12/09/2010

Mosquée de Ground Zero et corans non brûlés

En ce lendemain de commémoration du neuvième anniversaire du 11 septembre, si on regarde en direction des Etats-Unis, on se demande quelle mouche a pu piquer ce peuple. Entre les protestations contre le projet d'un pasteur extrémiste de brûler des Corans et les affrontements concernant le projet de construction d'une insignifiante mosquée près de Ground Zero, on dirait que les Américains sont en train de plonger dans un incompréhensible débat dont l'enjeu est la suprématie d'une religion sur une autre.

Tout d'abord, je ne comprends pas les pressions qu'a subies ce pasteur pour ne pas faire brûler ces livres. Bien que l'acte puisse être considéré comme une provocation, après tout aucune loi n'interdit à qui que ce soit d'acheter des livres et de les faire brûler ! Pour autant que ça ne se passe pas sur la place publique bien entendu. Alors qu'est-ce qui fait de ce livre, recueil de feuilles de papier imprimées et reliées, un cas si spécial ? On devrait se poser une question: tous ces bien-pensants qui veulent défendre un livre comme le Coran, se dresseraient-ils également pour défendre la Bible si un imam iranien décidait d'en faire de même ? J'en doute beaucoup. Je me dis même que c'est sûrement déjà arrivé, mais qu'on n'en a pas entendu parler, parce que tout le monde s'en fiche. Quand je vois ce spectacle affligeant, même si je ne partage absolument pas son point dmosquee-ground-zero-new-york-islamophobes-vir-L-3.jpege vue, je regrette presque que ce pasteur ait décidé de ne pas mettre son projet à exécution. Ca aurait en tout cas montré que dans une démocratie, les contraintes morales des religieux ne priment pas sur le droit.

Ensuite, la construction de la mosquée contestée. Je ne comprends personnellement pas bien ce qui pose problème. Tout South Manhattan serait-il devenu un sanctuaire chrétien ? Certains diront que c'est une provocation, à l'image de l'incinération de Corans. Mais ça peut aussi être pris comme une volonté de devenir plus visible, de tenter de rompre avec cette image déplorable qu'une poignée de fous de Dieu ont donné à toute une religion. Il peut s'agir d'une main tendue, d'un geste de réconciliation. Il faut bien sûr contrôler scrupuleusement cet édifice qui ne doit pas devenir un lieu de diffusion de haine contre l'Occident. (ce qui est rarement le cas mais se produit bel et bien dans quelques mosquées) D'ailleurs, je pense que les Musulmans qui fréquenteront une mosquée située dans ce secteur situé à deux pas de Wall Street seront probablement en grande majorité des traders ou des employés de banque ! Donc certainement pas des pirates de l'air potentiels...

Mais quand je vois certains débats qui commencent à avoir lieu en Europe, je constate que finalement, à l'image des Etats-Unis, nos communautés religieuses sont également en train de se dresser les unes contre les autres. Nous n'avons donc rien à envier en bêtise à nos grands frères transatlantiques. Il est tout de même paradoxal que dans une société qui abandonne peu à peu la religion, on puisse en venir à radicaliser ainsi le débat religieux. Le seul moyen d'apaiser ce débat tout en défendant plus efficacement notre démocratie: adopter partout une stricte laïcité. La laïcité est la seule force capable de contrer le radicalisme religieux, car elle fait prîmer le droit civil sur le droit moral. Mais attention, elle ne doit pas être utilisée comme un rempart contre une religion comme ça se fait en France. La laïcité traite également toutes les religions en définissant la place qui est la leur. Elle permet l'épanouissement de toute religion, pour autant qu'elle respecte l'espace publique. La laïcité peut même être considérée comme une excellente protection pour les religions minoritaires comme l'est l'Islam en Occident, puisqu'elle empêche les grandes religions d'imposer leur ordre moral à l'ensemble de la société. Par exemple, en interdisant les signes religieux ostentatoires dans les écoles, la laïcité protège aussi les enfants musulmans qui n'auront ainsi pas à s'asseoir à longueur de journée au pied d'un crucifix.

Commentaires

Brûler le drapeau des Etats-unis d'amérique est une expression symbolique digne de protection. Brûler le coran ou la bible ou les oeuvres de Moon ou le drapeau suisse aussi.

Ceux qui ont brandi des mesures de représailles non symboliques (meurtres) dont seraient victimes de par le monde des chrétiens s'il advenait que l'on brûle des exemplaires du coran ont, par la terreur, cherché à limiter la liberté d'expression.

Ces terroristes ont triomphé.

Écrit par : CEDH | 12/09/2010

Donc s'ils ne brûlent pas la Bible c'est juste parce qu'ils considèrent son contenu comme sacré mais pas par respect des autres ? Alors ça ne change rien à mon opinion sur la question...

Écrit par : Kad | 12/09/2010

Un musulman ne brûlera pas la bible ni le torah parce qu'il est déjà averti dans le coran que ces livres contiennent des paroles de Dieu, même si elles sont modifiés et détournés selon les musulmans, mais malgré tout ça ils devaient respecter ces livres saints.

