28/03/2010

Les médias participent-ils à la diffusion de l'antisémitisme ?

Aujourd'hui, on apprend par la Tribune de Genève que le rapport 2009 de la Cicad (Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation) montre un accroissement des propos antisémites sur le web et que près de la moitié a été proférée durant l'opération "Plomb durçi" en janvier. Et justement, en janvier nos médias avaient inconditionnellement pris parti pour Gaza, dirigée par le Hamas faut-il le rappeler, plutôt que choisir la neutralité dans un conflit qui ne nous concerne pas directement.  Les articles parus à cette occasion étaient clairement orientés, parlant par exemple des hôpitaux bombardés, en oubliant de préciser que le Hamas les avait militarisé en violation claire des lois et coutumes de la guerre. D'ailleurs, toute l'opération a été montrée comme une agression sans provocation, en faisant peu de cas des attaques répétées du Hamas contre des villes israéliennes.

Depuis, les médias se font régulièrement l'écho de violations des droits de l'homme, révélées entre autres par l'association Amnesty Internationale, mais en oubliant de citer les violations des droits de l'homme proférées par le Hamas sur sa propre population. Il est vrai qu'on ne sait pas grand chose sur ce que vivent les gens dans cet enfer. Aller y enquêter est quasiment impossible. Le Hamas vérouille l'information et ne laisse filtrer que ce qu'il souhaite. Dès lors, il n'est pas étonnant qu'Amnesty International ne voit qu'une petite partie des violations qui ont probablement lieu. Le moins qu'on puisse espérer de leur part, c'est de l'avouer.

Alors en prenant fait et cause pour les Palestiniens contre Israël, les médias occidentaux ne participent-ils pas à l'installation d'un sentiment antisémite latent, qui ne demande pas mieux que ce feu vert pour se dévoiler au grand jour ? Si les médias ne montrent pas l'exemple en restant parfaitement neutres et en ne citant que des faits, il n'est pas étonnant que les antisémites se mettent à parler sans honte. Mais le problème de fond n'est-il pas que l'antisémitisme a déjà gagné les médias ?

11:37 Publié dans Monde, Suisse | Tags : antisémitisme | Lien permanent | Commentaires (46)

Commentaires

On peut discuter du sujet mais il semble qu'il contourne l'essentiel.
En effet, les medias ne font que rapporter les infos qu'elles reçoivent.
Donc qui se trouve à la source? Des organisations internationales et des ONG qui déplorent la situation humanitaire des Gazaouis. Cette situation, est-elle réelle ou non? Nous aimerions bien que tous ceux qui nous accusent d'antisémites dès que nous nous préoccupons du statut sanitaire d'une population civile cherchent des solutions plutôt que de tergiverser sur des arguments qui ne permettent pas de changer quoi que ce soit. La situation pourrit depuis le blocus, aggravée par "plomb durci" et les Israëliens voudraient encore qu'on discutaille! Il est temps d'agir et qu'ils demandent de l'aide pour équilibrer le système puisqu'ils ne sont pas capables de mettre eux-même fin à une politique qui péjore une situation humaine désastreuse. De plus, vouloir régulièrement résoudre le problème avec les armes en rajoute encore.
Au lieu de discuter des articles dans les medias, pourquoi ne font-ils pas eux-mêmes leurs articles, non pas en justifiant leurs droits d'après l'histoire ancienne mais pour dire comment ils justifient la catastrophe écologique qu'ils perpétuent aussi dans la région tant avec leur armée qu'avec les destructions par les colons endiablés, et ce qu'ils comptent en faire.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 28/03/2010

Sabourjian nous donne un exemple parfait de ce déni de ce que vit la population gazaouie - catastrophe reconnue par le monde entier - et du mode de continuer le débat en attaquant avec virulence et mépris quiconque ose en parler. Tout en n'apportant aucune solution humanitaire mais en se contentant d'une explication historique.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 28/03/2010

Depuis quelques années les salafistes ont investis dans les ong, Amnesty Internationale est une de ces ong qui a reçu des legs importants provenant de mouvances fascistes, l'onu par exemple tien gardé chasse gardée dans cette contrée, ces contrats lui apportent des milliards de budget annuels, ils sont les premiers à vouloir maintenir le pourrissement de la situation !
Je me rappel en Jordanie dans les années 70-80, quand des officiers de l'onu, vendaient des titres de réfugiés "palestiniens" à qui voulait bien payer entre 500 et 700 $, ce type de corruption a créé des centaines de milliers de faux palestiniens venant en plus renforcer le nombre des administrés à la charge de la communauté internationale. Les employés de l'onu vendaient leurs "faux-vrais" documents dans les rues d'Amman, il y avait des queues d'attentes, j'ai des photos !
Un des responsable de ce trafic, un norvégien, possède aujourd'hui, une des plus belle propriété au nord de Oslo et des comptes bancaires à numéros.
Alors évidement, il y a toute une mafia autour du phénomène musulman de la région, le mythe entretenu autour des "pauvres musulmans" connus aujourd'hui sous le terme de "palestiniens" permet à des voyous de rançonner les milliards octroyés par d'autres mafieux technocrates des grandes puissances, ces personnages ont également des comptes dans notre pays, raison pour laquelle nos médias mouillent dans ces propagandes fascistes.
Genève, capitale mondiale des ong et des banques avec comptes à numéros, n'est pas le paradis des voyous en cols blancs, des institutionnels de la corruption et des mises en places de toutes les dictatures totalitaire comme le hamas ?
Alors la presse suisse, se doit de faire son travail mafieux également !

Écrit par : Sabourjian | 28/03/2010

M-F. parle des milliers de victimes du hamas dont la bonne centaine de chrétiens exterminé à coups de machettes et brulés vifs par les milices au pouvoir à gaza !

Écrit par : Sabourjian | 28/03/2010

C'est la plus évidente forme de déni en ce qui concerne gaza !
Si le Liechtenstein se mettait à tirer plus de 12'000 missiles sur la Suisse pendant huit ans, que ferait la Suisse ?

Écrit par : Sabourjian | 28/03/2010

@MF de M...

Lorsque vous dites "En effet, les medias ne font que rapporter les infos qu'elles reçoivent."; cela me choque profondément. Les palestiniens ont instrumentalisé l'utilisation des médias et nombre des informations qu'ils ont officiellement diffusé se sont avérées mensongères. Rappelez-vous les faux morts, les images truquées, les journalistes convoqués pour une émeute provoquée, les accusations de viol, empoisonnement, jouets piégés contre les israéliens, les acteurs victimes, les photos truquées, les faux bilans des combats et j'en passe. Normalement, lorsque quelqu'un ment systématiquement, on ne le croit plus.

Du côté israélien, rares sont les communiqués qui sont ultérieurement contredits par les faits. Pourtant, chaque reprise de communiqué israélien est accompagné d'un "selon untel israélien". Par exemple, aujourd'hui, un communiqué de l'AFP se termine par "Environ 35 roquettes et obus de mortier ont été tirés de Gaza contre Israël depuis le début de l'année, selon l'armée israélienne." Or, les palestiniens les ont revendiquées; donc pourquoi instiller un doute ?

En plus l'agence AFP relate toujours les événements dans l'ordre chronologique inverse. d'abord la victime palestinienne puis la cause du combat, par exemple que le palestinien en question a attaqué et tué.

Tout cela pour dire que les médias ont une responsabilité, un rôle et une influence. Et parfois même un parti pris.

Écrit par : gerardh | 28/03/2010

"Les médias participent-ils à la diffusion de l'antisémitisme ?"

Très fréquemment, une entreprise à l'agonie se lance dans la cavalerie jusqu'au moment de la faillite. Selon ce même principe, les médias, boutiquiers avant tout et toute déontologie, visant à recouper l'information, consommée, s'abreuvent goulument à la source hamassienne imposée si ce n'est pas à celle du mystérieux "de source médicale palestinienne" alors oui, les médias ne participent pas seulement à la diffusion de l'antisémitisme, ils en sont les principaux pourvoyeurs. Nul ne verra un reportage sur les demeures somptueuses des hauts dignitaires tant du hamas que de l'Autorité palestinienne et nul n'entendra parler des exécutions sommaires de suspects palestiniens perpétrées par le hamas ni des balades de cadavre tirés par des 4X4 rutilants, dans tout gaza, pour l'exemple. Pas vendeur et honnêtement tout le monde s’en fout, entre eux, c’est dans l’ordre des choses. La fin du hamas est déjà programmée, le reste suivra.

Écrit par : Giona | 28/03/2010

Sabourjian ferait-il partie des milices virtuelles que l'état d'Israël et diverses ONG affiliée payent afin de répandre sur la toile la bonne parole et le révisionisme historique pro-Israélien (révisionisme démonté dans les livres de Norman G. Finkelstein)

Tout cela pour mieux masquer la réalité qui est que cet état est en train de commettre des actes barbares (confiscation de terre, meurtres, destruction de cultures, de sources d'eaux potables, empèchement d'accès aux hopitaux, ségrégation des arabes en israël, etc.) envers une population qui était là avant eux qui se rapproche bientôt de ce génocide auquel les pères fondateurs d'Israël on survécu.

Bref, humainement dégueulasse et moralement indéfendable ...

