20/10/2016

Pourquoi différencier à ce point la "libération" de Mossoul et le "martyre" d'Alep ?

Oui pourquoi accuse-t-on les Russes de crimes de guerre, pour faire exactement la même chose à Alep que les Américains et les Français à Mossoul ? Y a-t-il de bons et de mauvais bombardements ? Les populations civiles ont-elles une valeur différente suivant qui les bombarde ? Et existe-t-il une hiérarchie de valeurs entre les groupes terroristes ? Ceux d'Al Nosra (branche d'Al Qaida pour ceux qui l'ignoreraient encore) sont-ils plus dignes de respect que ceux du pseudo-Etat Islamique ? Toutes ces questions, on dirait que les médias font tout pour éviter que le grand public se les pose. Mais je pense qu'il devient de plus en plus difficile de manipuler les esprits tant les ficelles utilisées deviennent grossières.


Ce qu'il faut comprendre, c'est que les deux attaques procèdent de logiques géostratégiques tout à fait opposées et que c'est l'unique raison de cette opposition de traitement de l'information. D'un côté, la Russie ne suit qu'un seul but géostratégique dans la région: aider à survivre ses derniers alliés dans cette région afin de garder son influence sur un secteur particulièrement important sur le plan géopolitique. Le but des Américains et de leurs toutous français, (bouledogues français en fait...) est en réalité... exactement l'inverse ! La politique internationale des Américains ne se résume finalement qu'à un seul but: priver toute nation qui pourrait tenter de défier son hégémonie mondiale, à commencer donc par la Russie, de toute influence sur la scène internationale. Les printemps arabes ont d'ailleurs, pour la majorité, été causés par l'ingérence américaine dans des pays qui étaient plus proches de la Russie que des USA. Sinon, comment expliquer que les alliés des Américains, souvent des dictatures de la pire espèce, n'aient jamais subi de telles révolutions ? Même l'Iran a subi une tentative de renversement du régime après des élections qu'on avait accusées d'être truquées. (ce qui est peut-être vrai, mais ça n'a jamais été prouvé)

La cible des Américains a donc toujours été la Syrie. L'Iran aussi bien sûr, mais pour l'instant, la République Islamique ne représente plus un problème immédiat pour eux. La Syrie, c'est un débouché sur la Méditerranée pour la flotte russe. C'est aussi un acteur majeur dans la politique régionale. Et c'est avant tout une sorte d'ennemi héréditaire pour Israël. Un changement de régime s'imposait donc. Pour créer une sorte de pont entre la Turquie et Israël. Et pour chasser les Russes. C'est pour ça qu'a eu lieu la révolution. On a armé sans distinction tous les mouvements qui étaient prêts à renverser le pouvoir syrien. Et tant pis si parmi eux on trouvait une majorité d'intégristes religieux pour mener un pays laïc au chaos. Après tout, on avait déjà semé le chaos en Libye. Alors pourquoi pas en Syrie. Cette stratégie d'un cynisme abominable a provoqué la mort de centaines de milliers de personnes et tout le pays à une destruction que des millions de réfugiés ont été forcés de fuir. Et ça n'est sans doute pas fini.

Mais finalement le régime syrien s'est bien mieux défendu que le régime libyen et les Américains qui s'impatientaient ont commencé à menacer Assad d'une intervention occidentale directe. Et s'est produit le casus belli tant attendu, l'utilisation d'armes chimiques contre la population civile, attribué sans réelles preuves au pouvoir syrien, mais s'agissant sans doute plutôt d'un attentat sous faux drapeau des terroristes intégristes. Toutefois la Russie a contré cette initiative en déployant ses missiles anti-aériens en Syrie. Les premiers missiles de croisière américains ont été détruits et les Américains ont été obligés de reculer. En effet, il ne peut y avoir d'intervention américaine sans contrôle absolu de l'espace aérien. Et désormais l'espace aérien syrien était sous protection et sous domination russe. Il l'est encore.

Du jour au lendemain, on a remplacé la rhétorique martiale par des propositions de négociations contre la promesse d'Assad de détruire les armes chimiques. Au passage, Barack Obama a oublié de faire part de ce changement de stratégie auprès des Français, ce qui montre le peu de cas que l'Amérique fait de son vassal européen. François Hollande s'est à cette occasion totalement ridiculisé, mais le pauvre n'est finalement pas à ça près...

On a donc dû rechercher une nouvelle stratégie. C'est, comme par hasard, peu après qu'on a entendu parler pour la première fois de l’État Islamique. Une poignée de terroristes faisant partie de la rébellion syrienne aurait proclamé un califat entre la Syrie et l'Irak. Et comme par hasard, ces terroristes auraient mené une offensive si fulgurante contre l'armée régulière irakienne, que cette dernière aurait été contrainte à une retraite très rapide, abandonnant au passage une grande quantité d'armement d'origine... américaine ! Armement qui pourra ainsi être ensuite utilisé contre Bachar El Assad, l'ennemi des Américains et d'Israël. Ça tombait plutôt bien.