Écrit par : NiCO | 12/09/2010

Excellent billet empreint de sagesse dont certains pourraient s'imprégner! Néanmoins, je vous contredis sur un point : en Islam, il est interdit d'insulter, de déchirer ou de brûler les livres saints et encore moins de s'attaquer aux croyants des autres religions. Ceux qui commettent des actes pareils sont des ignorants aveuglés par la haine, comme il en existe dans toutes les communautés de la race humaine. Au fait, je me rends compte en regardant plus attentivement les images diffusées par les médias, chaque fois qu'ils parlent des manifestations de haine du "monde musulman" contre l'Occident, ce sont pratiquement toujours les mêmes : elles montrent la majorité du temps des groupes de pakistanais ou d'afghans, qui ont tous l'air d'être des pauvres diables (probablement tous illettrés), frustrés par la misères et l'injustice qu'ils subissent tous les jours et instrumentalisés par quelques machiavéliques avides de pouvoir. Et les médias osent sans vergogne dire qu'il en est ainsi dans tout le monde musulman! Mais lorsqu'on regarde aussi de très prêt à qui appartiennent les grands médias, tout s'explique! Pauvres marionnettes que nous sommes!

Au fait en assiste à une hystérie collective dont les acteurs sont des ignorants illettrés misérables et des occidentaux ignorants riches, tous animés par une même haine. La haine des uns n'est pas meilleure ni moins destructrice que celle des autres. Ils sont tous manipulés par des monstres machiavéliques avides de pouvoir et de notoriété, et qui n'ont qu'un agenda : détruire l'autre par tous les moyens possibles en passant par le mensonge, la diffamation et la calomnie! Heureusement, qu'il existera toujours des personnes sensées sinon ...

Écrit par : zakia | 12/09/2010

Je viens de lire votre dernier commentaire Kad et je vous invite à lire le Coran (qui est la source par excellence!) par vous-même pour y trouver (ou pas) la réponse à votre question. Ce serait une démarche logique pour quelqu'un comme vous, vous ne trouvez pas?

Écrit par : zakia | 12/09/2010

"En islam il est interdit se d'attaquer aux croyants des autres religions", affirme notre petite djihadiste qui veut apparaître soft. Taquia ! Mensonge ! Il est seulement interdit de le faire lorsque le musulman est en position de faiblesse.

Et la dhimitude (impôt imposé aux seuls gens du livre) c'est quoi ? Et la lapidation pour apostasie de ceux qui abandonnent la religion musulmane pour le christianisme, c'est quoi ? N'est-ce pas une attaque de ceux qui ont adopté une autre religion ? Quand aux poythéistes (y compris les athées), pas de quartier c'est la mort.

Écrit par : CEDH | 12/09/2010

Zakia, une de notre petite djihadiste vous invite à lire le coran. Mais l'islam ce n'est pas que le coran, c'est aussi la sunna, ensemble de règles qui complètent et dérogent au coran. Par exemple, la lapidation de la femme adultère n'est pas prescrite par le coran, mais résulte de la sunna.

A nouveau la démarche de zakia, notre marocaine vaudoise, est trompeuse et manipulatrice. C'est d'ailleurs là sa clasique démarche manipulatrice. je rappelle que de faire prévaloir le coran sur la sunna est une forme d'apostasie punie de mort.

Écrit par : CEDH | 12/09/2010

Je ne sais pas qui est le lâche qui se cache derrière un pseudo et qui se permet de me traiter de menteuse, mais je dis à tous ceux qui veulent me confondre d'aller s'instruire par eux-même et de ne se laisser influencer ni par moi, la jihadiste menteuse et manipulatrice ni par le lâche qui connait mieux que moi ma propre religion. Contrairement à lui, je m'adresse à l'intelligence humaine et je demande aux gens d'aller chercher des preuves eux-mêmes. Cela demande du temps comme je le dis souvent mais cela en vaut la peine! C'est le seul moyen d'avoir une discussion intelligente et d'un niveau autre que celui auquel le lâche ci-dessus ainsi que ses amis veulent nous imposer.J'ai des amis athées, chrétiens plus ou moins pratiquants ainsi que deux amies juives avec lesquelles j'ai des discussion profondes et instructives sur l'islam et leurs croyances respectives, dans le respect le plus absolu. Mais il est vrai que leur niveau n'est pas le même que celui de certains sur cette plateforme!

Je dis à tous hasard à ceux qui ne le savent pas encore que je refuse de rentrer en discussion avec ceux qui propagent la haine, qui diffament et calomnient. Leur logique est corrompue et toute discussion est vouée à l'échec! Non par crainte de les confondre mais par respect pour moi-même et pour ne pas perdre mon temps. Et d'ailleurs dans notre blog, on essai d'apporter toujours des éléments de réponse à beaucoup des questions, que ce soit par le choix des billets qui reflètent la majorité du temps notre point de vue ou par nos commentaires laissés chez nous ou chez certains blogueurs.

Celui qui a un un raisonnement sain et non corrompu par la haine finira tôt ou tard par séparer le bon grain de l'ivraie. Le mensonge et la haine ne domineront jamais la vérité et l'amour parce que beaucoup d'êtres humains sont attirés par ces derniers.

Écrit par : zakia | 12/09/2010

Pourquoi faudrait-il être adepte d'une religion pour la mieux connaître que celui qui la revendique ? Au demeurant votre complice en blog, fatima, m'a toujours considéré comme marocain converti au christianisme. C'est-à-dire que je devrais être à vos yeux un musulman, un musulman apostat certes, un musulman qu'il faut tuer donc, mais un musulman tout de même.

Au vu de ce qui précède vous comprendrez que mon anonymat, tout relatif, n'est qu'une mesure de précaution pour ne pas être tué par un de vos correligionaires. Permettez-moi de faire mienne la maxime de Voltaire selon laquelle il n'est point de bonne cause qu'on y perde la vie.

