30/01/2017

Voyages dans le temps

Récemment, je me suis posé la question de la possibilité du voyage dans le passé. En effet, le voyage dans le futur est rendu possible par la théorie de la relativité d’Einstein, un peu à l’image de ce qui arrive aux personnages du film Interstellar, qui en approchant d’un trou noir voient « leur » temps ralentir fortement par rapport à celui de leurs trounoir-interstellar-film.jpgproches restés sur Terre et voyagent ainsi dans le futur, puisqu’ils rentreront sur Terre à une époque qu’ils n’auraient jamais dû vivre s’ils n’avaient pas quitté la Terre. En revanche, les théories d’Einstein ne prévoient pas le retour dans le temps. Jusqu’à preuve du contraire, la flèche du temps pointe toujours dans la même direction et on ne peut pas l’inverser.

Mais le fait est que rien ne permet d’en écarter la possibilité. En particulier, la théorie de la relativité générale prévoit que les 4 dimensions de l’espace et du temps peuvent se recourber dans une cinquième dimension sous l’effet de la gravité. C’est d’ailleurs ce phénomène qui explique le ralentissement du temps dans le cas du film cité précédemment. Et si le temps ralentit en s’approchant du trou noir, il semble que la théorie d’Einstein faillisse totalement à expliquer ce qui se produit à l’intérieur de ce trou noir. Certains pensent que le temps est si écrasé que le trou noir pourrait servir de passage spatio-temporel vers un autre lieu de l’espace et du temps, voire même vers un autre univers ;! La science-fiction s’en abreuve copieusement, mais on est encore très loin d’une théorie scientifique.

Ca n’est bien sûr que pure spéculation, mais on peut tout de même se demander si cela sera un jour possible. Et là, rapidement on doit se rendre à l’évidence. Si un jour une découverte permettait à la race humaine ou à nos descendants d’acquérir une technologie lui permettant de voyager dans le temps, elle se mettrait rapidement à explorer toutes les périodes de l’histoire. En fait, nous devrions déjà les avoir rencontrés à de maintes reprises, tout au long de l’histoire. Nous les rencontrerions de temps à autre, au détour de leurs voyages, comme de furtives rencontres avec des humains très différents de nous, disposant de technologies que nous ne pourrions même pas comprendre. En fait, comme le disait Arthur C. Clarke, nous verrions dans leur technologie une sorte de magie, tels des hommes des cavernes découvrant Internet. *

Et en fait… c’est là qu’on se dit que ça rappelle quelque chose. A partir de là, ça n’est que pure spéculation et il ne faut rien y lire de scientifique. Mais le fait est qu’il arrive à certains d’entre nous de faire des rencontres étranges, furtives et inexplicables. Des rencontres avec des formes de vie et des technologies qu’on ne pense pas pouvoir être issues de notre planète, car ces êtres ne sont pas humains et parce que leurs technologies sont bien trop avancées pour simplement imaginer qu’elles puissent être d’origine humaine. Et bien sûr il serait totalement inacceptable d’imaginer que notre planète puisse abriter des formes de vie bien plus avancées que la nôtre. On décrète donc que ces apparitions sont d’origine extra-terrestre.

Or, rien ne permet d’affirmer cela. Jamais on n’a pu prouver que ces apparitions venaient d’autres planètes. En réalité, on les appelle « Objets volants non-identifiés », à cause de trois caractéristiques qu’on ne peut réfuter : elles sont des objets, elles volent et on n’a pas réussi à les identifier. Et si on n’a pas pu les identifier, je trouve très présomptueux de décréter qu’elles sont d’origine extraterrestre. D’ailleurs dans l’histoire de l’humanité, chaque fois qu’on n’a pas réussi à expliquer un phénomène, on lui a attribué une origine plus ou moins surnaturelle et au fur et à mesure qu’on a progressé dans la connaissance des sciences, la place pour ce type d’explications s’est réduite de plus en plus. Aujourd’hui il faut admettre que la place pour un dieu s’est fortement réduite. Reste les extraterrestres dont la science ne peut nier l’existence faute de preuve.