Écrit par : Djinius | 28/03/2010

Pour une démonstration estomaquante du caractère instrinséquement discriminatoire de l'Etat d'israël et du courant sioniste radical qui à participé à sa création, je vous recommande le livre "Comment le peuple juif fut inventé" de Shlomo Sand.

Écrit par : Djinius | 28/03/2010

Djinius
Vos affirmations sont mensongères et ne reflètent en rien la réalité.
Regardez cette femme. Palestinienne, brûlée par les siens pour "l'honneur", elle se fait soigner en Israël. On lui propose de racheter sa faute en faisant sauter l'hôpital.
Est-ce bien le monde que vous décrivez ?

Écrit par : gerardh | 28/03/2010

Oups: le lien
http://www.youtube.com/watch?v=okU0ZaSO6L8

Écrit par : gerardh | 28/03/2010

Tout d'abord merci à Kad pour son billet qui s'inscrit dans la suite de celui de J.-F. Mabut :

http://jfmabut.blog.tdg.ch/archive/2010//2/1af32d533d7ad453b844f2c4fa7e1442.html

Pour ma part, après avoir lu les deux billets et leurs commentaires respectifs, je trouve fort regrettable que l'on fasse l'amalgame entre antisémitisme et sionisme. Je constate malheureusement que l'on tombe dans les clichés faits d'à-priori, sans grandes réflexions, tant historiques que prospectives.

En effet, peut-on être à la fois juif et critique, voire franchement hostile à la politique actuelle d'Israël dirigée par Benjamin Netanyahu ? Je pense que oui et les Israéliens des mouvements pour la paix en font presque quotidiennement la démonstration !

Cela étant, si l'État d'Israël est soutenu par la diaspora, aux États-Unis notamment, n'en va-t-il pas de même pour le Hamas et le Fatah ? Ces deux mouvements concurrents, voire ennemis, ne sont-ils pas soutenus par l'Iran, la Syrie et une frange libanaise pour l'un, par certains pays arabes sunnites et l'UE pour l'autre ?

Gardons-nous d'importer ce conflit en Suisse, par le biais des blogues en le résumant en ressentiments antisémites ou arabophobes, tout en s'efforçant de rester lucides, vigilants et objectifs.

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 28/03/2010

Sabourjian, vous remarquerez que votre premier commentaire a été effacé. La règle n'est pourtant pas trop compliquée. On peut ne pas être d'accord avec l'auteur du billet ou l'un des intervenants, mais il faut rester courtois et factuel. Les insultes sont proscrites.

Et Marie-France, veuillez m'excuser, je n'ai pas pu m'occuper du blog de la journée. Je n'ai vu ce commentaire qu'en rentrant.

Pour le reste, je ne dis pas que toutes les informations sont fausses. On sait qu'en cas de guerre, il se produit des bavures, et on peut même s'attendre à ce que des soldats se mettent à commettre des crimes de guerre. Mais la différence entre Israël et le Hamas, c'est qu'Israël est un état civilisé et que les crimes n'y restent pas impunis. Et puis ce que la presse a failli à faire comprendre, c'est que cette opération a été provoquée par une longue succession d'attaques contre Israël.

A part ça, la bande de Gaza est bouclée du côté israélien depuis que ce territoire a été évacué par Israël. La raison c'est que Gaza produisait de nombreux attentats suicides et que le seul moyen de les enrayer était de ne plus accepter de passages par la frontière. Les Gazaouis pourraient toujours passer par la frontière égyptienne, mais depuis que Gaza a élu démocratiquement les fanatiques du Hamas qui passent de nombreuses armes à travers cette frontière, celle-ci est également fermée. Pour moi c'est donc clair: il n'y a que le Hamas qui persécute sa population. Ni Israël ni l'Egypte n'en sont responsables.

Gerardh, merci pour votre lien. Je pense que cette fille est surtout une pauvre fille qui ne sait vraiment plus où elle en est et que des fanatiques ont manipulé. Personnellement je la plains sincèrement.

Jean d'Hötaux, merci pour votre lien, mais il ne fonctionne pas!

Sinon, moi non plus je ne souscris pas du tout à la politique de Netanyahou. En particulier, je condamne fermement la poursuite de la colonisation de la Cisjordanie. En réalité, je pense que le fascisme attire le fascisme. Et en temps de guerre, les esprits se radicalisent. Dans les années 90, on a cru se rapprocher de la paix. Mais les fascismes sont remontés dans les deux camps. Désormais je pense qu'ils sont fermement installés et qu'on est plus loin de la paix dans cette région qu'on ne l'a jamais été.

Écrit par : Kad | 28/03/2010

@ Kad :

J'en suis navré !

Nouvelle tentative :

http://jfmabut.blog.tdg.ch/archive/2010/03/27/1af32d533d7ad453b844f2c4fa7e1442.html

Bien cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 28/03/2010

Oui Kad, je pense moi aussi que le temps ne joue pas en faveur de la paix.

En effet, Israël par la volonté de Benjamin Netanyahu, poursuit la colonisation de la Cisjordanie en "mitant" le territoire, rendant toute solution de plus en plus difficile à trouver.
Du côté palestinien d'autre part, la scission entre le Hamas qui règne à Gaza et le Hamas qui administre la Cisjordanie, la réconciliation semble impossible. Chacune de ces factions sont télécommandées par les intérêts géostratégiques de l'Iran et des ses alliés (Syrie et les factions chiites libanaises) pour le Hamas, de l'Arabie Saoudite et d'autres pays sunnites, des États-Unis et de l'UE pour le Fatah. Or on ne voit pas actuellement l'Iran favoriser un dialogue de paix entre les Palestiniens et Israël !

Si l'on ajoute à cet amalgame l'arme démographique que constitue la natalité dans le monde arabo-musulman, à laquelle Israël oppose des arrivées de nouveaux colons que l'on installe dans les colonies nouvellement créées, on a le prérequis idéal pour le détonateur d'une nouvelle guerre.
C'est un peu comme la pression qui monte dans une cocote minute !

Sans même aborder les escarmouches, pour rester dans l'euphémisme, qui se déroulent sur le Net et par médias interposés, l'objet de votre billet !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 28/03/2010

Jean d'Hotaux, vous parlez des courants politiques israéliens, des israéliens qui critiquent leurs politiciens, mais enfin, ça les regarde eux, ce n'est pas parce que les Suisses ont une pseudo-politique de consensus que cela leurs octroient le droit de se prendre pour des Israéliens.
Regardez les réactions et les malaises politiques suites aux petits différents qui l'oppose à ses voisins de la Suisse en matière de secret bancaire !
Regardez comment la Suisse réagit suites aux frasques du fils du dictateur libyen, regardez la pagaille pour si peu, comparez les problèmes de la Suisse face aux problèmes auxquels se confronte Israël et ensuite vous pourrez valider vos éventuelles convictions d'"anti"-sionsite.
De toute façon, je soutiens les anti-sionsites, car les sionistes actuels ne sont plus des Juifs, mais des Musulmans et des Catholiques, il ne faudrait pas inverser par atavisme la réalité, les Israéliens n'ont plus besoin d'être sionistes, Israël est Israélien et ce sont des nons-juifs qui tentent de s'accaparer cette terre, ce sont ceux qui veulent se l'accaparer qu'il faut éventuellement qualifier de sionistes !
Le peuple Juif, pouvait aspirer à un idéal que l'on pouvait appeler "sionisme", mais cette époque est révolue, Israël est un et indivisible !
Et désormais il laisse volontiers le terme de sioniste à d'autres, comme les musulmans et autres chrétiens, dont vous faites partie, le qualificatif de sioniste !
Autre chose, continuer de soutenir les ordures du hamas, en le faisant, vous ne faites que leurs offrir une nouvelle patrie, la Suisse, en leurs tendant les bras et en les soutenant, vous ne faites que les attirer dans votre pays accueillant, il y a déjà des dizaines de membres du hamas installés dans nos villes avec des permis de séjours !
Ils ont des comptes en Suisse, eh oui ça rapporte le terrorisme et plus vous les soutiendrez, plus ils penseront à vous et là, vous vous rappellerez de ces lignes !

Écrit par : Sabourjian | 29/03/2010

@ Sabourjian :

Votre commentaire part un peu dans toutes les directions et me semble hors sujet !

Que viennent donc faire ici les affaires liées au secret bancaire et les frasques du fils du dictateur libyen ?

Mais où donc avez-vous lu que j'étais chrétien, voire musulman, anti-sioniste et pro Hamas ??? Vouloir faire de moi un pro Hamas est une injure !

Le billet de Kad dont il est question ici est intitulé :

" Les médias participent-ils à la diffusion de l'antisémitisme ? "

Relisez mes commentaires, notamment celui qui traite de l'amalgame fréquent qui est fait, dans les blogues et particulièrement en France, entre antisémitisme et sionisme. C'est une dérive dangereuse !

Pour le reste, mes propos me semblent être factuels !

Bien à vous et bonne journée !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 29/03/2010

Ce blog est consternant de bêtise. 1300 personnes ont été tuées par Tsahal pour soit disant répliquer aux roquettes du Hamas qui elles n'ont pas fait 10 morts.

Quand comprendrez-vous que c'est cet aveuglement à nier l'évidence qui fait le terreau de l'antisémitisme ?