Pour le surplus je relève que vous ne niez pas :

- Que la sunnah, recueil des dires et actes du pophète puisse déroger au coran. Qu'ainsi tirer parti du texte du seul coran, comme vous le faites à longueur de blog, relève de l'ignorance si ce n'est de mauvaise foi.

- Qu'au sein du coran il y a les "gentils" versets, ceux rédigés à la Mecque et les "méchants" versets, ceux rédigés à Médine. Ceux de Médine prévalent et prétendre le contraire est une apostasie punissable de la mort. Des morts il y en a eu pour ce motif et pas dans des province reculées peuplés d'illetrés, qui plus est avec la bénédiction de l'hazard, centre de référence de l'islam sunnite. Alors lorsque je vous traite de menteuse, je ne fait que dire que vous faite usage de ruse de guerre et que vous n'êtes pas une apostate. Je vous protège donc d'une mort infligée par vos correligionaires.

Quant aux polythéistes (athées compris) il faut les tuer et les gens du livres (aujourd'hui il ne reste que les juifs et les chrétiens) doivent être, dès que posible, réduits à des citoyens de secondes zones aux droits limité et aux impôts augmentés, sauf à l'épicentre de l'islam où il doivent ne point demeurer ou être tué.

Écrit par : CEDH | 12/09/2010

CEDH, la majorité des commentaires de l'illettrée islamiste ne sont pas d'elle. Vous pouvez me faire confiance. Outre que quelqu'un lui prépare ses réponses, et je crois reconnaître un "intellectuel" connu pour son double langage, elle plagie des commentaires sur le net qui traitent du même sujet et j'ai eu la surprise de lire ceci: - que j'avais déjà lu de l'islamiste qu'elle a servi à Giona sans raison apparente et cela m'avait interpellée. Mon doute a été conforté par ma découverte. Elle tenait absolument à placer ces lignes... même dans le désordre.... LOL

"Je ne comprends pas bien ce que vous dites, et trouve assez désagréable ce basculement vers l’ironie et le sarcasme. De plus, je ne suis pas douée pour faire l’exégèse des phrases alambiquées."

Commentaire de Leïla Babès à l'encontre de Pascal Hilout

Et celui-ci d'un autre comentateur toujours à l'encontre de Pascal Hilout

"Votre propos est obscur. Je ne comprends rien à ce que vous dites : quelle "chose religieuse", quelle "choses qui fâchent" ? De quoi parlez-vous ? "Craignant de m’embourber dans une discussion vaseuse parce que votre prose est inintelligible, je ne m’engagerais pas dans un débat de "clarification" avec vous. Exprimez vous d’abord en français compréhensible, nous débattrons ensuite."

et là des bribes de phrases.... - d'une lettre signée Leïla Babès - que vous retrouverez chez Sami Aldeeb, sur ce même blog, et ailleurs où le même sujet est débattu:

"Je suis profondément et régulièrement choquée par les articles que vous publiez." Je ne parle pas de vous en particulier " (...).

"Je vais vous dire le fond de ma pensée : je pense que votre combat n’a rien à voir avec la laïcité, que vous instrumentalisez (c’est un vous global), pour distiller de la haine et de l’intolérance à l’égard des musulmans."

"Je ne me reconnais nullement dans vos analyses et vos positions que je trouve extrêmes, haineuses et outrancières. Vous menez un combat solitaire et vous desservez la cause de la laïcité."

"Pour ce qui est de ma réaction sur votre jugement (le ramadan est obscurantiste) : soyons sérieux, je n’ai pas besoin de savoir comment ça se passe. Vous condamnez et vous jugez 1 milliard et demi de musulmans. De quel droit ? Au nom de la Laïcité ? Foutaises ! Les gens qui observent le ramadan le font volontairement (sauf dans des pays comme l’Arabie saoudite où ils n’ont guère le choix). En quoi cela vous concerne ? Vous utilisez des mots dont vous ne comprenez pas le sens, à seule fin d’exprimer votre haine. Dalil Boubeker a pris une position inacceptable, tenez-vous en à ce sujet. Pourquoi déraper sur le ramadan ?"

CEDH, vous pouvez remplacer ramadan par Islam.

"Je vous ai donné mon point de vue en toute amitié. La prochaine fois, je devrais réagir publiquement pour dénoncer vos dérapages."

Cordialement, Leïla Babès

P.S :" (...) Il ne semble manifestement pas savoir qui je suis, et croit que j’ignore tout du ramadan. Très drôle..."

Pour finir, lancez une recherche Blog Leïla Babès et vous irez de surprise en surprise. :)))))

NB: Sa comparse verse dans le même registre!

Bien à vous

Écrit par : Patoucha | 12/09/2010

Protestations des "bien-pensants" en Algérie? Que nenni!

Algérie: Mosquées saccagées, corans brûlés, imams tabassés

Article repris du magazine en ligne City DZ, publié le 7 septembre 2010 (via le Salon Beige)

En Algérie, [des personnes] n’hésitent pas à s’attaquer aux mosquées, à agresser les imams et fidèles, et surtout à brûler le Coran.

Des radicaux ont saccagé et brûlé une grande partie des structures de base d’une mosquée en cours de construction dans leur village.

Des exemplaires du coran ont été retrouvés déchirés et mélangés à des amas d’ordures à la mosquée El Houda

Article intégral-

Algérie – Le ramadan de cette année a connu une cascade d’agressions sans précédent qui ont visé les symboles de l’Islam.