Que sait-on sur les OVNI et les rencontres du troisième type ? D’une part, une très grande majorité de ces cinema-quelques-rencontres-avec-les-extraterrestres-revoir_2.jpgphénomènes trouvent une explication sans faire appel à des phénomènes surnaturels. Mais au final, un petit pourcentage ne trouve aucune explication. Il faut donc se concentrer sur ces derniers. La deuxième chose, c’est qu’il n’y a aucune raison de douter de la sincérité de la plupart des témoins. Ils sont la plupart du temps tout à fait sincères et certains phénomènes sont d’ailleurs observés par un nombre important de témoins indépendants. Il faut donc considérer que le phénomène OVNI est réel. Il y a de fortes chances que certaines observations concernent des technologies militaires ultrasecrètes, mais sans doute pas toutes. En particulier, les témoignages de rencontres d’humanoïdes qui de manière étrange sont souvent concordants entre eux, décrivant des petits personnages au crâne surdéveloppé, peuvent difficilement s’expliquer de cette manière.

Partant de là, je me suis mis à comparer la théorie classique, celle de voyageurs spatiaux, avec une autre possibilité, celle de voyageurs temporels. Dans le premier cas, on se retrouve avec des visiteurs, qui ont traversé de nombreuses années-lumière pour venir nous rencontrer, qui font une ou plusieurs petites apparitions comme s’ils prenaient un malin plaisir à provoquer des témoignages qui feront passer les observateurs pour des illuminés, puis repartent aussi vite qu’ils sont arrivés pour rentrer chez eux. Et ils reviendraient souvent, comme si cela les amusait. De plus, au vu de la disparité des technologies observées, (soucoupes, boules lumineuses, cigares…) ils viendraient sans doute de nombreuses planètes différentes. Leurs buts resteraient assez obscurs. Pas d’invasion, pas de liens amicaux créés avec une espèce étrangère. Seulement éventuellement une petite étude scientifique peu poussée. A se demander comment une espèce aussi peu curieuse a réussi à atteindre un tel niveau de développement technologique !

Quant aux témoins de rencontre avec des êtres vivants, ils décrivent en général des êtres non-humains et ne ressemblant à aucune forme de vie terrestre connue. Mais tout de même, il s’agit presque toujours d’êtres se tenant debout sur deux jambes, possédant deux bras terminés par des mains pourvues de doigts, possédant une tête, un cou, une bouche et deux yeux… bref, rien de très exotique je trouve. On peut mettre ça sur le compte du manque d’imagination des observateurs qui dans leur délire collectif voient ce que leur cerveau est capable d’imaginer ou qui se réfèrent à ce qu'ils ont vu au cinéma. Ou alors on peut se dire que finalement les êtres qu’ils disent observer ne sont pas si étrangers à notre planète que cela.

Admettons maintenant que ces êtres viennent du futur. D’un futur lointain où nos descendants auront réussi à inventer des machines permettant de voyager dans le temps, et en particulier, dans le passé. Que feraient-ils ? Je pense qu’ils se déplaceraient le long d’une ligne temporelle, de proche en proche, pour découvrir de leurs yeux ce qui pour eux relève d’une importance historique capitale. On les retrouverait de temps en temps, faisant une brève apparition, observant le monde de cette époque, ses technologies, ses formes de vie, puis repartant encore plus loin dans le passé, donnant l’impression aux observateurs de l’époque concernée qu’ils se sont volatilisés. Probablement, ils auraient pour règle de ne pas interférer dans la mesure du possible avec les habitants de l’époque afin de ne pas modifier ce qui pour eux est le passé et qui pourrait ainsi modifier le futur duquel ils sont issus. En effet, en admettant par exemple qu’ils soient issus d’un cataclysme pour eux historique, empêcher ce cataclysme pourrait les empêcher d’exister ! Il y a donc une conclusion vraiment déprimante à en tirer : quelle que soit leur connaissance des événements que nous pourrions avoir à vivre dans le futur, ils ne seraient pas là pour nous avertir et nous protéger, mais seulement pour observer notre chute.

