04/05/2011

LA Théorie du Complot

Ces jours, comme souvent lorsqu'un évènement lié au 11 septembre et aux guerres qui ont suivi se produit, on n'arrête pas d'entendre parler de LA Théorie du Complot. Oui c'est exprès que je mets l'article en lettres capitales et que je mets également des majuscules aux mots "théorie" et "complot", comme si c'était des noms propres. C'est pour souligner qu'on ne dit jamais "une" théorie du complot, ce qui pourrait signifier que les "complotistes" ne sont pas un groupe uniforme, mais bien "la" théorie du complot, car oui, il n'y en a qu'une. Autrement dit, comme j'ai pu le lire il y a quelques jours dans "le 20 minutes", si vous croyez qu'il y a quelque chose de bizarre dans les attaques du 11 septembre, alors vous croyez forcément que les Américains ne sont jamais allés sur la Lune, que par contre ils ont des relations diplomatiques régulières avec une race extra-terrestre, que l'internationale juive cherche à dominer le monde, que les Illuminati sont de retour et manipulent les gouvernements et même que l'antéchrist est parmi nous et qu'il s'apprête à annéantir le monde le 21 décembre 2012. Autrement dit, vos idées sont RIDICULES ! Car LA Théorie du Complot à laquelle vous croyez est une gigantesque manipulation créée par des groupes qui cherchent à déstabiliser le fragile équilibre de la démocratie à l'occidentale et la livrer à des groupes d'extrême-gauche ou pire, islamistes. Bref... un complot quoi.

Mais non, vous n'avez rien compris. Les complots ça n'existe pas. Pas au sein des démocraties en tout cas. Jamais par exemple, un gouvernement américain ne se serait permis de créer un groupe d'espionnage parallèle dans le but d'espionner le parti opposé. Jamais en tout cas si c'était pour privilégier des intérêts propres à ce gouvernement au détriment de ceux de ses ennemis politiques. C'est en tout cas ce qu'auraient dû se dire ces deux journalistes du Washington Post, Bob Woodward et Carl Bernstein, lorsqu'on leur a donné cette information. C'était forcément les Complotistes (avec un grand C) qui avaient inventé cette théorie. A l'époque, en 1974, ils étaient bien sûr à la solde de l'Union Soviétique et avaient pour but de déstabiliser le gouvernement américain. Malheureusement, ces mauvais journalistes ont décidé de faire du journalisme d'investigation et ont creusé les informations qu'on leur avait données. Il en est ressorti l'affaire du Watergate et à eux deux, avec l'aide toutefois de W. Mark Felt, alias "Gorge profonde", ils ont tout bonnement envoyé ce gouvernement dans les poubelles de l'histoire. Ils étaient seuls contre tous et le moins qu'on puisse dire c'est qu'on leur a mis des bâtons dans les roues. Mais se sont-ils découragés ? Ont-ils choisi de suivre les directives et de ne présenter que la version officielle ? Non, ils ont décidé d'aller jusqu'au bout. De mettre leur carrière ou même leur vie en danger pour découvrir toute la vérité. Ces deux journalistes sont de véritables héros. Malheureusement, il semble qu'il n'en existe plus de comme ça aujourd'hui.

Et c'est bien là le problème. Si les gens se tournent vers des sources d'information alternatives, c'est que le journalisme "officiel" est devenu un organe de propagande d'état, qui ne cherche en aucun cas à vérifier les informations qui lui sont transmises. Pire, les journalistes se détournent systématiquement de ces sources alternatives, les considérant par défaut comme des gens pas sérieux dans le meilleur des cas ou comme des manipulateurs ayant des idées derrière la tête dans le pire. D'ailleurs si le scandale du Watergate s'était déroulé aujourd'hui, je ne crois pas un instant que le Washington Post aurait laissé Woodward et Bernstein enquêter. Ils auraient étouffé l'affaire pour privilégier l'intérêt général, qui se confond forcément avec l'intérêt du gouvernement. Et si des bruits à propos du Watergate avaient circulé sur Internet, le Washington Post se serait empressé de traiter les sites parlant de cette théorie de "conspirationnistes" et les aurait accusés de n'être que de vulgaires propagandistes de LA Théorie du Complot ! Voilà ce qu'est devenu le journalisme moderne...

C'est sans doute une manière pour les gouvernements de se protéger de l'effet d'Internet, dont on ne peut pas contrôler l'information. Chacun peut se transformer en journaliste et faire connaître au monde sa vision des choses. Parmi tout ce cafarnaüm, il y a forcément des informations véridiques. Mais pour éviter qu'elles se propagent, il faut faire passer leurs auteurs pour des demeurés ou des manipulateurs. Il faut faire peur à la population en lui disant qu'elle risque de se faire manipuler par des gens peu recommandables. Il faut la ramener à la seule véritable source d'information fiable: les discours officiels.

Et pourtant chers journalistes, vous avez une réelle opportunité de vous mettre en avant. A l'image de Woodward et Bernstein, il vous suffit de ne pas rejeter d'avance les arguments que vous entendez. Sans prendre tout pour argent comptant, il suffit de creuser, de faire une vraie investigation. Au final, vous pourriez simplement redonner à votre métier ses lettres de noblesse. Vous pourriez porter très haut les couleurs du journalisme. Mais est-ce encore possible ? J'en doute malheureusement.