Durant près d’un mois, plusieurs dépassements ont eu lieu dans certaines wilayas du pays. A Sidi Bel-Abbés comme à Annaba, Tizi Ouzou, Médéa et récemment Bordj Bou Arreridj, les agressions sont différentes mais se ressemblent au bout de compte. Souvent, il s’agit de jeunes personnes égarées, bourrées d’idées racistes anti-musulmanes enracinées par d’autres personnes.

- Quel "flou" artistique sur les "jeunes personnes égarées"......

Ces dernières n’hésitent pas à s’attaquer aux mosquées, à agresser les imams et fidèles, et surtout à brûler le Coran, pourtant sacré. Les idées anti-musulmanes sont-elles présentes dans la société ? Les jeunes Algériens sont-ils à l’abri de cette menace ? Des questions très inquiétantes qui nécessitent un véritable débat de société, mais aussi une réplique rapide avant que les choses ne s’aggravent et ne deviennent plus sérieuses avec le temps. Par ailleurs, l’imam de la mosquée Ibn Badis, sise dans la wilaya de Sidi Bel Abbés et quelques fidèles ont été tabassés par des inconnus et ce, durant les premiers jours du mois sacré.

170 paires de chaussures chinoises portent le nom d’Allah sur la semelle

Les dépassements portés contre tous ce qui est Islam se poursuit dans le monde, malheureusement quelquefois chez nous aussi. Pis, ces graves dérives commencent à devenir sérieuses dans notre pays. Ainsi, la brigade de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Bordj Bou-Arreridj a saisi il y’a quelques jours 170 paires de chaussures importées de Chine, sur la semelle desquelles était inscrit le nom d’Allah.

Ce n’est pas la première fois que la GN de Bordj Bou Arréridj traite ce genre d’affaires, c’est la troisième prise depuis l’an dernier. Ce genre de produits est de plus en plus introduit en Algérie. Par ailleurs, il est à signaler un acte dangereux et sans précédent, voire pour la première fois en Kabylie. Un groupe de radicaux d’Aghrib ont saccagé, il y a quinze jours, lors de la prière hebdomadaire, et brûlé une grande partie des structures de base d’une mosquée en cours de construction dans leur village situé à 45 kilomètres au nord-est de Tizi-Ouzou.

Les détails de cette affaire qui a choqué la population, selon les témoignages recueillis auprès des citoyens et des membres de l’association religieuse du village, mais aussi les bandes vidéo du saccage, ont débuté la matinée du 18 août dernier puis durant la prière du vendredi, et se sont poursuivis jusque dans la soirée dans des scènes déplorables observées par tous dans le village. Les membres de l’association religieuse du village ont procédé, le matin, à l’organisation du travail de groupe «touiza», avec la collaboration de nombreux villageois, afin de poursuivre la construction de la mosquée et ériger ses piliers.

Une centaine de Corans souillés à Sétif depuis le début de l’année

Même à Sétif, cette très belle et paisible ville de l’Est du pays n’a pas échappé aux dépassements contre le Coran. Dix-sept exemplaires du Saint Coran ont été retrouvés, il y a vingt jours, déchirés et mélangés à des amas d’ordures à la mosquée El Houda de la ville d’El Eulma. L’acte est d’autant plus préoccupant qu’il ne s’agit pas d’une première.

En effet, le même fait a été signalé, il y a quelque temps, du côté de la même ville, où on avait retrouvé dans trois endroits différents des exemplaires du Saint Coran frappés par des clous, d’autre part, plusieurs autres exemplaires étaient souillés par des sécrétions humaines dans les sanitaires d’une mosquée à la cité 583 logts de Ain Oulmane.

« Plus de 100 exemplaires du [coran] ont été souillés à travers plusieurs endroits dans la wilaya de Sétif ». Les personnes coupables de ces graves dépassements seraient des réseaux spécialisés dans la sorcellerie, mais également des jeunes drogués qui, inconscients par le fait de la drogue, brûlent et déchirent le Coran. Aujourd’hui, et uniquement durant cette année, plus de 100 exemplaires du livre saint ont été souillés à travers plusieurs endroits dans la wilaya de Sétif. Face à cette atteinte du Coran, les services de sécurité ont ouvert une enquête pour identifier les auteurs de ces actes qui ont soulevé un sentiment d’indignation chez les citoyens et les fidèles.

A 65 ans, il brûle le Coran

Le 17 août dernier, la petite localité d’El Bouni, abritant quelque 12 000 habitants, sise dans la wilaya de Annaba a été bouleversée par un drame commis par un père de famille sur tous les membres de sa famille. Le dénommé B. Med S., âgé de 65 ans, cadre dans une banque publique à Annaba, avait été présenté, deux jours après le drame devant le magistrat instructeur près le tribunal d’El Hadjar, pour attentat à la pudeur, sacrilège sur le Livre sacré (Coran), et coups et blessures sur son fils et sa mère.

Les faits remontent au 17 août, quand l’épouse, mise en cause, s’est présentée à la Sûreté de daïra d’El Bouni, accompagnée de ses deux filles et son fils, pour porter plainte contre son époux ; qui avait cette nuit-là, et après avoir été débauché de son travail, fait une virée dans un bar pour prendre quelques bières. Ayant abusé de la consommation d’alcool, il commit l’irréparable.

