18/12/2009

L'UDF est-il un parti respectueux des institutions de ce pays ?

Ca devait être une réponse sur le blog de Sami Aldeeb, mais finalement, je trouve si incroyable ce que j'ai découvert que je préfère en faire un billet. Je suis allé lire le programme politique de l'UDF. Et je me suis aperçu à quel point ce parti représente un danger pour la laïcité. A tel point qu'on peut se demander s'il est normal de le laisser agir. Voici quelques morceaux choisis:

"L’engagement et les principes de l’UDF s’enracinent dans la Bible, parole de Dieu. L’UDF prend au sérieux ses responsabilités envers le Créateur, la société et l’Etat."

On remarquera que le Créateur vient en premier et l'Etat en dernier. A croire que le respect des lois de ce pays passe après le respect des lois de Dieu. Encore plus flagrant:

"L’UDF considère que les dix commandements de la Bible constituent le meilleur fondement pour une vie en société."

Pas les droits de l'Homme, mais la Bible. Les dix commandements comme programme politique. Et on dit que les islamistes sont dangereux ?

"Avec l’invocation « au nom de Dieu tout-puissant » ancrée dans le préambule de la Constitution fédérale, la Suisse rappelle qu’elle se reconnaît dans ces valeurs."

La seule partie de la constitution qu'ils sont capables de citer, c'est justement celle qui devrait en disparaître. Ce préambule entre directement en conflit avec la laïcité de la constitution. C'est une atteinte claire au droit des non-croyants et des fidèles d'autres religions.

"L’UDF s’engage à ce que les valeurs chrétiennes gagnent en influence dans le débat politique suisse, tout en demeurant attachée au principe d’un Etat de droit non confessionnel, démocratique et libre, fondé sur les valeurs chrétiennes. "

Un Etat de droit non confessionnel, démocratique et libre, mais fondé sur les valeurs chrétiennes ? Il faudrait m'expliquer... Et que les valeurs chrétiennes gagnent en influence dans le débat politique. Dieu nous en garde !

"...Elle s’oppose à l’utilisation abusive de la liberté de l’art pour blasphémer la création divine"

Bref, il va falloir apporter une nouvelle restriction à la liberté d'expression: l'interdiction de blasphémer !!! Mais j'y songe, n'était-ce pas une interdiction qui avait cours avant la révolution française ? Des têtes n'ont-elles pas été coupées pour que nous puissions gagner ce droit au blasphème ? (entre autres...)

"Les immigrants se doivent de respecter les valeurs chrétiennes et les lois de l’Etat."


Les lois de l'Etat, ben oui, comme tout le monde. Mais les valeurs chrétiennes, ce ne sont pas celles de ce pays. Les valeurs suisses sont laïques ! Ils n'ont donc aucune raison d'adopter les valeurs chrétiennes.

"Pour des raisons liées au rôle attribué dans la Bible à Israël
, l’UDF reconnaît les prétentions que le peuple juif peut fonder sur les saintes Ecritures, et qui sont également reconnues par la Suisse. L’UDF demande en particulier la reconnaissance de Jérusalem en tant que capitale indivisible de l’Etat hébreu."

Donc, il n'y a plus rien à dire. Les arabes n'ont qu'à se la boucler. La Bible dit que cette terre appartient à Israël, donc il n'y a rien de plus à dire. Et au passage, j'aime beaucoup le "et qui sont également reconnues par la Suisse." Car pour l'UDF, la Suisse c'est eux !!!

Le peuple suisse s'est bel et bien trompé de cible. L'islamisme radical est encore quasiment absent dans notre pays. Par contre, les radicaux catholiques sont bien dans la place et il ne faudrait pas baisser la garde. Pour rappel, voici le jugement de la Cour Européenne des Droits de l'Homme qui avait autorisé l'interdiction du "Parti du Bien-Etre" en Turquie, parce qu'il menaçait directement la laïcité.

Jugement parti Refah 2001

Dans ces conditions, il est évident qu'il existe désormais une jurisprudence qui interdit aux partis politiques de prêcher contre la laïcité. L'attitude de l'UDF me semble donc condamnable...

