05/08/2013

OGM: La Suisse ne doit pas céder!

La semaine dernière, la France a mis le doigt dans l'engrenage qui tôt ou tard finira par la conduire à remplacer ses semences classiques par des semences OGM. En autorisant le maïs Monsanto MON810, elle a en effet suivi la voie tracée par l'Europe, qui oblige les Etats membres à se plier au bon vouloir des lobbys des OGM.

Sur les OGM on aura écrit tout et n'importe quoi. Dur de se faire une opinion. D'un côté un lobby industriel qui prétend que les OGM apportent des tas d'avantages sans désavantage. (prouvé...) D'un autre côté, un lobby écologiste qui refuse toute forme de manipulation génétique, y compris dans la recherche. Or il faut bien dire que certaines recherches en la matière, surtout dans le domaine médical, offrent de très belles promesses d'avenir. Il ne faut donc pas tout refuser en bloc.

Ne parlons donc ici que des OGM destinés à la consommation. Entre autres ce maïs modifié, qui a reçu un gène étranger lui permettant de sécréter un insecticide. Un insecticide, même s'il est sécrété par la plante, c'est clairement un poison. En réponse, on nous dit que c'est toujours mieux que de le déverser sur les plantes par épandage. C'est un point de vue, mais ça n'est pas forcément vrai. Une plante traitée ne l'est qu'en surface. (même s'il est probable qu'une partie soit absorbée par la plante) Dans le cas de l'OGM il est sécrété par la plante.

Peut-on réellement être sûr qu'une plante OGM sécrétant un insecticide peut en être totalement débarassée avant de se retrouver dans nos assiettes ? Sans doute ne le peut-on pas. Et à défaut, qui décide de la dose admissible ? On me répondra que les études prouvent que cet OGM est sans danger. Mais toutes les études autorisées sur les OGM industrielles sont réalisées... par les industiels eux-mêmes ! En effet, l'idée est de forcer les industriels à financer eux-mêmes les recherches prouvant l'inocuité de leurs produits. Ceci peut avoir un sens d'un point de vue financier, mais n'en a aucun d'un point de vue scientifique ! Comment peut-on demander au créateur d'un produit, qui en attend de précieux bénéfices, de réaliser une étude totalement neutre ?

Finalement, en l'absence d'étude neutre sur le sujet, il ne nous reste plus qu'à nous fier à notre bon sens de consommateur. Pour cela, il faut se poser une question toute simple, qu'on peut résumer à quizz style question SMS sur TF1 :

Quel bénéfice les industriels attendent de leurs produits ?

A: Une amélioration de la qualité de l'alimentation

B: Résoudre le problème de la faim dans le monde

C: Permettre aux agriculteurs d'améliorer leurs marges bénéficiaires

D: Augmenter leurs propres bénéfices


Vous avez trouvé ? Cela semble tellement simple quand on pose la question comme ça. Et bien pourtant, le seul argument qui ne sera jamais mis en avant par ces industriels, c'est celui cité par la réponse D. Officielement, on veut nous faire croire que les 3 autres raisons sont les véritables motivations. Vous n'avez toujours pas l'impression qu'on se moque de vous ?

En réalité donc, les OGM ne sont pas mauvais en soi. Ils le sont uniquement parce qu'ils ne servent que les intérêts mercantiles de leurs promoteurs. D'ailleurs d'une certaine manière, on peut dire que les OGM ne sont pas une nouveauté. Depuis que l'homme a décidé de troquer sa lance contre une serpe, il produit des OGM. Les céréales, les fruits, les légumes sont tous des organismes modifés par l'homme. Les chiens, les chats, les chevaux, les vaches, les cochons, les moutons ont subi les modifications génétiques imposées par la sélection artificielle que l'homme a faite sur de nombreuses générations. Mais il y a deux différences fondamentales entre cette sélection et la production d'OGM.