Si par exemple, comme cela a souvent été rapporté par des témoins, ils ont observé les essais nucléaires durant les années 50 et 60, ça serait bien parce qu’ils considèrent le développement de cette technologie comme d’importance primordiale pour le futur. Mais ils n’ont pas cherché à empêcher la réussite de ces essais. Donc s’ils savent que ces armes seront un jour à l’origine d’un cataclysme majeur, le fait est qu’ils ne cherchent en rien à empêcher ce cataclysme. C’est d’ailleurs un fait très inquiétant pour nous…

800px-Sculpture_of_astronaut_added_to_New_Cathedral,_Salamanca,_Spain,_during_renovations.JPGDans le cas de visites de voyageurs du futur, nous devrions également trouver des traces de rencontres dans un passé lointain. Or il semble que certaines reliques de civilisations disparues représentent ce qu’on peut éventuellement interpréter comme de telles rencontres. Et certains écrits religieux ou certaines manifestations médiévales interprétées comme de la magie pourraient également y ressembler. Donc on ne peut pas exclure que ça soit le cas. **

Finalement, à partir du moment où cette invention sera faite, la technologie ne cessera pas de progresser du jour au lendemain. Nos lointains descendants continueront à améliorer leur technologie. Et ils continueront également à nous rendre visite, avec des machines de niveaux technologiques très différents, apparemment sans lien entre elles. Ils pourraient même avoir des apparences différentes, puisque leur race continuera à évoluer. Cela expliquerait ainsi très bien la disparité technologique ou biologique qu’on peut observer.

Bref, je trouve que l’hypothèse de voyageurs du futur tient bien plus la route que celle de voyageurs spatiaux. Cela ne suffit bien sûr pas à expliquer un phénomène restant inexplicable. Mais je me dis que ça pourrait être une explication assez crédible du phénomène OVNI. Et ça me laisse penser que, finalement, il n’est peut-être pas si impossible que cela de voyager dans le passé…

* 3ème loi de Arthur C. Clarke : « Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie »

** Ceci dit, la troisième image représentant un astronaute sculpté sur la cathédrale de Salamanque a été ajoutée lors d'une rénovation en 1992. Donc ne pas tirer de conclusion hâtive quand on voit ce type de représentations...

16:26 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (10)

17/01/2017

France : victoire annoncée pour les « Moinspiristes » ?

Le système d’élections à deux tours tel qu’utilisé par la France pour son élection présidentielle a induit pour beaucoup de gens une stratégie dite du « vote utile ». En se basant sur les sondages publiés, (en général truqués, mais passons...) on va choisir au premier tour celui qu’on considère comme présentable et le plus à même de battre celui ou ceux qu’on ne trouve vraiment pas convenable(s). Très souvent donc, on va trouver un candidat à peu près consensuel pour faire face à un candidat de l’extrême. Le Moinspirisme, n’est d’ailleurs pas coloré politiquement, il y a les Moinspiristes de gauche et les Moinspiristes de droite. Parfois ils se retrouveront d’ailleurs dans une belle unité au second tour, pour élire le moins pire, qu’il soit de gauche ou de droite et ainsi éjecter le pire. Cela avait par exemple été le cas en 2002 où le candidat moins pire Chirac avait battu par plus de 80% le candidat pire Le Pen, par une belle union des électeurs Moinspiristes.

J’ai lu aujourd’hui un commentaire d’un Moinspiriste de gauche, qui a déjà choisi de défendre la candidature de Macron, qui lui semble plus à même de battre au premier tour le candidat moins pire de droite, Fillon, et au second tour la candidate pire Le Pen. Il ne sait d’ailleurs pas encore qui sera le candidat socialiste, mais ça lui est égal, quel que soit l’élu, il perdra au premier tour, c'est les sondages qui le disent. Quant à Mélenchon, ça n’est pas envisageable pour lui car, bien que de gauche, c’est un candidat pire.

