03/05/2010

La société mondialisée survivra-t-elle à la fin de l'ère du pétrole ?

Enième hoquet de notre mode de consommation énergétique basée sur l'usage du pétrole, la marée noire en cours en Louisiane est bien évidemment une nouvelle incitation à se questionner à propos de l'avenir de cette substance. Une telle catastrophe est clairement inadmissible. Surtout que ça n'est de loin pas la première et que, si nous continuons à consommer le pétrole au même rythme, c'est encore moins la dernière !

3259_la-plate-forme-deep-water-horizon-en-feu-le-22-avril-2010.jpgMais si de tels évènements peuvent et doivent catalyser notre réflexion, il y a une catastrophe à venir bien plus grave encore pour notre avenir énergétique qui devrait nous faire réagir. Durant plus d'un siècle, notre civilisation a construit sa prospérité sur l'usage d'une forme d'énergie bon marché et, jusque-là, abondante. La découverte des applications liées au pétrole a dopé l'industrie et l'économie. Il est l'huile qui fait tourner l'économie. Mais beaucoup de spécialistes le disent: cette huile va bientôt venir à manquer et la machine économique pourrait bien de se gripper. Ces spécialistes donnent à nom à cette calamité: le pic pétrolier.


Certains autres spécialistes disent évidemment aussi qu'il y a encore des réserves pétrolières pour très longtemps. Disons simplement que les deux vérités sont exactes. En effet, elles ne s'excluent pas l'une l'autre. D'une part, nous devrions encore avoir à disposition du pétrole pendant encore plusieurs décennies, voire pourquoi pas pour tout ce siècle. D'un autre côté, jusqu'à présent, les pétroliers ont réussi la plupart du temps à augmenter la production au même rythme que la demande explosait. Et cela en maintenant un prix de revient tout à fait abordable. C'est cela qui va sans doute bientôt changer. En effet, les gisements qui doivent être prospectés seront de plus en plus difficiles à atteindre. Leur production sera de moins en moins abondante. Et progressivement, leur nombre va décliner.

 

pic pétrolier.JPG

Le résultat sera bien évidemment une augmentation exponentielle du prix. Aussi longtemps que la demande ne baissera pas, elle ne pourra pas être comblée. Comme nous n'avons pas actuellement de solution de remplacement viable, le prix du pétrole ne va pas cesser de monter. Et du prix du pétrole dépend le prix de presque tout...

Déjà il y a deux ans, on avait vu une flambée des prix du pétrole, causant une inflation galopante. Cette flambée était en grande partie due à l'augmentation de la demande provoquée par l'arrivée sur le marché de pays tels que la Chine et l'Inde dont la demande en pétrole explose. Et la production n'ayant pas été capable de répondre à cette nouvelle demande, c'est un signe clair que ce pic pétrolier qu'on nous annonce est proche, si nous ne l'avons pas encore atteint.

Bien sûr, entre temps il y a eu la crise. Le rallentissement économique mondial nous a donné, heureusement ou malheureusement, un petit sursis. Mais déjà le prix du pétrole est reparti à la hausse. Une nouvelle crise suite aux fiascos grecs, portugais ou espagnols nous donnera peut-être un nouveau répis. Mais ne nous y trompons pas: l'ère du pétrole bon marché est révolue. Et lorsque le prix du pétrole va dramatiquement augmenter, c'est toute l'économie qui va capoter. Notre civilisation y survivra-t-elle ?

Certains répondent catégoriquement que non. Mais pour ma part, je compte sur le génie humain et sur les mécanismes du marché pour nous permettre de passer ce cap difficile. En effet, dès lors que le prix du pétrole va recommencer à flamber, la nécessité de compléter son apport énergétique puis de le remplacer totalement va à nouveau s'imposer. De plus, des technologies dont le prix est actuellement prohibitif vont commencer à être rentables. Et tout ce qui est rentable finit toujours par être produit !

Pour certains, le pic pétrolier est la grande calamité de ce siècle. Il va provoquer la chute de notre civilisation.  Je refuse de partager la vision catastrophiste des Cassandre de ce début de siècle. Pour moi, le pic pétrolier est juste une étape, une transformation. Je suis persuadé que le monde vers lequel cette transformation va nous mener sera bien plus agréable à vivre. Nous sommes une espèce ingénieuse qui a su jusqu'ici s'adapter à tous les défis qui se sont présentés devant elle. Je suis certain que cela va continuer.

Commentaires

"Je refuse de partager la vision catastrophiste des Cassandre de ce début de siècle."

Vous semblez oublier que dans l'Iliade, c'est Cassandre qui avait raison.

Pour le reste comme dans un de ces inénarrables opéras de l'ère maoiste : "Toutes voiles déployées nous fonçons dans le brouillard"

Écrit par : azrael | 03/05/2010

Les commentaires sont fermés.