Des sources indépendantes ont ensuite révélé que l’État Islamique était en fait financé par l'Arabie Saoudite et le Qatar, avec une participation turque par l'achat de pétrole à l'organisation. Autrement dit, deux alliés importants des USA dans la région et la deuxième puissance militaire de l'OTAN. Cette information, plus personne ne la conteste sérieusement. On doit donc la considérer comme vraie. Difficile dès lors de prétendre que cette organisation est un véritable ennemi.

Puis on a, durant un certain temps fait semblant de lutter contre ce pseudo-État Islamique par des bombardements dont l'inefficacité finissait par être difficile à justifier. Jusqu'au moment où les Russes ont décidé de passer à l'offensive et à nettoyer la Syrie des foyers de purulences qui minaient le pays. Le nettoyage d'Alep, terrible pour la population civile, fait partie de ce processus. Qu'importe que Laurent Fabius trouve que les terroristes d'Al Nosra fassent du bon boulot. Les Russes ont décidé de les éradiquer. Et ils sont sur le point de le faire. Ensuite ils s'occuperont de l’État Islamique. Ils l'ont dit: ils ne font aucune différence entre les groupes terroristes. Ils n'arrêteront les combats que lorsque tous ces groupes auront disparu du sol syrien. D'ailleurs à la différence des Américains, les Russes ont toujours joué cartes sur table. Ils disent quel est leur but et ils agissent en conséquence. A la différence des Américains qui ne cessent de jouer au poker menteur dans cette affaire.

L'attaque de Mossoul maintenant. Tout porte à croire que l’État Islamique s'est déjà retiré et ne cherche pas à défendre la ville. La reprise probable de la ville par les forces irakiennes et kurdes ne devrait donc pas porter un coup fatal à l'organisation terroriste. Je pense qu'il s'agit surtout de la contraindre à se retirer d'Irak pour qu'elle se concentre sur la Syrie. Je m'inquiète par contre d'un point: Mossoul est et a toujours été une ville kurde. La région était avant l'invasion par l’État Islamique une région autonome administré par les Kurdes. Le redeviendra-t-elle après cette soit disant libération ?

Commentaires

C'est simple votre question.
La destruction d'Alep où il reste encore 100-200 milles civils pour anéantir 500-1000 fou de Dieu, il faut être un psychopathe pour trouver ça normal. Assad montre là toute sa haine, et ne cherche que la vengeance contre son peuple sunnite qui l'a défié.

Concernant Mossoul, il n'y a pas de destruction à l'aveugle en masse qui arrose civil et fou de Dieu.
Si il y a une destruction systématique à Mossoul, comme il y a lieu à Alep, j'aurai le même jugement.

En attendant, Alep est devenu la ville martyr des sunnites, et la population qui est resté ou partie ne pardonnera jamais à Bachar et aux russes. L'avenir semble tracé. Cette région ne sera jamais pacifié sous l'ère Bachar et les russes ont loupé la coche en soutenant Bachar.

Concernant la sincérité de Poutine, il ne faut pas être si naïf. Il défend Bachar pour se repositionner dans la région. Il a pas compris que les chrétiens ne sont pas bienvenus, et que ce sont les iraniens qui seront les grands vainqueurs.
Cette région politique se fera avec les turcs, les iraniens, les séoudiens, certainement pas avec les russes et les occidentaux. On est au 21eme siècle, plus au 20ème.

Écrit par : motus | 20/10/2016

Bouche cousue est mieux que motus.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 22/10/2016

S'il y a autant de destructions à Mossoul qu'à Alep, vous n'en entendrez pas parler. Donc vous ne risquez pas de modifier votre jugement. Mais de toute façon, je pense que vous avez raison, il n'y aura pas autant de destructions, tout simplement parce que la victoire sera facile. Il n'y a presque plus de combattants. Il n'y a qu'à voir à quelle vitesse les Irakiens avancent.

"Concernant la sincérité de Poutine, il ne faut pas être si naïf. Il défend Bachar pour se repositionner dans la région."

Ai-je dit autre chose ? Les Russes (je n'ai pas parlé de Poutine) font eux aussi de la géostratégie. La différence, c'est qu'on sait exactement quel est leur but.

Écrit par : Kad | 20/10/2016

@Mr Kad,

La Libération de Mossoul est elle facile? On ne sait pas mais elle semble l être d après ce que les mé(r)dias nous disent.

