21/11/2016

Fillon: la découverte d'un anti-système

On croit rêver: François Fillon sort premier lors du premier tour de la primaire de la droite et on entend un concert de louanges pour ce représentant de la nouvelle vague de l'anti-système. La droite française a suivi les Américains en refusant d'élire l'un des deux candidats qu'on leur avait désignés, à savoir Sarkozy ou Juppé. Trump - Fillon, même combat ! Et vas-y que la presse s'y mette à parler de coup de tonnerre dans le monde politique ! On se croirait au lendemain de la prise de la Bastille. La France ne sera plus jamais la même.

Bref, vous l'avez compris, on se fiche de la tête du monde. François Fillon est tout sauf un anti-système. Et s'il est vrai qu'il avait ma préférence dans cette primaire que je suis d'un œil distrait tant je la considère comme un non-événement politique, c'est uniquement pour sa position concernant la Russie qui me paraît bien plus sage que celle des autres candidats et parce que le personnage me paraît plus réfléchi que les autres. Et ça n'est en tout cas pas pour son programme économique qui est totalement dans la ligne du néolibéralisme et de l'euro-atlantisme suivis comme un seul homme par les membres du parti unique français, le LRPS.

Et comment peut-on sérieusement penser qu'une personnalité ayant été premier ministre sous Sarkozy, ayant participé au Bilderberg en 2013 (où généralement sont présélectionnés les futurs leaders du 'monde libre') et qui devrait recevoir tout le soutien de son parti ainsi que des médias nationaux s'il bat Juppé la semaine prochaine, puisse être un 'anti-système' ? La différence avec Trump est pourtant on ne peut plus claire: jamais Trump n'a participé à une réunion du groupe Bilderberg, jamais il n'a fait parti du moindre gouvernement et il a été conspué par tout le monde politique et médiatique pendant des mois. On peut sans aucun doute le qualifier d'anti-système tant le système semble le détester. Et non, je ne suis pas un fidèle supporter de Trump. Je ne le vénère pas plus que de raison. Beaucoup de points dans son programme et sa personnalité me déplaisent. Mais au moins je lui reconnais une qualité: il ne représente que lui-même et ses électeurs. En dehors de ces derniers, il ne doit rien à personne.

Commentaires

"c'est uniquement pour sa position concernant la Russie "
Idem.
Très bonne mise au point.
Les Français ont la mémoire courte. Hélas ! Tant pis pour eux.
Il faut dire que le choix des candidats qui est proposé est déplorable.

Écrit par : Charles | 21/11/2016

"c'est uniquement pour sa position concernant la Russie "
bis
http://csglobe.com/trump-putin-agree-normalize-us-russia-relations/

Écrit par : Charles | 22/11/2016

Le parallèle avec Trump se fait sur la base de l'opposition villes-campagnes. Les contrées que l'on survole d'une côte à l'autre sans jamais s'y arrêter, overfly countries...
Cela dit, plus j'y pense, moins je suis sûr de la victoire de Fillon au 2ème tour.
Le côté vieux catho anti-social peut faire balancer beaucoup de monde, Sarkozy étant mis hors course.

Écrit par : Géo | 22/11/2016

En fait, je me rends compte que les électeurs 'de droite et du centre' en sont réduits à choisir un candidat qui n'a jamais été mis en examen. C'est un bel exemple de numéro d'équilibriste que d'y parvenir. Reste encore Juppé pour me faire mentir, (lui n'a pas seulement été mis en examen, il a été condamné et son casier judiciaire n'est donc pas vierge du tout) mais je suis presque sûr qu'il va perdre.

Écrit par : Kad | 22/11/2016

Les commentaires sont fermés.