Écrit par : chaillac | 29/03/2010

chaillac, vous annoncez des chiffres consternants, il y a eu plus de 100 victimes sans compter la peur continuelle de vivre sous la menace de missiles venant à toutes heures et visant des populations civiles, de l'autre coté des terroristes qui se protégeaient derrière de boucliers humains et qui tiraient des missiles depuis des écoles et des toits d'hôpitaux, vous êtes certainement aussi lâche que ces assassins !

Écrit par : Corto | 29/03/2010

Jean, et ca, ça part dans tous les sens ?


La haine antisémite, dans et hors la cathédrale Notre Dame
Haine antisémite

En France, après les agressions par les catholiques intégristes néo-nazis, des couples gays s’embrassant sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 14 février 2010, ces mêmes catholiques intégristes ont perturbé le 21 mars, la conférence de Carême du rabbin Rivon Krygier, dans la nef de la cathédrale.
France Jeunesse Civitas.Mouvement de la Jeunesse Catholique de France (MJCF).




Ces catholiques intégristes étaient issus des mouvements France Jeunesse Civitas, le MJCF (Mouvement de la Jeunesse Catholique de France) et les Jeunes de Saint-Nicolas.

Alors que Monseigneur André Vingt-Trois venait de terminer son mot d’introduction et que son invité, le rabbin Rivon Krygier s’approchait du micro pour commencer son intervention, un homme s’est levé proposant à l’assemblée la récitation d’un chapelet "en réparation pour l’outrage".
Certains catholiques néo-nazis criaient "A bas le sionisme, vive le Christ Roi!" et ont distribué des tracts antisémites à l’extérieur et à l’intérieur de la cathédrale.
Ils ont tenté de dérouler une banderole sur laquelle était inscrit "Notre Dame n’est pas une synagogue", banderole qui fut immédiatement arrachée par les policiers.
Pour la première fois c’est un rabbin qui intervenait dans le cadre de ces conférences de Carême.
Interrompu quelques minutes, la retransmission de la conférence à ensuite repris, le rabbin Rivon Krygier, au côté de Monseigneur André Vingt-Trois, étant obligé de s’exprimer, pour se protéger, depuis la sacristie de Notre-Dame.
Les fidèles récitant leur chapelet étaient quant à eux, invités à sortir par le service de sécurité de la cathédrale.
Depuis plusieurs semaines, les responsables intégristes menaient une campagne contre Monseigneur André Vingt-Trois, qui bien que condamnant l’amour homosexuel, avait condamné les violences des intégristes lors du kiss-in sur le parvis de la cathédrale, et contre les conférences de Carême de Notre-Dame de Paris, organisée sur le thème "Vatican II, boussole pour notre temps".
On connait le combat que mènent les catholiques intégristes contre les évolutions du Concile Vatican II, évolutions d’ailleurs remises en cause de façon insidieuse par le pape Benoît XVI.
Voilà en fait à quoi aboutit le processus de réintégration des catholiques intégristes voulue par le pape Benoît XVI.
Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X.L’abbé Régis de Cacqueray, supérieur du district de France de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X a soutenu les perturbateurs catholiques d’extrême droite et n’a pas hésité à dénoncer en termes virulents cette intervention du rabbin Rivon Krygier qu’il voit comme un "scandale".
Ce prélat intégriste refusant tout discours inter-religieux et professant la supériorité du Catholicisme intégriste, a déclaré dans un communiqué, "Félicitons ces jeunes catholiques pour la foi et le courage qu’ils ont montrés en ce dimanche de la Passion.
Grâce à eux, c’est le cardinal Vingt-Trois lui-même qui a été contraint de faire œuvre de justice en reléguant le rabbin à la sacristie.
Mais est-il donc besoin de démontrer qu’un rabbin ne doit pas prêcher à la cathédrale de Paris ?
Quel pape, quel archevêque de Paris ou d’ailleurs de tous les siècles passés peut-on citer pour justifier l’invitation qui a été faite à ce rabbin ?
Concile Vatican II.
le Cardinal Vingt-Trois interroge tous les catholiques d’avant la réforme conciliaire; qu’il pose la question à n’importe quel enfant ayant appris son catéchisme; il n’en trouvera aucun pour lui donner raison. Unanimement, ils lui exprimeront leur réprobation indignée pour une telle invitation et ils applaudiront à la profession de foi de ces jeunes gens.
La cathédrale de Paris n’est ni une synagogue, ni un temple maçonnique. Elle existe pour qu’y soit professée la divinité de Notre Seigneur Jésus-Christ et non pour qu’y soit donnée la parole à ses contempteurs.
Elle est faite pour qu’y soient médités les mystères du rosaire et non pour que soient indignement rejetés sur le parvis ceux qui les prient".
Étoile jaune. Notons que ce prélat intégriste nomme comme ses ennemis le Judaïsme et la Franc-Maçonnerie.
Doit-on rappeler à ce prélat que la France, à son grand regret sans doute, n’est plus gouvernée par le Maréchal Pétain et le régime nazi?
Nous nous devons de lutter de toutes nos forces contre ce fascisme religieux.

La conférence de Carême à la cathédrale Notre-Dame :
http://fr.gloria.tv/?media=61307

Seigneur, détruit le Mal.

Écrit par : Corto | 29/03/2010

Jean d'Hôtaux, si je fais assez facilement un rapprochement entre l'antisémitisme et l'antisionisme, c'est surtout parce que l'antisionisme n'a plus lieu d'être aujourd'hui. Je m'explique. Au départ, l'antisionisme était une réaction au sionisme, c'est à dire une politique visant à créer un état juif en Palestine. Une telle position avait donc un sens, quelque soit l'avis qu'on ait sur la question. Désormais et depuis plus de 50 ans, cet état existe de fait. Dès lors, être antisioniste aujourd'hui revient à renier le droit à cet état d'exister. C'est une position que certains n'hésitent pas à avoir. Et comme par hasard, ce sont souvent ceux qui prônent l'instauration de la Sharia dans la législation du monde entier.

Pour ma part je ne me gêne pas de critiquer la politique israélienne lorsqu'elle me déplait. (et elle me déplait souvent) Mais Israël existe et est un état reconnu (presque) de tous. Il faut compter avec lui et nier son droit à l'existence revient à envisager de rejeter des millions de réfugiés juifs à travers le monde.

Pour transposer, dire que le secret bancaire suisse favorise l'évasion fiscale chez nos voisins et provoque un transfert de fond illégal entre pays de ce fait, c'est une critique de la politique suisse. Dire que les Suisses sont des avares qui ne pensent qu'à voler l'argent de leurs voisins ou dire que la Suisse doit être démembrée et partagée entre ses grands voisins comme ne s'est pas gêné de le faire Kadhafi, c'est du racisme!

Écrit par : Kad | 29/03/2010

Kad, je partage presque entièrement votre position exprimée dans votre dernier commentaire, avec quelques nuances toutefois :

1° Pour ma part, je pense que l'antisionisme d'aujourd'hui ne s'exprime pas uniquement contre l'existence de l'État d'Israël résultant de la résolution 181 des Nations-Unies et selon le plan de partage qui en résultait. Il s'exprime aussi, et surtout peut-être, à l'égard de l'expansion territoriale ultérieure d'Israël. Remarquez que je n'ai pas écrit "la politique d'expansion", car l'expansion territoriale d'Israël a presque toujours été la conséquence de guerres déclenchées par ses voisins arabes : guerre de 1948, guerre des six jours en 1967, guerre du Kippour en 1973, toutes gagnées par Israël.
Mais il est vrai que bon nombres de pays arabo-musulmans nient l'existence même d'Iraël. L'Iran actuel en est un exemple.
C'est en raison de cette double acception du terme "sionisme" que je tiens particulièrement à éviter l'amalgame entre "antisionisme" et "antisémitisme".

2° Vous écrivez :
" Désormais et depuis plus de 50 ans, cet état existe de fait. "
Je me permets d'ajouter que cet état n'existe pas seulement de fait, mais surtout en droit, précisément à cause de cette résolution n° 181 des Nations-Unies du 29 novembre 1947 qui l'a formellement fondé.

Il va de soi que je n'ai jamais nié le droit à l'existence d'Israël !

