06/03/2010

La plage de Cramer retardée ?

Pas eu trop le temps de bloguer cette semaine, mais j'ai quand même eu le temps de lire le journal. Et parmi les sujets qui ont retenu mon attention, il y a la fameuse plage de Cramer contre laquelle le WWF a recouru, prétextant qu'elle allait détruire un écosystème lacustre. (en oubliant bien sûr de mentionner qu'elle en créera un nouveau...) J'aurais pu dire que si les les hollandais s'étaient arrêté à de pareils bons sentiments, leur pays serait aujourd'hui beaucoup plus petit et totalement surpeuplé. J'aurais aussi pu dire: "Ach ! Eine neue Genferei ? Diese Genfern sind wunderbar..." Car oui, on ne pouvait pas imaginer qu'un projet tel que celui-ci, désiré par pratiquement tout le monde, puisse passer la rampe sans la moindre opposition dans la ville dont c'est la grande spécialité. (devant la longeole et la marmite de l'escalade) J'aurai encore pu me moquer de ces batailles inter-écologistes qui, il faut l'avouer, sont franchement hilarante.

41639826.jpgMais en réalité, bien que je souhaite évidemment que cette plage devienne un jour une réalité, je pense qu'il est surtout urgent d'attendre et cette opposition peut aussi être vue comme une chance. Quelle est la raison de cette position ? C'est l'initiative lancée l'année passée par l'UDC pour la construction d'une traversée 'moyenne' de la rade. Le texte de l'initiative se réfère aux conclusions d'un groupe de travail "Contournement de Genève" qui, comme on peut le voir sur le plan ci-contre, avait placé le départ de cette traversée sous-lacustre sur la rive gauche, tout près du port noir. Soit à l'endroit exact où devra se trouver cette plage ! Je soupçonne d'ailleurs Robert Cramer d'avoir choisi de placer sa plage à cet endroit afin de sanctuariser ce bout de rivage et s'assurer que les Genevois n'auront plus jamais l'envie d'y placer une traversée de la rade...

Pour ma part, je pense qu'il faut au moins attendre de voir si cette initiative aboutit et par la suite, si les Genevois veulent d'une telle traversée. Il serait vraiment idiot de construire cette belle plage, puis de devoir l'éventrer quelques années plus tard pour construire la traversée de la rade. Ces deux ouvrages peuvent très bien être construits en même temps et la traversée peut même être intégrée armonieusement à la plage. Elle pourrait par exemple occuper un espace restreint entre la Nautique agrandie et la nouvelle plage. Pour une fois, ne laissons pas les oppositions partisanes provoquer un coûteux et inutile méli-mélo. En bref, essayons de ne pas être trop Genevois !

Commentaires

"et la traversée peut même être intégrée armonieusement à la plage. "

MEGA LOL! Ouais, imagine-toi un deuxième pont du Mont-Blanc qui arrive au milieu de la plage... ah ça donne envie d'y aller hein?

Écrit par : salut | 06/03/2010

C'est un tunnel qui est projeté. Ça peut passer sous la plage...

Écrit par : Kad | 06/03/2010

Ca va être sympa alors comme plage : une autoroute dessous et une grosse route derrière.

Ce projet n'a de sens que si on ferme les quais au trafic (ou AU MOINS qu'ils passent en zone 30 avec une seule voie en chaque sens) et qu'on s'abstient définitivement de construire cette bouse-sur-Léman qu'est la traversée de la Rade.