Les Moinspiristes de droite ont eux moins de choix. En principe, le candidat moins pire de droite c’est Fillon. Certains pourraient malgré tout se tourner vers Macron, car bien que moins pire de gauche, il faut bien avouer qu’il est franchement plus à droite que la plupart des moins pires de gauche. A tel point qu’on peut se demander si l’absence de programme politique du candidat Macron n’est pas une stratégie visant à susciter le consensus de tous les Moinspiristes. Les Moinspiristes de gauche le considèrent comme un candidat moins pire de gauche, puisque c’est ce que leur disent les médias, alors que les Moinspiristes de droite peuvent constater en se basant sur son parcours professionnel et son action politique que c’est bien un candidat moins pire de droite qui se cache derrière une étiquette moins pire de gauche.

Bref, si les Moinspiristes font la loi et que les anti-système de droite battent les anti-système de gauche, On pourrait bien voir un second tour Macron – Le Pen, ou éventuellement Macron – Mélenchon si les anti-système de gauche battent les anti-système de droite. Et bien entendu le deuxième tour verra le report de toutes les voix Moinspiristes sur Macron. Quant aux anti-système, jamais un anti-système de gauche ne reportera sa voix sur le candidat anti-système de droite et vice-versa. C’est d’ailleurs à ça qu’ils servent. En mêlant la rupture avec le système avec des arguments nettement marqués à gauche ou à droite, ils scindent les anti-système en deux camps qui ne se mêlent jamais. Pire, une partie des anti-système de droite peut se transformer en Moinspiristes de droite au second tour et une partie des anti-système de gauche peut se transformer en Moinspiristes de gauche au second tour. Par exemple, en cas de second tour Macron – Le Pen, une partie des anti-système de gauche voterait Macron au second tour pour contrer les anti-système de droite. Le Moinspirisme menant à tout, ils pourraient d’ailleurs voter Fillon en cas de second tour Fillon – Le Pen. Il est d’ailleurs probable que Mélenchon lui-même appellerait à ce vote.

Qu’auraient fait les résistants pendant la guerre ?

Bien entendu, il n’y a pas eu d’élections durant l’occupation. Et même s’il y en avait eu, l’élection du Président au suffrage universel n’était pas encore d’actualité. Mais imaginons qu’il y ait eu, disons en 1942, une élection présidentielle. Disons que Pétain aurait dû faire face à Goering qui aurait décidé que, bien qu’étant de nationalité allemande, l’occupation nécessitait qu’un membre du parti nazi allemand prenne le pouvoir sur la France. Qu’auraient fait les Moinspiristes ? Ils auraient voté en masse pour le candidat moins pire Pétain afin de chasser le candidat pire Goering. Ils auraient préféré un candidat certes collaborateur, mais moins pire que Goering. Et qu’auraient fait les résistants ? Et bien en l’absence d’un candidat réellement résistant… ils auraient choisi de bouder l’élection et attendre le retour du Général De Gaulle ! Et Pétain, bien sûr, leur aurait reproché de faire le jeu de Goering en ne votant pas massivement pour lui. Le Moinspirisme, ce n’est finalement rien d’autre que ça. C’est une compromission totale de ses idéaux politiques, parce qu’on pense que ces idéaux n’ont aucune chance de s’imposer. Et les candidats moins pires ne sont rien d’autre que des Pétain en puissance. Ils sont prêts à toutes les compromissions pour attirer les votes des Moinspiristes. Pour faire carrière. Bref, le vote utile, ça n’est rien d’autre qu’un esprit de collaboration. Une personne ayant un esprit de résistance, ça vote selon ses convictions, même si elles ont peu de chances. Et si aucun candidat ne les défend, ça ne vote pas. Et même si ça prend du temps, au final, l'histoire montre que les résistants finissent par gagner...

12/01/2017

Dis papa, c'est quoi la situation géopolitique ?

Avant de décrire la situation géopolitique, il importe de définir ce qu'est la géopolitique. Je la définirai donc comme l'étude des rapports politiques globaux entre états. Tout état possède un emplacement géographique, un positionnement politique, une puissance industrielle, économique ou militaire, un rayonnement culturel, des ressources, une histoire, une ou plusieurs langues, une ou plusieurs religions. Tout ceci va l'amener à tisser des rapports, amicaux ou conflictuels avec ses voisins et avec le reste du monde.

