12/08/2010

Le loup est mort, le Valais est sauvé !

Comme on peut le lire dans les journaux ce matin, un loup a été abattu dans le Valais, suite à l'autorisation de tir délivrée la semaine dernière. Encore une fois, c'est par le tir de loups que le Valais résout ses problèmes. Et ça n'est peut-être pas fini, puisque ce loup faisait partie d'un couple et que l'autre est toujours en vie. L'autorisation de tir court toujours et le second spécimen sera peut-être abattu dans les jours qui viennent. Et après ça, ça ne sera toujours pas fini. Le peuplement de la Suisse par le loup est un mouvement d'ensemble qui ne va pas s'arrêter. Si le Valais ne veut pas être repeuplé par le loup, il ferait mieux de décreter immédiatement que tout loup entrant sur son territoire sera condamné à mort. Ça aurait au moins le mérite d'être plus honnète que la situation actuelle.

loup-et-neige1.jpgCar oui, le Valais est un mouroir pour les loups. Au centre d'une Europe qui protège strictement le loup, considéré sur ce continent comme une espèce très menacée, le Valais est une sorte de village d'Astérix qui résiste coûte que coûte à l'envahisseur canin. Et pourtant, la Confédération offre les mesures de protection contre le loup qui permettraient dans la plupart des cas aux éleveurs de bétail de dormir tranquilles. Mais ça ne leur suffit pas. Pour eux, le loup n'a rien à faire sur leurs terres. Il est persona non grata et n'a pas à être réintroduit. Mais personne n'a réintroduit le loup. Il est venu tout seul et on n'a pas à s'élever contre ça. Il n'y a tout simplement pas à être pour ou contre le loup, c'est un faux débat. Le loup fait partie de la faune locale et il faut apprendre à vivre avec.

En réalité, le problème des éleveurs de bétail, c'est qu'ils sont souvent aussi chasseurs. C'est en tout cas la seule justification qui explique leur acharnement contre le loup. Car s'ils refusent de faire protéger leur bétail, c'est bien qu'ils en veulent au loup. Pour eux, c'est un concurrent. Il tue du gibier et il en reste moins pour eux. Alors ils souhaitent que leur bétail soit tué par le loup, (ça ne les gêne pas, la Confédération rembourse !) ainsi on a une justification pour l'abattre. Il ne faut pas faire une généralité, bien sûr. Il y a aussi des éleveurs coopératifs qui ne doivent pas être mis dans le même panier. Et dans certains cas, même les mesures de protection n'empêchent pas les drames. Mais quand je lis qu'on abat un loup parce qu'il s'en est pris à un troupeau non protégé, je trouve qu'on reproche  juste au loup d'être un loup. C'est de la simple haine pour cet animal et je ne comprends pas comment on peut laisser le Valais faire cela.

En l'occurence, ce cas est un peu particulier car les loups s'étaient attaqués à un troupeau de génisses, ce qui est très rare. Il aurait été intéressant de voir si des mesures de protection pouvaient arrêter ces attaques. D'ailleurs, les spécialistes étaient prêts. Mais non, le Valais n'a pas voulu leur laisser le temps. On a abattu ce loup le plus vite possible, pour éviter qu'on ait le temps de le protéger. Et pourtant, la Suisse est signataire de la convention protégeant le loup. Ce qui signifie que la protection du loup fait partie intégrante de la législation suisse. Alors pourquoi laisse-t-on le Valais faire sa loi alors que ses pratiques vont à l'encontre du droit supérieur ?

Je réitère donc le constat que j'ai fait il y a tout juste un an dans ce billet. Rien du tout n'a changé depuis et le loup n'est toujours pas protégé correctement dans ce pays. Il est temps que les autorités fédérales édictent des règles claires entourant la présence du loup. Et comme je l'avais dit à l'époque, ces règles pourraient être:

- Seuls les moutons protégés par des chiens et enfermés dans des enclos peuvent être remboursés à leur éleveur en cas d'attaque.
- Seules les attaques sur des moutons protégés par des chiens et enfermés dans des enclos peuvent être contabilisées pour déterminer la dangerosité d'un loup. Un loup tuant un animal d'élevage non protégé est à considérer comme un simple phénomène naturel.
- Le braconnage du loup est un crime passible de peines de prison.

Il faut arrêter de protéger uniquement les éleveurs. Leur lobby est sans doute plus puissant que celui du loup, mais il y a tout simplement des lois qui protègent le loup ! Alors quand la Suisse va-t-elle se mettre à respecter sa propre législation ? Il est clair qu'il est plus facile de protéger le loup quand il se trouve ailleurs. Mais quand on est soi-même aux prises avec l'animal, il vaut mieux l'éliminer. Intéressant comme concept non ?

08:46 Publié dans Politique, Suisse | Tags : loup abattu | Lien permanent | Commentaires (138)

08/08/2010

L'Expansion de l'Univers : 5. Quel avenir pour l'Univers ?

Vers la première partie

Vers la seconde partie

Vers la troisième partie

Vers la quatrième partie

Je termine cette série, qui je l'espère a permis de montrer que l'Expansion de l'Univers n'a rien à voir avec le créationnisme, par une série de conjectures sur l'avenir de notre Univers. Connaître l'avenir implique souvent de bien connaître le passé et le présent. C'est loin d'être le cas à l'échelle de l'Univers. Il est donc assez vain pour l'instant de prétendre connaître son avenir. Toutefois, une série d'hypothèses peuvent être faites.

