassembler en tant que peuple souverain.