Les Djihadistes à Moussol ont reçu l ordre de leurs patrons de se casser de Moussoul. Ces patrons sont principalement la coalition "Anti"-Daech chapeautée par les USA et la France. Ces derniers sont des pays pro-terroriste voire même carrément terroristes, n ayons peur de la vérité et nous faisant constater que cette Coalition est Pro-Deach et basta. Ces patrons ont donné l ordre aux Djihadistes de Moussoul de se mettre en deux groupes:Les "Arabes/Arabophones" seront acheminés "grâce" à l Otan et à cette Coalition vers le Nord-Est de la Syrie principalement à Raqaa et à Idleeb au Nord d Alep où Daech est présent. Là bas, ils vont continuer à foutre la m....et à compliquer encore plus les efforts de la Russie et de l Armée Syrienne à éradiquer Daech qui pourtant est déclaré comme LE Cancer de la planète terre!. L autre groupe de Djihadistes de Moussoul sont les étrangers qui auront le "choix" entre s évaporer et retourner chez eux dont 800 de nationalité française, entre autres, d où la hantise et la colère homérique de Hollande.... Autre "choix" est d être liquidés sur place à Moussoul sinon le "mieux" c est d être transférés en Russie chez les tchétchènes ou en Chine (les Ouighours) d où ils sont venus successivement pour foutre un merdier puisque la Russie et Poutine comme la Chine sont les Ennemis Number One de l OTAN, l UE, USA...

C est ce qu on appelle vulgairement d une sale pierre 2 ou 3 sales coups...
et on pique le Pétrole irakien (comme le Libyen et le Syrien par ailleurs) et on vend des armes et on expérimente les drones...etc... n est elle pas belle la vie?
Comprendra qui pourra et qui voudra..

Écrit par : Charles 05 | 22/10/2016

Et voilà le résultat: les racistes anti-russes se manifestent pour prendre la défense des terroristes avec des chiffres en plus complètement bidonnés. Ah oui, la Russie défend ses intérêts. C'est un crime? Un crime anti-américain? Un crime anti-hégémonie? C'est la première fois que les racistes anti-russes donnent de la voix lorsque des civils sont tués. Vous voulez des exemples? Recherchez "civils tués en irak". Qui a parlé de crimes de guerre? Pas motus qui est resté bouche cousue. Ou alors à propos de Gaza on parle "des effets indirects malheureux". Des racistes anti-russes parce qu'ils avalent tout ce que la propagande leur dit d'avaler goulument. Mossoul? Neuf mille terroristes sont en partance pour la Syrie avec la bénédiction des Américains. Ce n'est plus la war on terror, c'est la war with terror, la guerre avec l'aide des terroristes.

Écrit par : Caramba! | 20/10/2016

@Caramba dit :"(...)Gaza on parle "des effets indirects malheureux""
C est possible mais afin d enterrer la hache de guerre et que chacun fasse son mea culpa et qu ils disent qu ils se sont lourdement trompés, il faudrait que chaque partie répare lourdement les dégâts matériels(destruction) causés chez l autre (l adversaire). Aussi, il faudrait trouver une solution pour les blessés et surtout pour ceux qui ont été massacrés des deux camps et qui sont partis, hélas, à jamais et toujours des deux côtés (67 à 100 innocents côté Israel et 2400 Gazouites dont au moins 40% qui sont exclusivement des femmes et des enfants innocents).
Mais je rêve certes ...malgré les cauchemars des deux camps...

Écrit par : Charles 05 | 22/10/2016

Motus,

Évidemment, si vous regarder CNN et lisez le Washington Post, vous ne pouvez pas réviser votre jugement. Je vous invite à regarder un peu d'autres médias alternatifs.

Avez-vous été sur place à Alep ? J'en doute.

Ce qui surprenant dans dans cette offensive de Mossoul, c'est le timing. Comme par hasard, elle intervient en fin de mandat de M. Obama, en toute fin de campagne électorale. Ne serait-ce pas pour donner une victoire militaire de dernière minute pour redore le blason démocrate et donner une impulsion à la candidate démocrate ?

C'est à la limite de la théorie du complot, mais quand même... ça me laisse songeur.

La stratégie de Putin et des Russes vise une fois pour toute de démontrer que la stratégie Américano-UE est foireuse. Qui allez vous mettre à la place de Assad ? Qui est cette soi-disant "opposition modérée" ? Et qui sommes nous pour décider du sort d'Assad à la place du peuple Syrien ?

Pendant ce temps, l'EI prospère grâce au trafic de pétrole et aux dollars fournis par les US et leurs alliés Saoudiens, et peut continuer à couper des têtes, violer les femmes, instaurer la charia à sa guise.

Merci M. Putin, merci aux Russes, de frapper un grand coup.