Le but de la géopolitique est non seulement d'étudier ces rapports, mais aussi de prévoir leur évolution. Pour cela, il n'y a qu'un seul outil qui soit pertinent: l'étude des réalités historiques qui seules peuvent montrer comment une situation géopolitique donnée peut évoluer. Il s'agit donc non seulement d'étudier la réalité géopolitique présente, mais aussi d'autres réalités géopolitique passées et de faire des comparaison. En effet, on peut considérer que des événements passés, s'ils n'ont aucune chance de se reproduire à l'identique, ont toutes les chances de réapparaître de manière similaire dans une réalité géopolitique proche.

Je prends un exemple : juste avant la 1ère guerre mondiale, le monde s'est peu à peu partagé en deux camps qui s'étaient liés par des alliances automatiques multiples. C'est ce jeu d'alliances automatiques qui a transformé un conflit entre deux états, l'Empire Austro-hongrois d'une part et la Serbie d'autre part, en conflit généralisé. Une simple étincelle, l'assassinat du dauphin impérial autrichien, a suffi à mettre le feu aux poudres. Si la situation de l'époque n'existera plus jamais, la plupart des états impliqués ayant soit disparu soit profondément changé, on retiendra de cet événement la dangerosité des alliances automatiques, ainsi que de la bipolarisation du monde. Un monde en paix, c'est un monde multipolaire où les états défendent leurs intérêts géopolitique en toute indépendance et sans animosité envers les autres états. Un monde bipolaire comme celui qui s'était mis en place avant la première guerre mondiale, c'est un monde au bord du gouffre.

Le choix de cet exemple n'est pas anodin. Je pense fermement que le monde actuel ressemble furieusement à celui qui était en place il y a plus de cent ans. Aujourd'hui, les alliances ont changé. Mais le monde semble bien bipolarisé autour de deux camps, atlantiste d'une part, russo-chinois d'autre part. Il existe bien des pôles plus ou moins indépendants comme l'Amérique du sud ou l'Afrique, mais leur puissance géopolitique est faible et ils ne peuvent pas faire contrepoids face à ces grandes entités. Et en plus de la bipolarisation, il existe aussi des alliances automatiques très dangereuses, à commencer par l'OTAN. Une organisation qui, non seulement n'a pas disparu après la chute de son pendant de l'Europe de l'Est le pacte de Varsovie, mais a continuellement été utilisée depuis pour étendre l'espace géopolitique atlantiste au détriment de celui de l'autre camp. Cette pression, que l'on doit considérer comme impérialiste, est la principale cause de la tension qui s'est accumulée ces dernières années.

Au final, il n'existe en fait que 3 puissances globales sur le plan géopolitique, c'est à dire des puissances capables de se projeter partout dans le monde pour faire valoir leurs intérêts. Il s'agit des Etats-Unis bien sûr, mais aussi de la Russie et de la Chine. Les autres états sont des puissances moyennes ou régionales. Il est par contre assez symptomatique de constater que les moyens utilisés pour la défense des intérêts géopolitiques de ces trois puissances ont évolué. Les Etats-Unis, traditionnellement la première puissance économique, peuvent toujours utiliser leur arme du dollar, mais cette arme est de plus en plus contestée par le camp adverse, à commencer par la Chine. Cette dernière a en effet choisi de se passer du dollar chaque fois que c'est possible. Elle a également son statut tout neuf de première puissance économique pour elle. Elle se permet ainsi de conquérir des alliances avec des pays disposant de ressources qui l'intéressent et ainsi marcher sur les plates bandes des puissances occidentales. Pour cette raison, les Etats-Unis sont de plus en plus forcés de se rabattre sur des stratégies de conquêtes militaires, soit par l'affrontement direct, soit par la déstabilisation et le changement de régime de ces pays. La Russie quant à elle, après une éclipse d'une vingtaine d'années, revient en force et s'impose comme le bras armé de cette alliance avec la Chine.