Lire la suite

12:04 Publié dans Espace, Science | Lien permanent | Commentaires (6)

05/08/2010

L'Expansion de l'Univers : 4. Mais qu'implique un univers statique ?

Vers la première partie

Vers la seconde partie

Vers la troisième partie

Souvent on cherche à critiquer l'expansion. Cette théorie ne plait pas à certains parce qu'elle implique une notion de création qui profite aux religieux. (A noter que je n'ai pas dit aux créationnistes, car on peut très bien croire en une création et à l'existence d'un ou plusieurs êtres supérieurs sans pour autant nier la théorie de l'évolution) Mais qu'en est-il d'une théorie d'un Univers statique, infini et éternel ? Cette conception est-elle compatible avec nos connaissances sur les processus qui ont lieu dans la nature et sur les interactions de la matière ? Pas si sûr.

Lire la suite

21:03 Publié dans Espace, Science | Lien permanent | Commentaires (7)

04/08/2010

L'Expansion de l'Univers : 3. Le rayonnement fossile

Vers la première partie

Vers la seconde partie

majinbbang2.jpg

Peu après le Big Bang, l'Univers était encore extrêmement dense. La totalité de la matière de l'Univers actuel était réunie en un petit espace, sous forme de plasma, c'est-à-dire de noyaux atomiques et d'électrons séparés. En effet, à de très fortes températures, les noyaux atomiques ne parviennent pas à conserver leur nuage d'électrons dont l'agitation est trop rapide et ces derniers sont libres. La matière ne laissait pas encore passer les ondes électromagnétiques et l'Univers était opaque. Puis, au bout de 380.000 ans environ, la température a suffisamment baissé pour que les atomes se forment. C'est alors que les premiers photons ont été libérés, l'univers étant pour la première fois perméable aux ondes électromagnétiques.

Aussi étonnant que ça puisse paraître, cette explosion de photons peut encore aujourd'hui être observée. La découverte de ce rayonnement cosmologique a d'ailleurs porté un coup de grâce aux théories alternatives à celle de l'expansion. Car aucune autre explication ne pouvait être donnée à ce rayonnement presque homogène, nous parvenant de toutes les directions à la fois. Surtout qu'il avait été précédemment calculé théoriquement et que ce qui a été mesuré correspond assez précisément aux attentes.

En effet, il avait été prédit dans les années 40 déjà, mais c'est seulement en 1964 qu'il a été découvert de manière fortuite par deux chercheurs des laboratoires Bell aux Etats-Unis, Arno Allan Penzias et Robert Woodrow Wilson. Ces derniers ont reçu le prix Nobel de physique en 1978 pour cette découverte.

Lire la suite

03/08/2010

L’Expansion de l’Univers : 2. Se représenter un Univers en expansion

Vers la première partie

Parce que nos cerveaux ne sont pas armés pour se représenter un Univers qui se déforme, nous avons besoin d'artifices pour appréhender ce que ça signifie. Il faut donc procéder par analogies.

Lire la suite

02/08/2010

L’Expansion de l’Univers : 1. La théorie

Je débute une petite série de billets qui, je l'espère expliquera bien pourquoi l'Univers ne peut qu'être en expansion. J'ai constaté que certains comparent cette théorie avec le créationnisme, car qui dit expansion dit création. Or il existe une différence fondamentale entre la théorie de l'Expansion de l'Univers et le créationnisme : l'Expansion de l'Univers ne cherche pas à exploiter les inconnues de la science classique. Elle ne cherche pas non plus à expliquer la création par l'œuvre d'une force consciente. Elle ne traite d'ailleurs pas de la création elle-même, mais de tout ce qui se passe ensuite. C'est une théorie scientifique basées sur des arguments physiques irréfutables. Et il n'y a plus aujourd'hui de doute au sein de la communauté de l'astrophysique. Ca fait donc un moment que je projette de me lancer dans cette série, je me décide aujourd'hui.

univers.jpgEn 1929, Edwin Hubble a édicté sa théorie de l'Expansion de l'Univers, en se basant sur le décalage vers le rouge de la lumière émise par les objets les plus lointains. Il a ainsi expliqué par l'effet Doppler ce décalage de couleur. Ce qui en découle, c'est que si toute la matière s'éloigne inexorablement, à un moment donné dans le passé, toute la matière de l'Univers se trouvait en un seul endroit. Cette conclusion a rebuté pas mal de scientifiques, à commencer par Albert Einstein, qui voyaient jusque-là en l'Univers un espace infini et éternel. Mais ce qui est éternel ne peut avoir de commencement, ni de fin. Il n'y a pas de début ni de fin à l'éternité. Leur conception de l'Univers se voyait donc toute chamboulée. C'est d'ailleurs Einstein qui a émis une hypothèse concurrente, dite de la « lumière fatiguée ». Il a toutefois convenu plus tard que cette théorie était pour le moins tirée par les cheveux et s'est alors rangé à l'avis de la majorité.

 

Lire la suite

16:01 Publié dans Espace, Science | Tags : expansion, univers | Lien permanent | Commentaires (28)