20:53 Publié dans Monde, Politique | Tags : mort ben laden | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Excellent ! Cela rappelle Monsieur Bonhomme et les Incendiaires (Max Frisch) selon:

http://livre.fnac.com/a165683/Max-Frisch-Monsieur-Bonhomme-et-les-incendiaires

"Les incendies criminels se multiplient dans la ville. Monsieur B. - petit industriel enrichi par une lotion capillaire dont il a licencié l'inventeur - fulmine contre cette insécurité grandissante, mais il ne sait pas refuser d'héberger dans le grenier de sa villa un repris de justice, puis un second, qui bientôt y stockent des bidons d'essence, des détonateurs, des mèches... C'est à Monsieur B. lui-même qu'ils demandent finalement des allumettes, et il les leur fournit. Car sa peur de l'incendie est encore moins grande que sa peur d'avouer qu'il a peur, et sa mauvaise conscience plus forte que ses « bons » ou mauvais sentiments. L'universalité de cette « parabole » sur la démocratie libérale face à la violence terroriste a valu à cette pièce un prodigieux succès : depuis sa création à la radio (1955) puis au théâtre (1958), elle a connu des centaines de mises en scène dans sa version originale et dans le monde entier. Entre-temps, son « modèle » n'a fait que gagner encore en actualité et en efficacité."

Une réplique de cette pièce est parfaitement adaptée au raisonnement de Kad: "La vérité, c'est drôle, personne n'y croit".

Elle est prononcée en aparté par l'un des incendiaires qui s'est identifié et proclamé tel devant M. Bonhomme. Ce dernier demeure pourtant parfaitement incrédule.

Écrit par : jaw | 05/05/2011

Il faut cependant bien avouer que cela délire sec du côté des comploteurs. Entre autres, déni du fait qu'un avion s'est écrasé sur le Pentagone. Ensuite, bien sûr, le 9/11 a été le fait du Mossad. La preuve ? Tous les Juifs ont été avertis discrètement de ne pas se présenter au travail ce jour-là...
La paranoia est une valeur centrale de la culture arabo-musulmane. Tout ce qui arrive de mal à un Arabe est du aux chiens d'Infidèles, c-à-d les Autres...

Écrit par : Géo | 05/05/2011

Géo, je pense effectivement qu'on lit de tout et qu'il y a des choses pas sérieuses. Je dis bien qu'il ne faut pas tout prendre pour argent comptant. Mais il ne faut pas non plus tout renier sans vérification. Concernant le Mossad, je répondrai juste que je n'en sais rien. Tout est possible. Mais ça ne m'intéresse pas vraiment. Ce qui compte c'est les preuves matérielles qui rendent la version officielle non-crédible. Pour cette raison, une nouvelle enquête est nécessaire.

Pour ce qui est de Bin Laden, je ne sais pas s'il est vivant ou mort. Et au fond, je m'en fout un petit peu. Mais ce qui compte, c'est que je ne crois pas à toutes les sornettes qu'on nous raconte ces jours. (lire la dernière en date si on a envie de rire: le chien - héros américain !) Au final, je ne sais pas s'il est vivant ou mort. Mais ce dont je suis persuadé, c'est qu'il n'est pas mort le 2 mai 2011.

Écrit par : Kad | 05/05/2011

Obama : Le vieil homme à la mer

Obama nous dit que justice est faite, il ne nous dit pas ce qui est, ni ce qui doit être mais ce qui peut être dit… Pas le réel, mais l’imaginaire: celui qui nous laisse croire qu’il ne puisse y avoir de meilleur monde possible… peut-être : c’est toute la mesure de son pouvoir… il ne peut ni dire davantage… ni faire mieux que nous dire toutes les limites de son pouvoir.
Quelques vidéos pour nous exposer un vieil homme quelques heures avant de le jeter à la mer. Non… il n’y a pas anguilles sous roche, ni théorie de complot qui vaille la peine… mais seulement une lâcheté constitutionnelle :
Parce que l’Amérique, messieurs dames, est d’une vertu légendaire : elle n’exposera jamais le sang qu’elle était obligée de verser, ni la tête qu’elle a choisi d’exploser à bout portant…
Qui a dit que le pire des vices… c’est l’excès de vertu ?
Non ! Obama n’était pas dans son rôle mais dans le rôle de l’un de ses électeurs… un punisher qui éteint le feu allumé par son prédécesseur.
Justice est faite !

http://www.lejournaldepersonne.com/2011/05/le-vieil-homme-a-la-mer/

Écrit par : le journal de personne | 09/05/2011

il parait que le journalisme d'investigation coûte trop cher aujourd'hui aussi...Moi j'avais lu et adoré le récit de cette fameuse nuit qui déclencha le Watergate par : Hunter Thompson qui était à ce moment là, au bord de la piscine de l'immeuble !!!

Écrit par : plongeoir piscine | 18/05/2012

The Theory of Compote

Il y a dans cette expression toute faite un concept rhétorique « magnifique », c'est digne d'un passionné de com. Le remède est dans l'énoncé. C'est une formule magique. C'est comme multiplier par zéro. C'est un hold up mental.

La véritable question est de savoir jusqu'à quel point les ultras riches capitalistes complotent t-il vraiment contre l'intérêt général.

Réponse : un max !

Mais le monde est sourd, en effet.

Écrit par : le kid billy | 24/07/2013

Les commentaires sont fermés.