Arrivé chez lui, le père surprendra son fils de 15 ans en pleine prière. Il accomplissait la prière d’El Icha ; c’est alors qu’il lui balance un coup de pied en plein ventre, et s’en prend à la «sedjada», (tapis de prière) qu’il brûlera, en commettant le sacrilège de brûler le Livre sacré (Coran). Ce père, fou furieux, poursuivra son comportement diabolique en portant atteinte à la pudeur de ses deux filles, âgées respectueusement de 13 et 16 ans. Ne sachant plus à quel saint se vouer, notamment, après les révélations de ses deux filles victimes, la mère se présente chez un gynécologue qui atteste les viols. Ce qui lui permettra de déposer plainte auprès de la Sûreté de daïra d’El Bouni. Cette dernière dépêche ses éléments sur les lieux du drame, qui procèderont à l’arrestation du père indigne.

Bivouac ID

Source : http://www.city-dz.com/algerie-mosquees-saccagees-corans-brules-et-imams-tabasses/
Autre source : http://www.presse-dz.com/revue-de-presse/15178-mosquees-saccagees-corans-brules-et-imams-tabasses.html

Écrit par : Patoucha | 13/09/2010

"[video] Ground zero : un coran brulé devant les caméras lors des commémorations du 11 septembre
Posted: 11 Sep 2010 03:33 PM PDT "

La vidéo a été supprimée par l'utilisateur.....

et encore:

[Photos] 11/9/2010 Manifestation contre la mosquée de Ground Zero : Les Américains étaient au rendez-vous
Posted: 12 Sep 2010 09:44 AM PDT


Aujourd’hui nous pouvons applaudir les américains, pour leur patriotisme et leur sens de la mobilisation pour les causes importantes : Ils sont venus manifester en masse, non pas pour l’âge de leur retraite, mais pour exprimer leur refus catégorique de la mosquée du triomphe islamiste à Ground Zero. Et ils seront sûrement entendus.

40,000 personnes selon les organisateurs, quelques centaines seulement d’après la presse.

J’y étais, et je peux témoigner que la vérité est sûrement plus proche des 40000 que de la fourchette annoncée par la presse.

A vous de juger, images à l’appui.

Ci-dessous les photos que j’ai prises moi-même pour Bivouac-id:

Nous étions parqués entre des barrières de sécurité qui quadrillaient West Broadway. A l’intérieur des enclos la foule était tellement dense qu’il était quasiment impossible de se déplacer dans la manif.

Devant, un grand écran avait été installé et la sono était impeccable.


Photo (impressionnant, ce monde!!)


Mon voisin portait un t-shirt que je lui enviais.


Photo


Vous le reconnaissez ? c’est bien Geer Wilders ! ( écoutez son discours ici)


Photo



Le formidable John Bolton, ex ambassadeur à l’ONU et probable candidat au prochaines élections présidentielles 2012, avait pré-enregistré un superbe discours.

Photo



Afin de provoquer les manifestants, escortés par des policiers, un trio de suprémacistes musulmans longèrent lentement la foule, agitant sous notre nez le drapeau noir du jihad, en distribuant des tracts islamistes.

Photo



La co-organisatrice de la manifestation Pamela Geller de SIOA,


Photo


Après la manifestation, j’ai croisé Robert Spencer et Pamela Geller entourés d’une armada de gardes du corps.

Photo



La rue où l’imam radical Feisal Rauf entend contruire sa triomphale mosquée de 15 étages est complètement interdite aux passants (l’immeuble au niveau de la voiture de police).

Photo

A quelques patés de maison seulement, avait lieu au même moment. une autre manifestation, en faveur de la mosquée, qui comptait parait-il quelque 2000 personnes (selon la presse).

Ainsi au moment du dispersement, des provocateurs de l’autre manifestation nous attendaient avec leurs pancartes :

Des partisans des théories de conspirations

Photo

Des musulmans - “Attaquer l’islam est de racisme “
Photo


Photos par Melba pour Bivouac-id.

Écrit par : Patoucha | 13/09/2010

pour chaque mosquée construite on veut une eglise chez eux ....

Écrit par : MM | 13/09/2010

Un lien qui confirme ce qui a été dit par un internaute
http://www.tdg.ch/coran-bibles-ne-brules-2010-09-11

Écrit par : CR | 13/09/2010

Vos paroles sont pleines de bon sens, mais elles sur-estiment le pouvoir de l'idée de laïcité telle qu'elle peut être imposée dans nos pays. Les exemples abondent pour le démontrer: la diffusion de l'abattage halal et des produits qui en sont issus, avec la pression exercée dans de nombreux cas sur ceux qui ne respectent pas le ramadan, qu'ils soient musulmans ou non, les nombreuses attaques contre la liberté de pensée et d'expression, notamment lorsque celle-ci touche à l'Islam, les incessantes demandes de dérogation à la mixité des enfants lors de certains cours (gymnastique, enseignement sexuel, fréquentation des piscines), les demandes d'application de la charia en totalité ou dans certaines de ses fonctions, et d'autres tentatives de faire passer en force un mode de vie et de pensée conforme aux normes de l'Islam, rendent illusoire son application stricte sans que cela provoque à long terme une véritable guerre civile au pire, de profonds conflits inter-communautaires ou inter-religieux dans le "meilleur" des cas.
Or nos sociétés et nos politiques ne seront jamais disposés à défendre la laïcité à ce prix, avant que la réalité du terrain leur force la main, du moins.
C'est là une vision pessimiste, me direz-vous. Je l'espère moi-même, tout en craignant que seul un renforcement de notre volonté de résister, non pas à une religion, mais aux attaques que celle-ci menace de porter aux principes qui vous sont chers à vous-même et dont vous sembler penser que notre conception de la laïcité suffira à nous protéger.
Il est évidemment un scénario idéal, auquel semble croire la gauche: que la supériorité (le terme est évidemment tabou, mais il s'agit bien de cela) de notre mode de pensée puisse infléchir la conception de l'Islam que s'en font ceux qui pensent et affirment (les exemples fameux ne manquent pas) que cette religion n'est pas compatible avec la démocratie.
Il est vrai qu'une grande partie de la gauche (et je regrette profondément de devoir faire ce constat) a toujours été d'un grand aveuglement lorsqu'il s'est agi de défendre cette démocratie contre certains types de dictature, probablement parce qu'elle n'était pas assez pure à leur sens. C'est d'ailleurs une bonne occasion d'évoquer ici et à ce propos quelques-unes des grandes figures qu'elle a proposé à notre admiration par le passé: Staline, Mao, Fidel Castro et Pol Pot, qu'importe finalement, pourvu que ce soit une occasion d'exprimer sa haine contre l'impérialisme américain. Vous noterez que je ne mets pas de guillemets à cette dernière expression, constatant qu'aucun des chantres des bienfaits des dictatures que j'ai citées auparavant ne préfère subir le mode de vie imposé par une de ces dernières à ce que recouvre l'expression en question.
Mais ne nous égarons pas. Ma crainte est simplement que le même aveuglement, issu la plupart du temps d'une naïveté et d'un idéalisme mal déplacé, ne nous mène à accepter, sans le vouloir vraiment, la dictature oppressante d'une religion qui nous est étrangère par ses principes, sous prétexte d'échapper à un mode de vie ("impérialiste" s'il faut utiliser ce terme) auquel nous avons déjà largement souscrit par notre mode de vie et qui nous offre une liberté dont nous faisons usage quotidiennement.