Bien à vous !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 29/03/2010

Kad, vous tenter de justifier malgré tout votre position, certes juste à des personnes qui sont de toute évidence avant tout profondément antisémites, qui ont trouvé une manière très peu détournée d'exprimer leur complexe.
La plupart des antisémites ne sont pas comme d'autres racistes primaires, ils sont antisémites de part leur héritage "culturel" inconscient ou conscient.
L'antisémitisme à cela de particulier, qu'il ne permet pas à ses adeptes de se sentir réellement supérieurs aux personnes de confession Israélite, bien au contraire il savent très bien que ceux dont ils renient le droit d'exister, sont assimilés dans la société dans laquelle ils vivent, ensemble, que ces citoyens juifs sont non seulement assimilés, mais qu'ils y occupent des places enviables, tant au niveau du statut social qu'au niveau intellectuel.
En effet, la présence de juifs ans une société, n'a jamais été un signe de déclin de cette société et que bien au contraire, la présence de juifs, relève pratiquement dans tous les cas, le prestige des communautés dans lesquelles ils vivent.
En deux mots, les personnes de confession Israélites font plus de jaloux et des envieux que des êtres en droit de se plaindre vis-à-vis d'éventuelles nuisances.
D'ailleurs dés que des faits vont à l'encontre de Juifs, la société ne se gêne pas de se défouler, il serait exhaustif de faire la liste des injustices commises envers des Juifs, mais l'affaire de Polanski sort du commun, en Suisse, nous avons deux cas significatifs, l'un concerne un avocat résident à Genève et dont les médias cachent le nom, il s'agit de Me. J-P. Garbade, ce dernier je le répète à commis plusieurs viols envers des mineurs de sexe masculin et les faits remontent à 4 ans dans la ville de Calvin, ce dernier à bénéficier d'une peine avec sursis tant au niveau de l'amende que d'une éventuelle mise aux arrêts, alors que Polanski, dans une affaire vielle de 33 ans dans un pays lointain, alors qu'il n'y avait aucune demande d'entraide provenant de Californie au moment de l'arrestation, s'est retrouvé incarcéré plusieurs mois et continue d'être maintenu en résidence surveillée dans le même pays que Me. Garbade alors qu'il était l'invité d'une manifestation officielle à Zurich.
Ce genre de démonstrations, ne peuvent, comme dans l'affaire Dreyfus, que faire monter de l'antisémitisme dans la population suisse.
Le terrain helvétique est très nettement antisémite, cela principalement depuis l'affaire des fonds en déshérence et l'avènement médiatisé à outrance du phénomène blocher. La Suisse après ses compromissions avec le nazisme durant la deuxième guerre mondiale, n'a pas changé de stratégie envers le peuple juif, il continue sur la même lancée que Marcel Pilet-Golaz dans les années 40.
Dans ce contexte général, comme en 1940, il est très difficile de déceler de véritable diatribes antisémites, non, mais des actes très nettement non-dits et froids envers certaines personnalités, les Suisses préfèrent agirent que débattre, c'est bien connu, donc de temps en temps des actions comme l'arrestation de Polanski, viennent rappeler que la tradition ne se confine avec les mêmes stigmates.
Dans ce cadre, comment afficher ouvertement ce vieux compagnon de la tradition helvétique, de ce pays qui ne change désespérément pas, ni dans ses habitudes, ni dans sa dynamique, il est bien aisé de se cacher derrière une politique hostile habillée de remontrances injustifiées envers tous se rattache à un phénomène, comme une politique extrêmement sévère envers l'état de ceux que l'on a humilié hier et d'étaler de longues et interminables discours "humanistes" envers ceux qui s'en prennent au même peuple.
Être anti-sioniste n'est rien d'autre que refuser à une seule ethnie le droit de vivre sur la terre d'Israël, encore la même et toujours la même, avec le même sentiment d'injustice inné et sans cesse animé d'une même fougue inexpliquée, exactement la même qui condamnait les mêmes Juifs que ceux qui vivent actuellement en Israël.
Kad, qu'est ce que la politique Israélienne à fait de faux depuis la création de l'état d'Israël ? Le fait de vouloir vivre dans un état que le monde entier lui a désigné de fait, sur des terres qui appartenaient en partie déjà à des Juifs bien avant 48, le fait que les terres habitées à cette époque par des Juifs ont été achetées aux non-juifs les habitants ?
Dés la création de cet état, un coup bas des Anglais qui avaient armés, principalement les Jordaniens afin qu'ils reprennent ces terres durement méritées par ce petit peuple, miracle, les Juifs gagnent à 50 contre un, cette première guerre planifiées tant par les européens que les politiques suisses !
Ensuite, sans cesse des attaques et de nouvelles déclarations et menaces de guerres, 67, 73, et les attaques terroristes venant de tous les points cardinaux, par des représentants de nations rassemblant des centaines de millions d'habitants, miracle, miracle et encore miracle ! Israël gagne à chaque fois ! ! !
En 67, l'ensemble des nations arabes chantent en coeur, "égorge, égorge, tout Juif que tu verras", avec Oum Kalsoum en tête de peloton, blocage des égyptiens du détroit de Thyran aux navire commerciaux à destination d'Eilat, l'ensemble des armées égyptiennes, syriennes, jordaniennes, libanaises, plus des bataillons provenant de toutes les dictatures, appelées encore républiques, 5 fois d'armements que Tsahal, 10 fois plus de soldats, contre ce jeune pays à peine remis d'un passé impensable !
C'est ça être contre la politique israélienne ?
Pour revenir en 2010, l'économie des territoires palestiniens avec une croissance de 8%, tout cela grâce au développement de partenariat avec Israël, non pas avec des partenaires voisins et arabes, avec Israël !
De l'autre coté, une bande de voyous sanguinaires qui font la lois sur les populations gazaouites depuis des siècles, trois familles, qui tantôt son pro-ceci tantôt pro-cela, mais qui avec le soutien des ong, engrangent des milliards de $ sur des comptes suisses, Kad, qu'avez vous contre la politique Israélienne, ils ne laissent les membres de l'onu et les voyous de gaza se remplir les poches impunément sur la vie de leur propres citoyens ?
Ils ne font pas comme Merz, qui met la priorité sur les avoirs de kadhafi plutôt que de tenir compte des otages !
C'est cette politique que vous soutenez, au détriment de la politique Israélienne ?
Non, je ne pense pas !

Écrit par : Sabourjian | 30/03/2010

Je lis les commentaires et constate que certains protagonistes de ces blogs arguent que qu’être antisioniste n’est pas, fondamentalement, équivalent à être anti-juif ou antisémites.

On entend souvent, « je ne suis pas antisémite, je critique simplement la politique d’Israël », un droit universel qui n’est pas contestable et dont la presse Européenne fait son fond de commerce malgré les injustices honteuses perpétrées pas les principaux pays accusateurs des « mefaits » d’Israël, comme la Libye par exemple qui se cache derrière l’ ONU ou les ONGs pour légitimer sa haines du « yehude».

Il y a cependant une distinction inaliénable entre le droit de critiquer un gouvernement Israélien et sa politique (de droite ou de gauche), a condition que cela soit fait équitablement. La négation du droit a Israël à exister, ou l’appel a la haine de l’Israélien, qui se manifeste a travers l’antisionisme est de l’antisémitisme.

Quand les « antisionistes» agressent Israël, directement ou indirectement, a travers le net et diffament son peuple, la civilisation hébraïque en :

1) l’accusant d’incarner le mal absolue (les examples de manquent pas mais la liste est trop longue);

2) falsifiant l’histoire pour leur nier toute connexion avec cette terre (passe, présente et future); et

3) imputant une définition différent du sionisme afin de lui nier son droit à exister tout en promouvant la haine;

la, il n’y a pas de critique d’un gouvernement Israélien - il y a de l’antisémitisme, point barre.

Au Moyen Orient, le monde arabo-musulman est officiellement plus ou moins antisémite. Ils accusent Israël (entre autres), d’injecter le sida aux enfants palestiniens, « mein kampf » est vendu comme des pains aux chocolats (peut être que l’association des pays musulmans avec le régime nazis les ont inspirés), tous les jours a la télé il est dis que « l’entité sioniste doit disparaitre ». Le mot sionsime y est associe a l’apartheid sud africaine, alors que ce concept n’a aucune corrélation avec les problèmes liés au conflit israélo-palestinien. Je rappelle que les minorités musulmanes Israélienne bénéficient des mêmes droits que les Juifs et Chrétiens Israéliens lesquels inclus une représentation à la Knesset. En bref, pour les pays arabo-musulmans Israël incarne le mal absolue émanent d’une vieille haine primaire.

Quand a l’histoire du Moyen-Orient? Elle est tout simplement occultées par le monde Arabe pour éviter de donner une légitimité au juifs de la région qui on vécus sous le control des Romains, des Ottomans et des Anglais. Ils ne parlent d’ailleurs que des juifs d’Europe de l’Est qui sont venus après la deuxième guerre mondial pour accentuer le manque de connexion avec cette terre qui était passée sous control Anglais après la chute de l’empire Ottomans. Le fait que les Juifs on toujours été présent et étaient déjà agressés par les villageois arabes au début du siècle n’est pas important. Je n’irais pas plus loin, cela ne sert à rien. Mais oui, les pays arabes occultent les faits alors que des pays comme le Liban ou les Emirats ont étés crées de toutes pièce après la chute des Turcs à la fin de la première guerre mondiale.

Il faut le dire, c’est un fait : dans les pays Arabo-Musulmans, l’antisionisme c’est de l’antisémitisme, un antisémitisme ou les juifs sont des chiens: un antisémitisme moderne exporter jusqu’en Europe ces 15/20 dernières années. Un travail de sape qui a finit par payer pour ceux qui alimentent la haine de l’autre. Les blogs sont bombardés de cet antisémitisme plus politiquement correct mais tout aussi nauséabond lesquels (les blogs) s’ accroient avec la montée de l’Islam en Europe. En Suisse, le centre Islamique de Genève y est surement pour beaucoup. Néanmoins, il ne suffit même pas de gratter la surface du problème pour démontrer qu’il n’existe aucune corrélation entre une critique légitime d’un gouvernement Israélien et l’antisionisme. En effet, on peu critiquer le gouvernement Israélien actuel et être sioniste, c'est-à-dire ne pas être d’accord avec sa politique actuel mais ne pas nier la légitimité d’Israël.