La première bien sûr, c'est l'apport de gènes étrangers dans des organismes. La sélection ne faisait qu'orienter la sélection naturelle dans une direction qui arrangeait l'homme. L'introduction de gènes étrangers vise à introduire des caractéristiques étrangères dans un organisme. Comme par exemple celle de sécréter un insecticide. Insecticide naturel parce que normalement sécrété par une bactérie, mais sécrété pour la première fois par une plante destinée à l'alimentation.

La seconde différence, c'est l'approche pratique. Dans le cas de la sélection, elle a été réalisée par les agriculteurs eux-mêmes dans le but d'améliorer la qualité et le rendement de la production. Dans le cas des OGM, l'amélioration de la plante a des buts plus troubles et on est loin d'être sûr de savoir à qui profite cette amélioration.

Mais le plus grave dans toute cette histoire c'est que c'est une fois de plus l'Europe qui a imposé sa volonté à la France. Les Français n'en veulent pas. Les agriculteurs français n'en veulent pas. Même le gouvernement aurait préféré éviter être celui qui fait entrer le loup dans la bergerie. Tout cela ne compte pas. L'Europe, cette Europe de la technocratie au service des lobbys industriels, a pris la décision et la France doit se plier.

Voici donc encore une raison pour la Suisse de ne pas entrer dans cette Europe. Il faut montrer au monde ce que c'est que d'être une véritable démocratie où quand le peuple ne veut pas une chose, elle ne parvient pas à s'imposer quelle que soit la pression des lobbys. Et il faut tenir coûte que coûte. Si nous devons être le dernier village d'Asterix où les OGM sont bannis, et bien tant mieux. Nous verrons bien au final qui avait raison.

Commentaires

Résoudre le problème de la faim dans le Monde ?

Une bien belle tentative d'explication qui ne tient pas débout.

La démographie galopante chinoise, indienne et africaine posent de réels problèmes.
Le gaspillage de la nourriture en Occident peut être stoppée.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 06/08/2013

On vante toujours des arguements qui ne suivent pas dans le futur.
Effectivement commençons par arrêter le gaspillage!

N oublions pas que cela va engendrer de futur "Terreauriste". Monsanto aurait acquis la société Blackwaters. C'est bon ils ont une armée de mercenaire, experte graçe à l'Irak!

Écrit par : plume noire | 06/08/2013

Victor: Et pourtant allez sur le site de Monsanto, vous verrez qu'ils prétendent vouloir nourrir la planète. Ils essayent de faire croire qu'ils sont les bienfaiteurs de l'humanité. Mais je ne pense pas qu'ils dupent grand monde. La stratégie de Monsanto est une stratégie de domination mondiale. Quand on a le contrôle des semences, on a le contrôle de l'alimentation. Si un pays ne plaît pas à Monsanto, ils peuvent décider d'un embargo sur les semences et comme les semences naturelles auront presque disparu, ce pays ne parviendra jamais à relancer une production naturelle sans OGM dans un délai raisonnable. Donc le pays sera affamé.

plume noire: J'ai lu que cette histoire avec Blackwaters était fausse. Je n'en sais rien mais je pense que même sans armée privée, Monsanto est une entreprise dangereuse.

Écrit par : Kad | 06/08/2013

après avoir vu ce qui sera proposé aux jeunes générations dans 40 ans,vaut mieux qu'elles continuent de manger des aliments dont la date est périmée ainsi les organisme auront gardé toutes les molécules et bactéries pour affronter ce qui parait encore plus* dégueu,* excusez du terme que ce qui est constamment mis à l'index par ABE ou je ne sais quelles autres ONG féministes qui de plus en plus ont peur même de leur ombre
Quand on sait les cochonneries ingurgitées par nos ancêtres qui ont vécu 14-18 et ceux d'après nos organisme génétiquement préparé sont eux-mêmes ogéméisés pour avaler n'importe quoi voire même de très grandes couleuvres, enfantées par le fameux Serpent de Marseille qui n'en fini pas comme la tarot de nous redistribuer des cartes de plus en plus méli-mélo/rire

Écrit par : lovsmeralda | 07/08/2013

Les commentaires sont fermés.