Écrit par : Mère-Grand | 13/09/2010

Et dans leur propre pays:

Tolérance musulmane en Algérie : « Puisque vous êtes chrétiens, il faut partir de ce pays, qui est un pays de Musulmans.»
Posted: 13 Sep 2010 02:57 AM PDT

La légendaire tolérance de l’islam en action : deux chrétiens inculpés pour « offense à l’islam » pour ne pas avoir fait le ramadan.


Salem Fellak et Hocine Hocini défrayent la chronique depuis le mois d’août dernier lorsqu’ils ont été interpellés par des policiers dans un chantier privé dans la ville de Ain El Hammam, en Kabylie. Leur crime ? Ne pas observer le jeûne. Présentés devant la procureur adjointe de la République, ils sont inculpés d’offense à l’Islam sur la base de l’article 144 bis 2 du code pénal algérien. Leur mise en examen a provoqué une vague d’indignation et un élan de soutien et de solidarité. Pour la première fois, Salem Fellak accepte de témoigner pour DNA.

Regretter ? S’excuser ? Tout sauf regretter ou s’excuser, dit Salem. « Je ne m’excuse de rien et je ne regrette rien! J’ai le droit de ne pas faire carême. Je suis chrétien et jusqu’à preuve du contraire, la constitution algérienne garantit le respect des libertés individuelles.» Au téléphone, Salem Fellak, 34 ans, parle d’une voix posée. Ferme mais posée. Originaire du village Aït Mansour, Salem habite depuis une année la ville d’Ain El Hammam où sa famille a loué un pied-à-terre. Sans profession, Salem prête ses bras à qui veut bien l’employer. Maçonnerie, commerce, peinture en bâtiment, travaux de champs, l’homme ne rechigne pas à la tâche. Douze métiers et treize misères. Il raconte sa mésaventure.

Ils se trouvaient dans un lieu privé lorsque des policiers les interpellent

« Jeudi 12 août, nous étions, moi et mon ami Hocine, dans le chantier. Nous avons déposé un chargement de briques dans le troisième étage du bâtiment. A midi, nous avons fait une halte pour casser la croûte. L’occasion aussi de se désaltérer le gosier en ce début d’août caniculaire. Le commissariat de police est mitoyen du chantier. Tandis que nous avons pris place derrière des briques pour manger loin des regards indiscrets, des policiers nous observaient à partir d’une fenêtre du commissariat. » Alors que ces deux saisonniers déjeunent tranquillement, deux policiers débarquent sur les lieux. « Vous ne faites pas le ramadan ? », s’enquiert un des policiers. « Pourquoi ne faites pas ramadan », demande autre.

Convertis au christianisme, les deux hommes ne se sentent pas concerné par le rituel musulman.

Bien que ces deux là soient surpris dans un lieu privé, les policiers décident tout de même de les embarquer. Flagrant délit ou perquisition sans mandat, peu importe. Les policiers agissent à leur guise. A l’intérieur du commissariat, les deux hommes sont priés d’attendre quelque temps avant de subir un interrogatoire. Plus de deux heures passées dans les locaux de la police à devoir s’expliquer, se justifier, argumenter, se défendre. Au cours de l’interrogatoire, Salem révèle aux policiers qu’il est de confession chrétienne - Hocine est également chrétien. « Tu es chrétien ? », lui demande un policier. « Oui, je suis chrétien et je ne fais pas carême », répond Salem. Ce dernier autant que Hocine ont alors eu droit à quelques admonestations. « On m’a fait une leçon de morale », raconte-t-il encore.

Le christianisme, Salem s’y est converti depuis 2009. Dans sa famille, il n’est pas le seul à avoir embrassé la foi de Jésus Christ. Ses deux jeunes sœurs, sans emplois et qui ont quitté l’école très tôt, se sont également converties à cette religion. Au terme de l’audition, un policier tend un procès verbal à Salem. « Je ne savais même pas ce qui était mentionné dans le document que j’ai été obligé de signer », affirme le jeune homme. Ce denier reconnaît que ni lui ni son compagnon Hocine n’ont été maltraités.