Écrit par : jacphil | 21/10/2016

@kad,
Chapeau bas pour votre analyse juste, honnête et courageux.
Bien à vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 22/10/2016

@ Mr Kad, @ Jacphil
100% d accord avec vous.
Voici un autre son de cloche, un vrai venant de ce que les Syriens, les seuls et les plus CONCERNéS, disent, pensent et souffrent "là bas" et qui mérite d être lu et diffusé.
-----------------------------------
Source:Voix.blog.tdg.ch de Mme Hélène Richard-Favre

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/10/13/syrie-une-journaliste-britannique-explique-ce-qu-elle-a-vu-a-alep.html#c462468

Donc on l’a bien compris, la honte préoccupe certains journalistes comme en témoigne le titre retenu pour l’émission diffusée ce 12 octobre par la radio télévision suisse.
Il n’est pas vain d’y revenir tandis que le précédent sujet de ce blog y a fait référence:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/10/13/syrie-la-honte...

Les invités se sont exprimés selon leurs convictions dont il est inutile de dire qu’elles se rejoignaient sur la dénonciation de crimes de guerre.
Elles divergeaient, par contre, sur les responsabilités des uns et des autres.
L’un des intervenants, Gabriel Galice, a rappelé une chronologie d’événements que d’aucuns préfèrent masquer sinon négliger.
Il a aussi évoqué le nom d’une journaliste britannique. Elle s’appelle Vanessa Beeley et ce qu’elle dit de la situation en Syrie vaut d’être entendu:

https://www.youtube.com/watch?v=R87yEY_s2xk
-----------------------------
Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 22/10/2016

J'ai vu vendredi un reportage dans le journal de TF1. Ils ont laissé leurs journalistes venir avec les troupes combattantes au sol. Ils roulent dans un 4x4 Kia blanc, ce qui laisse une idée du danger présumé. Le reportage montre comme les troupes avancent sans encombres. D'abord un drone vient survoler les troupes. Il est immédiatement abattu. Heu... un drone ? Comment des terroristes peuvent avoir un drone ? Ou plutôt qui leur a donné ?

On nous dit ensuite qu'il y a une position djihadiste. On entend un faible takatakatak dans le lointain qui ressemble bien à un tir de kalachnikov isolé. Les avions de la coalition arrivent après quelques minutes et bombardent la position. Juste après le commandant irakien annonce aux journalistes que c'est à nouveau sûr et que l'avancée peut continuer.

Finalement, on nous parle de deux voitures piégées qui ont été envoyées contre d'autres troupes.

Et c'est tout. Tout ce qu'on nous montrera de l'avancée irakienne et de la terrible bataille pour la reprise de Mossoul. Au total, si on fait le compte, il n'y avait que 3 djihadistes (qu'on n'a même pas vus) et un drone de reconnaissance. La résistance est terrible...

http://www.lci.fr/international/jt13h-la-bataille-de-mossoul-aux-cotes-des-soldats-kurdes-2008804.html

(je ne sais pas si c'est visible depuis la Suisse)

Écrit par : Kad | 24/10/2016

Pourquoi différencier à ce point la "libération" de Mossoul et le "martyre" d'Alep ?
Parce que les Coupeurs de tête à Mossoul sont des méchants et les coupeurs de tête à Alep sont des gentils genre combattants de la Liberté.
Parce que les "vilains" Assad et Poutine font de mauvais, très mauvais bombardements à Alep tandis l oncle Sam et Hollande de la France pays qui sont carrément des pays pro-terroristes font de bons bombardements.
Même des pro-nazis qui ont pris le pouvoir en Ukraine contre Poutine "le Stalinien" vont rehabiliter le Régime Nazi.
Et in fine pour comprendre qu on inverse la vérité à 100%, même la Saoudie est devenue Présidente du Conseil des Droits de l homme à l ONU à Genève et désormais celui qui bafoue les Droits de l Homme sera décapité. Le premier sur la liste de ceux qui bafouent les D.H. est ce même conseil des droits de l homme de l ONU autant que la Saoudie même. Gare à celle qui bafoue ces D.H. elle ne sera pas décapitée car sa tête et son visage ne sont pas faits à l image de Dieu. Lapidée ou fouetter peut être selon la Chariaa des Saoud ou selon les Ramadan Genevois sponsorisés par l autre, le Qatar.

Écrit par : Charles 05 | 30/10/2016

Son, lumière, un peu de fumée, et la valeur ajoutée du journaliste pour une vraie preuve certifiée que le journaliste a vraiment bien touché de ses yeux La Vérité.

Et comme je suis de nature généreuse, ... je partage !

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/07/Le_Caravage_-_L%27incr%C3%A9dulit%C3%A9_de_Saint_Thomas.jpg

Écrit par : Chuck Jones | 31/10/2016

Les commentaires sont fermés.