On a donc un camp dont la puissance économique décline et qui est poussé dans ses retranchements, forcé de défendre militairement ses intérêts géopolitiques, et un second camp qui domine déjà au niveau économique et revient très fort sur le plan militaire. Que peut donc donner une telle situation ? On peut déduire assez facilement que sans affrontement direct entre les deux camps, la situation va continuer d'évoluer favorablement pour le camp russo-chinois et l'Occident continuera à décliner. Ce dernier pourrait donc être tenté de forcer l'autre camp à la confrontation. C'est même le plus grand risque de notre époque. Mais cet affrontement peut aussi bien se faire sur le plan économique, comme semble le souhaiter Donald Trump.

On peut ajouter à ce risque la démographie, qui va faire de l'Asie et de l'Afrique les principales zones de peuplement du monde. Comme un grand nombre des zones à forte croissance démographique se trouvent dans des régions pauvres, on peut craindre un exode massif avec à la clef une intensification des conflits ethniques. Ils pourraient donner lieu à de véritables guerres civiles si la nouvelle population cherchait à imposer son mode de vie à la population "historique". Ca a sans doute déjà commencé et ça n'est pas prêt de s'arrêter. Le réchauffement climatique, s'il s'avérait vrai qu'il sera catastrophique, (ce dont je doute) pourrait également augmenter ces exodes. Ces risques concernent surtout l'Europe qui est en première ligne du fait de sa position géographique située juste au nord des sources principales de ces exodes. Mais les Etats-Unis ont également leurs propres problèmes de migration venant en particulier d'Amérique latine, ce qui a participé à "l'effet Trump".

Finalement, le troisième facteur qui peut favoriser des conflits, c'est l'appauvrissement des réserves énergétiques. Durant ce siècle, il est presque certain qu'on verra la fin de la courte ère de l'abondance énergétique. D'une manière ou d'une autre, dans trois ou quatre génération, le monde aura évolué vers une autre forme de production et de consommation énergétique. Mais c'est la période intermédiaire qui est plus problématique. Lorsque les réserves s'affaibliront, les camps en présence chercheront à s'approprier les restes pour avoir plus de temps pour réaliser leur transition énergétique. Durant cette période, qui a sans doute déjà commencé, les deux camps en présence pourraient s'affronter directement pour le contrôle de ces ressources. L'affrontement économique ne sera alors plus suffisant. C'est même sans doute le plus grand danger qui nous guette.

06/01/2017

Les russes sont-ils responsables de la divulgation des emails de John Podesta ?

gettyimages-622150226.jpgC'est ce qu'affirment en tout cas la CIA et qui a poussé Barack Obama a prendre des sanctions diplomatiques contre la Russie. Par contre, Julian Assange le nie. Pour lui, il n'y avait vraiment pas besoin d'être un hacker professionnel pour y parvenir :

Un ado de 14 ans aurait pu le faire

Et Donald Trump soutient cette thèse :

Trump désavoue la CIA et soutient Assange

Au final, je trouve que ça fait beaucoup de polémique pour pas grand chose. Il est en effet possible que le hacker qui a piraté ces emails se trouve en Russie, comme cela arrive souvent. Et même si c'est le cas, cela ne prouve en rien que le gouvernement soit derrière cette attaque.

Et surtout, quelque soit la source de l'attaque, cette polémique ne sert qu'à masquer un fait: si la révélation de ces emails a effectivement pu influencer l'issue de la campagne présidentielle, ce dont je ne doute pas, ce n'est pas parce que le directeur de campagne d'Hillary s'est révélé être un enfant de cœur en matière de sécurité informatique. C'est au contraire le contenu de ces emails qui a révélé la triste vérité à propos de la candidate démocrate: il s'agit d'une très sombre politicienne, aux pratiques plus que douteuses, voire criminelles, lorsqu'elle ne soutient pas en catimini le terrorisme international.  Ce site a été créé pour faire un condensé des plus dommageables de ces emails:

http://www.mostdamagingwikileaks.com/