Direction le bureau du procureur de la République

L’interrogatoire terminé, Salem et Hocine sont aussitôt conduits au tribunal de Ain El Hammam pour y être entendus par la procureur adjointe de la République. La magistrate leur demande la raison pour laquelle ils n’observent pas le ramadhan. Une fois de plus, ils expliquent qu’ils ne sont pas concernés par ce rituel, qu’ils ont été interpellés dans un lieu privé et surtout qu’ils sont de confession chrétienne, donc non concernés par l’observation du jeûne.

« Mais c’est notre pays ! Nous sommes Algériens, et nos parents sont chrétiens. Nous n’avons commis aucun crime. »

Devant l’aplomb affiché par les deux hommes, la magistrate sort de ses gonds. Salem se souvient des propos de la procureur adjointe : « Elle nous a dit : « Puisque vous êtes chrétiens, il faut partir de ce pays, qui est un pays de Musulman.» Loin d’être impressionnés par la réaction de la magistrate, nos deux saisonniers refusent de se démonter. Salem répond : « Mais c’est notre pays ! Nous sommes Algériens, et nos parents sont chrétiens. Nous n’avons commis aucun crime. » Visiblement contrariée par l’attitude des deux « mécréant », la procureur-adjointe leur ordonne de quitter le bureau non sans leur avoir signifié leur mise en examen pour « offense à l’Islam». Salem et Hocine sont convoqués devant le tribunal le mercredi 18 août. Devant la mobilisation citoyenne, leur procès a été reporté au 21 septembre prochain.

Elan de solidarité nationale et internationale

Depuis leur arrestation et leur inculpation, Hocine et Salem ont reçu le soutien de la communauté nationale et internationale. Une chaîne de solidarité s’est mise en place en Algérie ainsi qu’à l’étranger pour les soutenir, leur venir en aide, les conseiller. « Des citoyens sont venus pour se solidariser avec moi et mon ami Hocine », révèle Salem. A Ain El Hammam, des articles de presse, dont l’enquête de DNA, ont été photocopiés et affichés sur les murs de la ville en guise de protestation et de solidarité. Selon Salem, la police aurait fait disparaitre ces affichages. En attendant le procès programmé mardi 21 septembre, Salem Fellak et Hocine Hocini affichent une grande sérénité. « J’ai le droit de ne pas jeûner et de pratiquer la religion que j’ai choisie, soutient Salem. Je suis Algérien et la constitution de mon pays me garantit ce droit comme elle me protège de l’arbitraire.

Bivouac ID - Source : Dernières Nouvelles d’Algérie via Kabylie Info

Écrit par : Patoucha | 14/09/2010

bonjour a tous ke la paix soit sur vous.Tout d'abord je trouve ke vous ne parlez jamais,jamais du fond de votre problème.puiske votre problème est clairement l'islam pourkoi ne pas lire le coran? ja vu kelkun ki a laisser d'énormes mensonges sur l'islam et c vraiment mal honnete. l'islam signifie paix.et soumission a dieu.l'homme n'est pas soumis auw autres hommes ou aux autres femmes mais soumis a dieu,la femme n'est soumise aucun homme et n'est soumise a aucune femme elle se met sous la protection de dieu et ne se soumet ka lui par conséquent elle ne se soumet pas a la société et ses modes..les femmes en islam doivent porter le hijab comme maryam(marie) l'a porter.c'est un signe de soumission et d'engagement a dieu.un musulman ne se soumet a PERSONNE d'autre ke dieu c'est la base meme de l'islam..kan tu es musulman tu ne croi pas kl ya plsieurs religions comme on veu nous fair croire...il n'yen a k'une seule celle d'abraham de moussa(moise) de issa(jesus) et de muhammad. nore dieu de tout temps nous a envoyé des messagers mais les messages (torah et bibles) ont étés infiltrés et ce n'est pas un secret les préfaces des différentes bibles mentionnent clairement kil ya des modifications et c'est la raison pour lakelle de nombreux pasteur precheurs chrétiens sont revenu a l'islam ke dieu les protèges.le coran est le dernier message de notre dieu et ALLAH nous dit dans le coran kil veille sur le coran c'est pourkoi il demeure inaltéré et c'est un miracle en sois..le docteur keith moore ki faisai des recherches sur l'embryologie a découvert ke le coran contenait des versets ki explikait le développement de l'embryologie et il a déclarer ke "cela ne peut provenir ke de dieu". pourtant ce scientifike connu et ki a ses livres étudiés dans le monde entier et dans ces livres ou il mentionne ALLAH dans ses préfaces les médias n'ont pas l'air de sy interresser ils étoufent vite ce genre d'affaire.ainsi des milions d'étudiants en embryologie étudient encore ojourd'ui des livres et ils ignorent ke ces livres sont a base d'extraits de versets du saint coran..ce meme coran ke kan ces étudiants regardes les info ils subissent des désinformation sur ce meme livre... tous les gens ki s'nterresse a l'islam ne perdez pas votre temps avec les médias car ils ne vous diront jamais la vérité sur cette religion jamais.lisez le coran regardez autour de vous pourkoi s'est converti a l'islam pourkoi dans un contexte comme celui ci ou les médias nous éloigne de la foi il ya tant de gens ki retournent a l'islam? pourkoi sans cesse cette image répulsive des musulmans dans les médias? vous ne comprendrez ke si vous lisez le coran croyez moi. et pour répondre a certains ki postes des coms selon leurs humeurs..Vous préférez ke vos soeurs portent des strings et soient dévétus plutot kelles préservent leurs pudeurs et porte le hijab.maryam (marie) est l'exemple pour toutes les soeurs et pas besoin de vous le dire puske vous etes tant cultivés...vous savez ke maryam(marie) portait le hijab(voile) pck si vous l'ignorez ne perdez pas votre temps..ALLAH guide ki il veut c'est difficile de croire en dieu il y a tellement d'obstacles mais c'est comme cela ke dieu nous éprouve.. un musulman n'oblige personne a suvre le chemin de "la droite" et je vous cite un passage du coran ou ALLAH nous dit: "nul contrainte en religion,car le bon chemn s'est disingué de l'égarement". j'éspère ke mon témoignage offrira un point de vue un peu différent de ce ke j'ai pu lire,ke la paix soit sur vous. salam