Oui, les antisionistes sont antisémites, oui les antisionistes sont nés aux Moyen – Orient et nient le droit a l’existence d’Israël, oui les antisionistes on exportés leurs haine jusqu’en Europe et la déguise pour mieux la vendre a la gauche Européenne, oui être antisioniste pour ceux qui on inventé ce concept cela veut dire la haine du juif et donc être antisémites chez nous en Europe ; le président Iranien est un antisémites et il est antisioniste ; il représente l’archétype de l’antisémite moderne du Moyen-Orient. Pour les Européens qui croient qu’il existe une distinction entre antisémite and antisioniste, que peut être il y a une nuance subtile, je vous invite à étudier ce concept tel qu’il est compris dans la bouche de son créateur.

Jesus its hard to write in French !

Écrit par : droitdereponse1 | 30/03/2010

A vrai dire, Sabourjian, je suis capable contrairement à beaucoup de monde de séparer la politique israélienne concernant Gaza et celle concernant la Cisjordanie. Je pense qu'à Gaza, Israël a fait ce qu'il fallait en évacuant le territoire. C'est les Gazaouis qui ont commis une faute impardonnable en mettant le Hamas au pouvoir. Par contre en Cisjordanie, ce que je reproche à Israël, c'est ce double langage où on prétend d'un côté être favorable à la création d'un état autonome palestinien et de l'autre on poursuit la colonisation. Quel genre d'état est prêt à créer le gouvernement israélien ? Un état sous tutelle israélienne ? En réalité, tant que la politique de colonisation aura cours, il n'y aura pas de négociations. Et ça c'est tout à fait compréhensible.

Jean, le mieux c'est d'oublier ce terme d'antisionisme. Celui-ci a été trop perverti par des gens peu recommandables. Il y a par exemple en France un "parti antisioniste" qui m'avait laissé un commentaire, pensant sans doute que j'adhérais à leurs idées. C'est en réalité juste une bande de fondamentalistes religieux qui ont des rapports avec toutes sortes de mouvements et dont le président a même rencontré dernièrement le président iranien Ahmadinejad! Si vous ne voulez pas être amalgamé à ce genre de personnes, je vous conseille de ne plus vous dire antisioniste, mais critique de la politique israélienne.

Écrit par : Kad | 30/03/2010

Kad, vous trouvez normal que des Musulmans vivent en Israël, il y en a 1,2 million, de citoyens Musulmans Israéliens, avec les mêmes passeports que les Juifs, les mêmes droits que les Juifs, les mêmes hôpitaux, les mêmes universités, des universités en langue arabe, avec les mêmes droits politiques que les Juifs ! Il y a des Musulmans dans l'armée de Tsahal, même de plus en plus, des officiers, des hauts gradés etc. etc.
Et dans l'état voisin, pas un seul Juif, un nouveau pays "démocratique" où à l'entrée, il y a un panneau, "Juden Raus", tous sont le bien venu, les Catholiques. les Protestants, les Bouddhistes, les Shintoïstes, les Papous, les scientologues, les nazis, mais pas un seul Juif !
C'est ça la démocratie que les "Palestiniens" voudraient imposer à leur futur voisin ! Un état sans Juif à côté d'un état dans lequel vivent 1,2 million de Musulmans !
C'est un peu ce qui vous chatouille, c'est que des Juifs puissent aussi vivres dans ce futur état !
Juste un rappel, dans ce grand gâteau que représente la "confrérie" arabe, les territoires israéliens ne représentent mêmes pas un millième sur la carte, moins de 0,1 pour cent des terres musulmanes, et aucun pays voisin des palestiniens, malgré toutes ces allégations, les frères arabes ne sont pas près céder un dix-millième de plus à leurs frères tant mis en avant dans leurs politiques !
Même mieux, les Gazaouis, qui sont tous à l'origine, des égyptiens de nationalité, eh oui, avant 67 Gaza était entièrement égyptiens et ses habitants, de nationalité égyptienne, sans exception ! Eh bien c'est égyptiens, sont les seuls a ne pas pouvoir entrer dans leur pays, Saddate voulait récupérer tout le Sinaï contre un accord de paix avec Israël, mis à part Gaza ! ! !
Kad, êtes vous pour deux états, deux peuples, un états ou tous coexistent et un autre, interdit aux Juifs !
Un qui a des frontière au sein de son propre état et l'autre qui doit lui accorder des frontières communes avec son propre état !
Kad, vous êtes vraiment un grand démocrate, comme beaucoup de personnes critiques envers les politiques israéliennes ! ! !
Et je ne vous ais fait qu'un état des lieux superficiel, vous ne savez peut être pas que dans la charte de l'olp, il y a toujours un paragraphe qui affirme, qu'une éventuelle paix avec l^état d'Israël n'est acceptable que dans le cas ou cela soit dans le but de le détruire !

Écrit par : Sabourjian | 30/03/2010

Encore merci à Kad pour son billet ... qui ne laisse personne indifférent !

Au plaisir de vous retrouver pour échanger des propos sur un autre thème.

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 30/03/2010

Marie-France de Meuron,
"Au lieu de discuter des articles dans les medias, pourquoi ne font-ils pas eux-mêmes leurs articles,..."

Ces articles existent mais vous ne les lisez pas! Si vous m'en donnez l'autorisation, je vous envoyer ne serait-ce que deux dont l'un sur l'eau. Vous constaterez qu'il est bien différent de celui dénoncé par H Ramadan!

Écrit par : Patoucha | 30/03/2010

droitdereponse1

J'adhère tout à fait à ce que vous énoncez, car cela reflète ce que je dénonce. Et si vous permettez ces précisions:

Le sionisme est une idéologie.Il a oeuvré à redonner au peuple Juif un Etat. Mais les antisémites et les bien pensants lui ont donné une connotation raciste. D'autres lui ont donné diverses versions imprécises et ont fait des généralisations.


"Le sionisme est une idéologie qui concerne aussi les chrétiens évangéliques voulant que le peuple juif retourne en Israël afin d'accélérer l’avènement de Jésus Christ."



"Le sionisme est le mouvement national de renaissance des juifs. Il soutient que les juifs sont un peuple et ont donc le droit à leur auto-détermination dans leur propre foyer national. Il vise à fixer et à soutenir un foyer national légalement reconnu pour les juifs dans leur patrie d’origine et à lancer et stimuler une renaissance de la vie, de la culture et de la langue nationale juive.

le terme "sionisme" a été apparemment inventé en 1891 par le publiciste autrichien Nathan Birnbaum, pour décrire la nouvelle idéologie. Il est également employé pour décrire n'importe qui croyant que les juifs devraient retourner vers leur patrie antique.

"Qu’est ce qui n'est pas du sionisme ?

Tous ce que le mouvement sioniste a accompli ou ce que les sionistes font ou disent n’est pas nécessairement du sionisme

Ce n’est pas uniquement une histoire d’état - le sionisme n'était pas, historiquement et officiellement un mouvement pour créer "un état juif." Le premier congrès sioniste à Bâle, Suisse, dans 1897 décrète :

Le sionisme cherche à établir un foyer légal pour le peuple juif en Palestine.

Les sionistes ont donc cherché l’accord des gouvernements pour établir un foyer national sous leur protection. Beaucoup ont pensé que les objectifs du programme de Bâle ont été réalisés avec la déclaration de Balfour de 1917 ainsi que le mandat pour la Palestine accordés par les Anglais en 1922. Cependant, les Anglais ont par la suite renoncé à leur obligation du mandat pour soutenant un foyer juif. En 1942, en opposition à la politique britannique, les résolutions de la conférence de Biltmore ont pour but de créer un état juif en Palestine. Ce fut dans un certain sens forcé par les circonstances mais ce n'était pas le but original du sionisme.

Ce n’est pas uniquement une histoire de religion - il y a beaucoup de Sionistes religieux et les premiers partisans du retour à Sion au 19ème siècle étaient des rabbins. Cependant, les fondateurs du mouvement sioniste n'étaient pas religieux et le mouvement sioniste n'est ni religieux ni un retour "à la terre promise."

Ce n’est pas une histoire de frontières - le sionisme ne s’est jamais préoccupé de frontières. Quelques programmes développé par les sionistes ont envisagé un foyer juif hors de la Palestine, des Sionistes ont envisagé un état Bi-national (le parti du Mapam), alors que d'autres (les "Révisionnistes") insistaient sur le fait que l'état juif devait être établi des deux côtés du fleuve de la Jordanie, dans l’intégralité du territoire du mandat britannique.

Ce n’est pas une histoire de prendre à certains ou d’en rejeter d'autres - bien que l'histoire du sionisme se soit rapidement mélangé avec les aspirations nationalistes arabes, le sionisme n'était pas au sujet de prendre la terre à d'autres ou d'exclure les autres. Le projet "colonial" sioniste a visé à acheter la terre en Palestine, pour ne pas la conquérir par la force.