Écrit par : Sandro Minimo | 07/03/2010

Je ne peux plus croire en M. Cramer, après l'avoir croisé et discuté avec lui dans un piteux état un soir dans un bistrot à Carouge: Le choc et la honte!
Comment peut-on garder un conseiller d'Etat avec de telles faiblesses, c'est navrant.
Concernant sa plage. C'est aberrant de dépenser autant d'argent alors que nous avons besoin d'argent pour d'autres projets bien plus conséquents. On se moque des deniers publics. Depuis combien d'années nous parlons de la traversée de la rade? Elle serait largement payée et aurait été bien moins honéreuse. Le tunnel avait eu un grand succès, pourquoi ne pas prendre enfin une décision. Peut-être devrions-nous l'envisager plus loin que le Port-Noir car les bouchons seraient encore trop lourds. Envisageons un projet après Cologny (rampe de Cologny saturée aux heures de pointes avec les frontaliers). Envisageons un large tronçon qui relierait l'autoroute d'Etrembière, la Roche sur Foron, cela permettrait aux frontaliers de gagner du temps le matin et d'éviter les bouchons. De plus, donnerait aux frontaliers de traverser le tunnel pour se rendre sur le canton de Vaud, car beaucoup d'entre-eux travaillent dans cette région. Genève est une cuvette, nous ne pouvons éviter de développer la région franco-valdoise. La Confédération assure beaucoup d'argent, les français sont d'accords de participer aux frais. Allez, moteur, on tourne...il y aura toujours des insatisfaits, oublions les et pensons au futur de nos enfants. Les autorités genevoises n'ont pas voulu construire durant des 30 dernières décennies. Le prix du logement est devenu indécent. Les genevois cherchent à se loger en France. La Haute-Savoie est directement concernée et les politiciens de la région sont prêts à collaborer. Mais finalement que font nos politiciens? Il y en a ras-le-bol, c'est à pleurer: Tant de manque de compétences, cessez vos esprits de clocher, de discuter à longueur de journée gauche/droite! Soyez un peu plus digne et assumer vos responsabilités

Écrit par : rebeyrol chantal | 07/03/2010

@ rebeyrol chantal

Petit rappel historique : le dernier projet avancé de traversée de la rade était une grande traversée et il a été rejeté par le peuple.

Écrit par : CEDH | 07/03/2010

Rebeyrol Chantal, ce que vous décrivez, c'est (plus ou moins) le projet du Conseil d'Etat. Seulement ce projet est prévu pour 2040-2050 ! D'ici là la ville aura encore beaucoup grandi, la population de l'agglomération aura atteint le million, et si nous n'avons pas de nouvelle traversée avant cela, le trafic en ville sera totalement bloqué. Je ne sais pas si le projet de l'UDC est le meilleur, mais il a au moins l'intérêt de pouvoir être réalisé dans la présente décennie. Et puis en 2004 un comité d'experts réunis par Cramer avait donné cette solution comme résultat. Comme ça ne plaisait pas à Cramer, il a enterré le résultat de cette étude! Je ne suis pas un partisan de l'UDC, loin de là, mais l'idée de mettre ce projet au vote est en tout cas intéressante.

CEDH, le précédent vote sur une traversée de la rade a été fait n'importe comment. Le Conseil d'Etat d'alors a réussi à présenter deux projets concurrents, aucun des deux n'étant financé. cela durant une période de très gros déficit budgétaire! Donc en plus des gens comme Sandro qui ne veulent pas entendre du tout parler de traversée, qui ne doivent pas représenter plus 30-35% de la population, (sûrement moins) le Conseil d'Etat a réussi à fédérer contre le pont ceux qui ne veulent pas de pont parce que ça détruit le paysage, contre le tunnel ceux qui ne veulent pas de tunnel à cause du prix et contre les deux projets ceux qui demandait un financement assuré. Résultat, on a passé la barre des 50% de non. Le Conseil d'Etat est à 100% responsable de ce fiasco. A croire qu'il a fait exprès.

Puis ont suivi 12 années de cramerisme. Inutile de dire que ce n'est pas un hasard si on a cessé de parler de traversée de la rade durant tout ce temps. Maintenant qu'il est parti, il est temps de parler de l'avenir de notre ville. Je suis favorable à un réseau de transports publics, mais il faut aussi développer les routes dans une ville qui grandit à la vitesse de la nôtre. Et s'il y a 12 ans on pouvait encore se permettre d'attendre, je ne pense pas qu'on puisse encore attendre aujourd'hui jusqu'à l'horizon 2040 comme le voudrait le Conseil d'Etat.

Écrit par : Kad | 07/03/2010

Les commentaires sont fermés.