Écrit par : Najim | 14/09/2010

"vous savez ke maryam(marie) portait le hijab(voile) pck si vous l'ignorez ne perdez pas votre temps."

Merci de démontrer que vous avez 2000 ans de retard sur nous. En Occident, ces archaïsmes ont été abolis depuis des millénaires.

Mère-Grand, vous vous méprenez (un peu). La laïcité n'est pas opposée à l'abattage rituel. Je suis personnellement un farouche partisan de sa stricte interdiction, mais plutôt au titre de la défense des animaux et pas au nom de la laïcité. De même que vouloir interdire le voile intégral (trop souvent appelé burqa, alors qu'on est plutôt confronté à des niqab, enfin passons...) au nom de la laïcité est une erreur. En dehors des bâtiments officiels, il n'y a pas de raison d'interdire le voile, qu'il soit intégral ou non. La seule raison valable d'interdire ce vêtement d'un autre âge, c'est la défense de la condition féminine et c'est uniquement à ce titre que je suis favorable à cette interdiction.

Quelles que soient les attaques de la religion musulmane contre la laïcité ou la démocratie, ce qui les justifie, c'est justement que notre législation (fédérale en tout cas) n'est pas laïque. A Genève, on a pu interdire le voile à l'école sans problème, car notre législation est une des rares à garantir la laïcité des institutions. C'est surtout dans des cantons où la religion n'est pas clairement séparée de l'état que ces attaques ont un impact. Et pour rappel, la Turquie est un pays strictement laïc, bien plus que la Suisse. On y voit de temps en temps des attaques, mais finalement pas plus qu'ici.

Écrit par : Kad | 14/09/2010

Non Kad, la turquie n'est pas un pays laïc puisqu'il y a une religion d'état sous controle d'une administration d'état, le dyanet, qui contrôle les mosquées du pays.

Écrit par : CEDH | 15/09/2010

Kad,

Selon le dictionnaire de l'académie française :

"LAÏCITÉ n. f. XIXe siècle. Dérivé de laïc.
Caractère de neutralité religieuse, d'indépendance à l'égard de toutes Églises et confessions."

Selon votre source (Wikipedia):

"Cette laïcité n'est pas, comme en France, une séparation entre les Églises et l'État ; en fait, c'est l'État turc qui organise et contrôle totalement la communauté des croyants : les 72 000 imams [réf. nécessaire] en Turquie sont des fonctionnaires, payés et formés par l'État et dont les prêches hebdomadaires sont écrits par les fonctionnaires de DIYANET."


L'Etat turc n'est donc pas neutre à l'égard de toute les religions puisqu'il contrôle et finance celle qui est la plus importante de par le nombre de fidèles. Cet Etat n'a rien de laïc. Il a, par sécularisation, créé une religion d'état.

Écrit par : CEDH | 15/09/2010

"Il est vrai qu'une grande partie de la gauche (et je regrette profondément de devoir faire ce constat)"

Le soutien de la gauche à l'islam est de mon point de vue incompréhensible. C'est une trahison. Une religion est par essence obscurantiste, réactionnaire et anti-démocratique. Ce sont des idéologies aliénantes du passé qui promettent une consolation dans l'au-delà pour mieux soumettre la population. Une gauche véritable ne peut que réclamer à la fois une démocratie politique (contre le stalinisme) et une démocratie économique (contre le capitalisme).

Certains à gauche à Genève vont jusqu'à tronquer le passage de Marx sur l'opium du peuple pour lui faire dire le contraire de ce qu'il dit.


"La seule raison valable d'interdire ce vêtement d'un autre âge, c'est la défense de la condition féminine et c'est uniquement à ce titre que je suis favorable à cette interdiction."

Certes, mais aussi des raisons de sécurité. Je suis persuadé que si des centaines de personnes se baladaient avec le visage caché (masque, foulard, tout ce que vous voulez), une loi viendrait vite mettre le holà.


"A Genève, on a pu interdire le voile à l'école sans problème, car notre législation est une des rares à garantir la laïcité des institutions."

Non pas. L'interdiction n'est que pour les enseignants. Pas pour les élèves. C'est un scandale. Un autre scandale est que le foulard est autorisé sur les photos pour les passeports, alors qu'un couvre chef est interdit pour les non croyants, par exemple.

Écrit par : Johann | 15/09/2010

"Un autre scandale est que le foulard est autorisé sur les photos pour les passeports, alors qu'un couvre chef est interdit pour les non croyants, par exemple."

Tout à fait d'accord avec vous. Cela démontre bien notre déficit de laïcité.

Écrit par : Kad | 15/09/2010

Les commentaires sont fermés.