Ce n’est pas une histoire de militarisme - bien que l'histoire d'Israël et de l’implantation des juifs en Palestine ressemble souvent à une longue guerre avec des interruptions, tous les Sionistes n’étaient pas des militaristes. La plupart des Sionistes ont cru que leur cause triompherait par seule la force morale. Un des premiers Sioniste a écrit :

Nous ne posséderons jamais des canons, même si les non-juifs s’opposent toujours les uns aux autres. Par conséquent, nous ne pouvons pas juste s’implanter dans notre tranquillement et vivre et laisser vivre "
(Meir Dizengoff (écriture en tant que "Dromi") "la question d'ouvriers," Hatzvi, septembre 21, 22, 1909)"

Et pour finir avec une source de wiki

"Par principe, la plupart des tendances politiques du mouvement sioniste considèrent que Eretz Israël appartient de droit au peuple juif (pour des raisons au moins historiques, voire pour des raisons religieuses chez les sionistes religieux).
Mais toutes les tendances du mouvement sioniste ne revendiquent pas un État juif sur la totalité de Eretz Israël : certaines sont favorables à un certain degré de partage avec les Palestiniens, d'autres y sont hostiles."

Je n'ai pas trop d'espoir que ce que je viens de poster aura un échos positif.... "Il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre" et dans ce site nous en comptons hélas quelques uns!

Je suis sur ce site de la TdG pour combattre les contre-vérités. Je n'ai jamais émis des critiques personnelles. Qu'on se le dise!

Écrit par : Patoucha | 30/03/2010

Patoucha, J'accepte volontiers les articles que vous me proposez.
Sachez toutefois que je ne lis pas que les articles de Hani Ramadan.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 30/03/2010

Il n'y a plus de raison de parler de sionisme alors que l'état d'Israël existe depuis 62 ans, bientôt !
Il est plus qu'évident que les terme anti-sioniste ne veut rien dire, et que ce n'est qu'un vieux reste de la propagande nazi pourchassée par toutes les justices européennes.
Être anti-quoi que ce soit ne veut rien dire en tant que tel ! mis à part pour la rouille ou la colique.
On peut être pour ou moins pour telle ou telle sujet, mais de là à devenir systématiquement contre un phénomène ou un pays quoi qu'il en résulte, c'est simplement du fascisme et ceux qui se complaise par cette dénomination sont les héritiers en droite ligne des nazis, stupide et indéfendable intellectuellement !
Quand à la propagande médiatique, il faut le souligner, de moins en moins systématiquement en réaction négative à la politique israélienne, elle ne reflète que ce qui a de tous temps, accompagné le peuple Juif, si cela s'arrêtait tout net, je serais plutôt inquiet !
Ce qui alimente cette aptitude à détester les juifs est ancré très profondément dans l'âme de certains non-Juifs, il s'agit d'un complexe pathologique propre à la civilisation occidentale, le fruit de siècles et de siècles de propagandes négatives, raison pour laquelle le peuple Juif s'est renforcé, d'une part avec une vrai culture porteuse de stimulations favorables au développement intellectuel et d'autre par, comme disait l'autre, tout ce qui ne tue pas, rend plus fort ! ! !
Et ainsi le petit manège continue avec des arguments sans cesse update, il y a quelques temps, les Juifs tuaient des bébés Chrétiens pour fabriquer le pain azime, c'est également à l'époque où les non-juifs avaient décrétés que le fait de se laver était néfaste qu'il ont associé les Juifs à la saleté, l'expression même de sale "quelqu'un" est une invention antisémite, comme quoi l'antisémitisme a aussi fait "évoluer" le langage, je ne serais pas non plus surpris d'apprendre que la terminologie "anti" aurait également été inventé pour une fois de plus s'en prendre aux Juifs !
En tout dans le dictionnaire littré de 1785, il ne doit pas y avoir beaucoup de mots commençant par "anti" ! ! !
Nous avons a faire à des malades qui doivent exister que grâce à des antis quelque chose ! Il ne leurs suffit pas d'être sans s'appuyer contre les autres !
Pour qu'il y ait un anti-quelque chose, il faut bien que ce quelque chose existe !

Écrit par : Sabourjian | 30/03/2010

(Il n'y a plus de raison de parler de sionisme alors que l'état d'Israël existe depuis 62 ans, bientôt !(...)Sabourjian | 30.03.2010

Cela donne le droit à quelconque d'empêcher les juifs de dire récemment que les Nazis ont torturé des européens (juifs) lors de la 2 GM. La guerre fut oublié il y en plus de 62ans, puisqu'ils ont REALISE leur "état" promis au détriment des Arabes!!!et de leur arrêter d'affirmer que,eux, c'étaient des victimes!!!!

Comme la situation a changé après l'affaire Dryfus "il y en avait presque siècle est demi", le terme «antisémitisme» est effectivement vide de son contenu. Ce clan SIONIsSTE est actuellement saisi d'un État (raciste) qui a eu l'occasion de nous convaincre que la colonisation est légitime sur la Terre Sainte, et à l'y maintenir.
Tandis que tout le monde croit que l'Iran est danger à redouter, l'humanité reste immobile devant un nettoiement...sans précédant contre les Palestiniens.

Écrit par : Hijazi | 30/03/2010

Hijazi, taisez-vous, vous n'êtes pas habilité vous prononcer au nom de qui que ce soit, vous soutenez ce que vous appelez des palestiniens, vous mettez des majuscules à nazis et pas à juif, vous ne faite que d'instrumentaliser la cause "palestinienne" pour vous faire accepter en tant que musulman, car à quoi s'identifier en tant que musulman si ce n'est que dans le rôle de martyre du peuple juif, comme si vous vouliez faire croire qu'il pourrait y avoir pire que vous !
Combien de jeunes tunisiens, algériens et autres s'invente des identité de palestiniens, j'en ai coincé un, il y a quelques années, il se disait palestinien, il ne savait même pas le nom de la ville où il était né !
En fait sa mère avait été plus ou moins violée en Tunisie par un de la bande à arafat, qu'il a abandonnée en ceinte, et voilà, comment ils se sont comportés partout où ils sont passés, allez demander à un tunisien, à un libanais, ce qu'il pense des "héros" de l'olp, quand ils violaient les chrétiens dans les villages libanais, quand ils ont massacrés un village chrétien entier, ce qui a provoqué la vengeance des phalangistes libanais avec Sabra et Shatilla.
Que pouvez défendre, mis à part les 25 milliards de SFr. dans une banque genevoise sur un compte ouvert par arafat !
Vous parlez des palestiniens, il ne font que de ce tuer entre eux, il y a eu plus de morts entre clans palestiniens qu'avec les ripostes de Tsahal, à peu de choses près, Hijazi, allez faire un tours à Gaza et on verra si vous revenez vivant !
Il y a quelques mois les membres du hamas ont fait une descente dans une mosquée et au nom de leur alah, ils ont buttés 25 fidèles qui faisaient leur prière, officiellement, plus de 400 gazaouis ont étés découpés à la hache ou brulés dans des pneus enflammés !
Continuez de vous en prendre à Israël, c'est tout ce que vous savez faire depuis que vous êtes sortis du ventre de vos mères !
Quand vous tuez lâchement et dans le dos, vous êtes des héros et quand vous vous faites attrapés, vous êtes des martyres, c'est comme ça que votre prophète combattait ?
Les musulmans se sont fait casser la gueule pendant des siècles par les chrétiens et pour se venger ils s'en prennent à ce petit peuple juif, bravo, et bien même avec ce petit peuple vous ne faite que montrer que vous encore plus petits avec ce sale business !
Les peuples musulmans vient un drame, alors ils s'accrochent d'une façon maladroite à ce qu'il leur reste encore accessible, soit, Israël, c'est comme si c'était le dernier lien qu'il leur reste avec le reste du monde !
Il feraient mieux de s'y prendre autrement, en soutenant Israël, en faisant de la sorte, ils pourraient peut être envisager de sortir de leur situation déplorable dans leur citoyenneté !
Israël est le seul modèle moyen-oriental par le truchement duquel les pays musulmans voisins ou pas, pourraient sortir de ce cauchemar, d'un côté les dictateurs et de l'autre les fréros. En vous en prenant à Israël, vous faites le jeux de tous ces salopards qui vous sucent le sang !
Ça fait des décennies que tous les "citoyens" de tous les pays musulmans sont hystérique avec quelque chose qu'ils ne connaissent même pas, des décennies qui cours après des lapins et pendant ce temps, une bande de connards leurs piquent tout leur poinion, les maintiennent dans une misère noire, vendent leur pétrole avec des versements direct sur des comptes en Suisse et qu'est ce que font les populations humiliées par des tyrans, ils crient à l'injustice contre Israël ! Continuez, vous êtes sur le bon chemin !

Écrit par : Sabourjian | 30/03/2010

Sabourjian
Hijazi est habitué à parler au nom d'un homme maghrébin où l'un de ses ancêtres a contribué au cours du débarquement de Normandie à arrêter l'avance nazi qui a violé jadis tout l'Europe. quant à vous, bien sur, vous êtes l'un des sales clairsemée, espacée d'une boite "imaginaire" où "le mal(e)" fut un NAZIS! Cherche ton père avant d'agir...
Crétin.

Écrit par : Hijazi | 30/03/2010

Hijazi on dirait que vous faites parti de ces gens qui regrettent que les nazis n'aient pas fini leur travail. Il faut croire que c'est des gens comme vous que le CICAD dénonce. Bref je sais exactement d'où vous sortez vos idées et elles sont à gerber. Sachez que vous n'êtes pas le bienvenu ici.

Écrit par : Kad | 31/03/2010

Sabourjian, vous avez raison lorsque vous dites qu'il n'est pas normal qu'un nouvel état palestinien ne puisse pas abriter de Juifs. Mais le problème, c'est la manière dont est réalisée la colonisation. Il y a confiscation de terres. On chasse les habitants, on installe des familles derrière des barbelés puis on fait défendre ces colonies par Tsahal. Pour les populations locales c'est clairement une agression, une spoliation. Comment réagirions-nous si les français installaient des colonies de cette manière en plein milieu de Genève ?

La reprise des négociations devra obligatoirement être précédée d'un gel de la colonisation. Ensuite, le démantèlement des colonies existantes est une condition obligatoire pour un accord. Je ne pense pas que la paix puisse être obtenue autrement. Par la suite, j'espère vraiment que le nouvel état sera prêt à accueillir des Juifs s'ils souhaitent s'installer en Cisjordanie. Il faudrait même que ça soit une condition de l'accord. Mais ils devront s'installer au milieu des arabes et non dans des petits morceaux d'Israël implantés. Mais le problème, c'est que je pense aujourd'hui que tout cela est très utopique et ne se réalisera pas de sitôt. Actuellement, le conflit israélo-arabe n'a pas de solution.

Écrit par : Kad | 31/03/2010

je me demande quel jour quelqu'un a inventé que pour être considéré un être humain comme les autres il fallait être dépourvu de condition maligne,

c'est ce qu'on demande aux juifs,

les juifs n'ont pas demandé d'être victimes de la shoah, on les a mis là de dedans par la force, mais ceci n'a pas fait d'eux automatiquement des êtres extraordinaires , d'ailleurs Israël est un pays capitaliste de droite, et pourquoi ils en auraient pas le droit ? il fallait que parceque on leur a peté la gueule pendant la deuxieme guerre mondiale ils soient maintennant forcement des humanistes super progressistes ou quoi ? ben il semble qu'ils ne le sont pas, et alors ? il n' y a pas des réactionnaires aux USA, ? ou en Europe ?

mais en plus les juifs du monde entier ne sont pas tous israéliens, alors pourquoi en parlant de Palestine on parle de juifs ? on généralise ? ne serait pas ça de l'antisémitisme ? oui parce que si un juifs qui est français se voit reprocher qu'il tue des palestiniens alors qu'il a jamais mis les pieds en Israël de toute ça vie, et si un juifs ou un chrétien ou un musulman ou qu'ils vivent , veulent être réactionnaires ils ont moins le droit qu'un français ? ou un américain ? non mais c'est quoi ce délire ?

alors si je comprends bien, s'ils sont cool ils peuvent être que bons et si ils sont des salauds c'est parce qu'ils sont juifs, ou arabes ou je ne sais quoi d'autre...?

et se fut un jour ou quelqu'un a décide que les intégristes islamistes étaient des révolutionnaires, ah bon ? moi je trouve que les intégristes sont tous pareils peu importe leur religion et leur provenance, pour moi ce sont des fascistes qui avancent sur l'ignorance de pauvres victimes et qui ne partagent pas leurs peines mais seulement leurs frais et instrumentalisent leurs morts,

pour moi un révolutionnaire est une femme ou un homme qui lutte pour un monde meilleur, et je suis désolée mais lutter pour porter un peuple à devenir une nation basée sur des lois moyenâgeuses comme les fanas islamistes, je ne trouve pas ça un monde meilleur...ni trop révolutionnaire non plus,je ne vois aucune différence entre un musulman fanatique qui vit dans le passé et un juif orthodoxe ultra ou alors avec un un spécimen facho de l'opus dei catholique....parce que ils sont tous des fascistes chacun à leur manière...

je trouve tout cela rétrograde, reculant sur l'histoire, il se peut que à travers cette farce on essaye de faire croire au monde, mais moi je ne le crois pas, je ne le crois plus, autant que je ne crois pas que les israéliens soient complétement de victimes, alors que oui ils sont des réactionnaires, mais ceci n'a rien à voir avec le fait qu'ils soient juifs, mais plutôt avec le fait qu'ils sont de droite et défendent leur système capitaliste en le quel ils croient avec force et avec toute leur tiraille...

je pense que l'excuse de la culpabilité religieuse et ethnique , ( comme si appartenir à une ethnie était une faute, qui décide quelle sont les bonnes ethnies ? ) , est un bonne manière pour porter les gens à assimiler la violence dans les débats en leur faisant perdre de vue les vraies raisons ou il y aurait un problème à discuter...la haine en est la preuve...

parce que en tout ça le pouvoir oblige le gens à ne pas voir qu'ils sont traités comme de la chaire à canon pour que personne ne parle de ce système qui s'en fout totalement si t'es juif ou arabe , o autre, mais les petits continuent à s'engueuler sur le jouet volé , alors qu'ils se font les uns comme les autres entuber comme des marionnettes....

bon je pense ça , j'en ai marre de ses disputes débiles...comme si dans cette histoire pouvait y avoir des justes ...

juste est ce qui tient compte de ce qui se passe dans la vérité et la vérité n'appartient pas aux clans mais à ceux qui veulent vivre en paix...


je m'excuse pour le français, suis pas francophone...


luzia

Écrit par : luzia | 31/03/2010

Kad, 1. les 1600 logements à l'est de Jérusalem ne sont pas inclus dans le gel fixé il y a 6 mois, le moratoire concerne les territoires de Judée-Samarie et non Jérusalem-est !
A chaque fois vous répéter les médias, qui n'exposent qu'a moitié les infos et dans ce cas, uniquement la propagande olp !
2. qui refuse depuis 6 mois de revenir à la table des négociations sans condition préalable ? et pourquoi ?
Kad, vous répétez un peu comme un perroquet, les grands titres des journaux à la botte des ong !
Dans un commentaire précédant je vous avais demandé, d'exposer les griefs qui vous opposent à la politique israélienne et vous faites du copier-coller des propagandes superficielles de la compresse locale !
De mon côté, je regarde les news sur les canaux israéliens et il me semble que je suis mieux informé que vous ! Car les points que vous exposer présentement sont basés sur des contres-vérités.
Il faut savoir que les collines de Jérusalem-est, n'ont jamais été habitée, si ce n'est par les Bédouins ! Les communautés bédouines ne sont en aucun cas gênées par la présence de logements israéliens, du moins, il ne s'en sont jamais plaints, au contraire, les Bédouins jeunes Bédouins israéliens font pratiquement tous leur service militaire au sein de Tsahal et de plus en plus, il y a des généraux bédouins dans Tsahal et leurs positions face au problème des musulmans de Judée-Samarie, ne vont pas du tout dans le sens que vous semblez défendre. Les populations bédouines ont depuis des siècles été persécutés par ces soi-disant palestiniens !
Alors vous ne trouvez pas normal que le futur état musulmans de Judée-Samarie soit exempt de Juifs, mais vous vous opposez à leur implantation ?
Vous êtes en pleine contradiction, mais ça ne vous fait pas peur !
Vous préconisez le démantèlement des habitations juives en Judée-Samarie et vous trouvez anormal qu'aucun Juif puisse y vivre, mais alors comment faire ? Vous n'êtes pas contre le fait qu'un million deux cents milles Musulmans puissent vivre en Israël mais vous trouvez inadmissible que deux cents milles Juifs vivent dans des territoires dés lors interdits aux Juifs !
Deux états, deux peuples, un état tolérant toutes les religions et l'autre, tolérant toutes les religions à l'exception des Juifs ?
Que faites vous également du million de Juifs ayant dû fuirent l'ensemble des pays musulmans en laissant tout derrière, quand les gouvernements arabes donnaient des ordres du genre "brulez les synagogues, ou bien, les chansons d'oum kalsoum, qui hurlaient "égorges, égorges, tout Juif que tu verras", et oui que faisiez-vous dans les années 60-70 ?
Que dites vous des 25'000 Juifs enfermés en Iran ? Des Juifs Syriens qui ne peuvent pas disposer de leurs patrimoines ?
Que sont devenus les biens des Juifs qui ont dû quitter leurs pays ?
Ah, vous ne savez pas ! Normal personne n'en parle ! ! !

Écrit par : Sabourjian | 31/03/2010

Kad
D'abord, merci de nous avoir accueilli sur votre blog.

(Hijazi on dirait que vous faites parti de ces gens qui regrettent que les nazis n'aient pas fini leur travail)
croyez moi que c'est tout à fait le contraire...
Certes, jamais étant contre les juifs, toutefois vous devez adressez le même message à celui qui provoque les musulmans à tout bord.

Écrit par : Hijazi | 31/03/2010

"Vous préconisez le démantèlement des habitations juives en Judée-Samarie et vous trouvez anormal qu'aucun Juif puisse y vivre, mais alors comment faire ?"

Pas du tout, vous n'avez pas compris. (ou faites semblant de ne pas comprendre) Je demande le gel de toute nouvelle implantation. Et non leur démantèlement. Il s'agit d'un prérequis à la reprise des négociations. Ensuite, des Juifs vivant dans un état palestinien devront se soumettre aux lois de ce nouvel état. Les implantations telles qu'elles sont créées aujourd'hui sont des spoliations de territoires, des annexions à Israël. Vous ne voyez pas la différence avec une installation dans un état voisin ? Imaginez que nous annexions des terrains en France et les faisions protéger par l'armée suisse. Vous ne pensez pas que ça pourrait un peu fâcher les Français ?

Mais tout ça c'est de la théorie. Je pense que la fracture est actuellement trop grande et que la réconciliation nécessaire pour que les deux peuples puissent vivre côte-à-côte n'est pas prête de se produire. Ou alors, il faudra passer par une confrontation totale. Ce qui serait pire que le mal. Alors je ne sais pas où tout cela va mener.

Hijazi, je vous signale que j'ai déjà supprimé un commentaire de Sabourjian, ce que je n'ai pas fait avec vous. Alors ne jouez pas au martyr!

Écrit par : Kad | 31/03/2010

"Pas du tout, vous n'avez pas compris. (ou faites semblant de ne pas comprendre) Je demande le gel de toute nouvelle implantation. Et non leur démantèlement. Il s'agit d'un prérequis à la reprise des négociations."

Au même titre, et tant qu’à faire, je demande aussi l'arrêt absolu de tout tir de missile depuis gaza sur des civils israéliens ou sur des étrangers résidents en Israël, fussent-ils Thaïlandais.

Il s'agit d'un prérequis à la reprise des négociations.

"Ensuite, des Juifs vivant dans un état palestinien devront se soumettre aux lois de ce nouvel état."

Dans un Etat Palestinien souverain, absolument.

"Les implantations telles qu'elles sont créées aujourd'hui sont des spoliations de territoires, des annexions à Israël."

Ces territoires sont disputés et feront donc l'objet de négociations. Il ne faut pas rêver d'une trêve en pointillés ni même d'une trêve à durée variable comme le préconise le hamas. La paix ne se fera pas au rabais et j'ajoute qu'elle ne pourra se faire que lorsque - je cite M. Salam Fayyad, ex Ministre des finances palestinien - "il faut que les palestiniens apprennent à être responsables de leurs actes". CQFD

"Imaginez que nous annexions des terrains en France et les faisions protéger par l'armée suisse. Vous ne pensez pas que ça pourrait un peu fâcher les Français ?"

Si, d'autant plus que la France est un état souverain, qu'il n'est pas en guerre contre la Suisse et qu'aucun territoire ne fasse, entre eux, l'objet d'une dispute.

"Mais tout ça c'est de la théorie. Je pense que la fracture est actuellement trop grande et que la réconciliation nécessaire pour que les deux peuples puissent vivre côte-à-côte n'est pas prête de se produire. Ou alors, il faudra passer par une confrontation totale. Ce qui serait pire que le mal. Alors je ne sais pas où tout cela va mener."

Je ne suis pas aussi pessimiste que vous, l'Histoire a vu bien pire que ce petit conflit et de plus sa solution est connue, elle réside grosso modo dans les terme de l'accord dit de Genève . Evidement, chacun est libre de penser ce qu'il veut mais il n'en reste pas moins que nul accord ne saurait porter ses fruits tant que le prérequis de l'unité entre ceux qui se revendiquent palestiniens ne sera pas effectif. Vous imaginez la validité d'un accord de paix signé entre l'Etat Israël et un signataire palestinien qui ne pourrait pas assumer les conséquences des actes des diverses factions terroristes palestiniennes ?

Écrit par : Giona | 31/03/2010

L'accord de Genève est justement une utopie. Il a été conclu entre des personnes qui n'ont pas de pouvoir politique. C'est effectivement une bonne feuille de route, encore faudrait-il qu'au moins une partie des responsables politiques lui reconnaissent un tant soit peu de légitimité. Je pense que cet accord était voué dès sa signature aux poubelles de l'histoire.

Écrit par : Kad | 31/03/2010

Giona et Kad, ce qu'il y a de malsain avec c'est accord de Genève c'est que :

1. les accords israélo-palestiniens vont plus loin que ces soit disant accords !

2. Il ne faut pas le appelés "accord", puisque les parties ne sont justement pas parties !

3. Qu'Israël ait fait des conneries ou en fait encore, il n'y a même pas besoin de discuter sur ce sujet, il n'y a que ceux qui ne font rien qui n'en font pas !
a) Maintenant, si des "accords" sont négociés en parallèle des parties officielle, n'est pas un signe que les parties ne sont pas prêtes ?
b) Que les routes de l'enfer sont pavées de bonnes intentions ?
d) Ces accords avait-il présumés que Gaza allait faire un schisme à 180° vis-à-vis l'autorité de l'OlP ?
e) Pensez-vous que l'OLP est capable de gérer dans l'état actuel des choses, la situation au niveau politique ?
f) Pensez-vous que l'OLP souhaite devenir indépendant vis-à-vis de l'annexion israélienne dans les conditions actuelles ?

Toutes ces questions sont sur la table et le fait que l'OLP refuse de reprendre les négociations sans précondition, démontre qu'ils ne sont pas très pressés de d'accéder à l'autonomie ! Les tensions inter-palestiniennes sont très préoccupantes, tant pour les habitants que pour les politiques.

Des pressions extérieurs liées à des financements provenant principalement, tant des iraniens que des salafistes, ne facilitent pas les avancées vers un processus démocratique dans la région.

Lié à cette situation entre israéliens et palestiniens, repose toutes les idéologies propagandistes extrémistes de tout le moyen-orient et plus encore.

Contre quoi, la majorité des musulmans des pays arabes, pourraient-ils se révolter, si toute forme de conflit disparait entre israéliens et palestiniens ?

Également, si l'on compare tout le barouf fait autour de la guerre de Gaza et qu'on la compare à ce qui c'est passé au Sri-Lanka avec passé 10'000 victimes, pendant exactement la même période, n'est on pas droit de penser qu'au niveau des médias il n'y a pas quelque chose d'incompréhensible, comme si la vie d'un Tamoul valait moins que celle d'un Juif ou d'un Musulmans !

Écrit par : Corto | 31/03/2010

Kad,
I like your blog.

I did write a few comments on Hani Ramadan's blog and "regards de femmes....Musulmanes”. My comments were not aggressive but simply raised a few pertinent, and evidently, upsetting questions to the blog holders. As a consequence my comments were not published. In these blogs, I was amazed by the ratio of negative articles relating to Israel and the Jews in particular. These ratios were so high that I thought about the topic of this blog “Les medias participant-ils a la diffusion de l’antisemitisme?”

I believe that as long as the comments posted on a blog are within the limits of what is acceptable, all comments should be published (i.e. if there is no verbal abuse or any incitation to racial hatred, which we unfortunately see very often these days).

The reason I am asking this question is because the two blogs I referred to did not like dissent (obviously!), and I was promptly called “un Israelien”, presumably in an attempt to undermine my viewpoint and demonstrate my pseudo bias, or simply to tell the rest of the readers that I must surely be a Jew, which is unproven.

Blog v. Propaganda

My question is therefore as follows:

1. when can a blog be genuinely characterised as a blog - which assumes that dissent is allowable and should be published in an effort to promote, hopefully, a healthy debate; and

2. when can a blog be characterised as a propaganda tool - which to me is clearly the case when I read Hani Ramadan’s or regards de femmes...Musulmanes’ blogs to the extent that any legitimate comments are not published and racial hatred is promoted.

Food for thought

Regards, from Melbourne

PS: I apologise for not writing in French but, it is my lunch time and I don’t have the time to write/think in French which is much more tedious for me in such a short period of time.

Écrit par : droitdereponse1 | 01/04/2010

Bonjour droitdereponse1 (I could answer in english, but most of my readers are french speaking, and I know you understand very well our language!) Tout d'abord, je n'ai pas eu l'occasion de vous le dire, mais je partage en grande partie la vision du sujet que vous avez exprimée dans votre précédent commentaire. A la différence près que je ne généralise pas l'antisémitisme dans le monde arabo-musulman. Je suis certain que bon nombre d'Arabes et/ou de Musulmans ne nourrissent aucune haine contre les Juifs. Par contre, il est vrai que les gouvernements sont majoritairement antisémites, au moins légèrement.

Je partage également votre vision d'un blog, j'essaye de laisser tout le monde s'exprimer. Même si parfois certains me forcent à faire le ménage et j'ai de profonds regrets à chaque fois que je suis forcé de supprimer un message ou même de bannir un commentateur. Je pense qu'un blog est un endroit où on peut exprimer librement son opinion. Opinion qui n'a pas besoin d'être objective, contrairement à ce que doit être une opinion exprimée dans un journal. Je reconnais d'ailleurs que mes billets ne sont pas toujours objectifs. Mon but n'est pas forcément de démontrer quelque chose, mais d'ouvrir un dialogue. Ça ne marche pas toujours, il y a des sujets qui n'intéressent pas grand monde, mais lorsqu'un vrai débat est lancé, ça me plaît beaucoup.

Malheureusement, pas tout le monde n'a la même vision. Il y a effectivement des gens qui ouvrent des blogs destinés à promouvoir une cause. Vous avez cité des blogs pro-musulmans, je pourrais vous en citer aussi plusieurs pro-israéliens. Le fait que je partage un peu plus leur avis ne les rend pas meilleurs pour autant.

Au passage, c'est amusant de savoir qu'on est lu depuis l'autre côté de la Terre! Et félicitations pour votre excellent français et pour les efforts que vous faites à lire et écrire dans notre langue.

Écrit par : Kad | 01/04/2010

Kad, vos réserves sur les israéliens restent vide d'arguments !
Et comme le dit le proverbe marocain, ce sont les bidons vides qui font le plus de bruit !

Écrit par : Sabourjian | 01/04/2010

Les commentaires sont fermés.