 

En attendant Paula se fiche pas mal des querelles religieuses.
Tout ce qu'elle demande c'est de pouvoir reprendre son travail
au service de nos ainés.
Pour plus de précisions et pour signer la pétition, voir ici:

http://wipi.blog.tdg.ch/

1575297350.jpg

15:59 Publié dans Politique, Suisse | Tags : udf, chrétiens | Lien permanent | Commentaires (41)

Commentaires

Quelques commentaires:
1) Je pense qu'il ne faut pas se focaliser sur le préambule de la Constitution, puisqu'il n'a aucune valeur juridique. Il ne sert à rien, c'est juste un symbole.
2) Le blasphème: en fait est déjà puni par le Code pénal, mais seulement s'il résulte d'un acte vil et public. (Il ne s'appelle pas blasphème dans le Code pénal ;-) ). Il a pour but de punir celui qui jetterai des pieds de porc devant une mosquée ou qui pisserait dans un calice. Deux actes vils mais qui ne causant pas de dommage ne seraient pas punissables. Evidemment la non-consommation d'une hostie par quelqu'un pour la désacraliser ne serait soit pas public, soit pas vil (enfin, si le gars la met dans une crotte de chien en pleine église, là oui). [Je prends l'exemple des hosties puisqu'aux USA des chrétiens fondamentalistes ont demandé l'arrestation d'enfant n'ayant pas mangé l'hostie dans une messe mais l'ont sortie de l'église!]
3) Vous citer l'interdiction du Refah, mais la jurisprudence ne s'applique pas dans ce cas. La jurisprudence est très restrictive et se borne à autoriser un état à avoir une loi permettant d'interdire un parti tel le Refah; elle n'exige en rien son interdiction. Comparer l'UDF au Refah n'est pas très honnête non plus, le Refah était beaucoup plus radical que l'UDF, que je n'aime guère.
N'oublions pas qu'interdire un parti doit être une exception: il faut que la menace soit claire et immédiate, ce n'est pas le cas ici.

Mais sinon je suis assez d'accord :-)

Écrit par : euh | 18/12/2009

Bien d'accord.

Je m'étais égosillée sur le sujet il y a quelques mois en rappelant cet article sur le soutien udf à l'enseignement du créationnisme: http://www.lematin.ch/actu/suisse/creationnistes-lancent-assaut-ecoles-suisses-95002.

On vous dira que l'UDF ne représente rien (quelque chose comme deux élus au Conseil national effectivement) et n'a donc aucune influence. La chose se situe plutôt pour moi au contraire dans le fait que les positions de l'UDF sont très proches de ces que les Suisses ont eux-même mis du temps à accepter: IVG, minimum de reconnaissance pour l'union libre, etc. Il n'est donc pas exclu que ce parti récupère des voix, encore moins après leur succès avec l'initiative où l'argument de la "réciprocité", avancé en masse par l'UDF, a plutôt bien marché. La Suisse n'a pas une tradition déjà très "laïque": la plupart de ses cantons ne le sont même pas. Il n'y a donc pas besoin de grand chose pour rallumer la mèche (on pourrait même dire qu'elle ne s'est jamais réellement éteinte), je crois que c'est ce que l'UDF est en train de faire.

Mais j'y pense! Si le peuple vote pour le créationnisme ce sera une décision démocratique, et donc non discutable...formidable vraiment!

Comme vous le dites si bien, chacun ses idiots utiles.

Écrit par : Audrey | 18/12/2009

Ce n'est peut-être pas exactement le sujet, mais ça parle de ce "débat" qui se déroule en France sur "l'dentité nationale" et dont les tenants de l'interdiction des minarets se félicitent d'avoir peu opu prou provoqué le même en Suisse.

C'est Alain Badiou (son interlocuteur étant Alain Finkelkraut) qui parle (il est question, juste avant, de quelques français "de souche (!) qui auraient été verbalement agressés par des "immigrés", un peu comme l'histoire qui s'est passée près de la mosquée du Grand Saconnex, à Genève) :

"Des histoires de ce genre, les bons blancs français bien intégrés en ont à la tonne sur les Africains ou les Algériens comme autrefois ils en avaient sur les Juifs ou les « levantins ». Quelle vérité ? Quelle importance ? Les Suisses qui votent contre les minarets n'ont jamais vu un Arabe de leur vie. C'est une construction idéologique cette affaire-là. Vous êtes en train de construire idéologiquement les musulmans comme ont été construits les Juifs dans les années 1930. C'est ça que vous êtes en train de faire, avec les mêmes épithètes : des gens qui ne sont pas vraiment de chez nous, qui nous haïssent secrètement ou publiquement, qui constituent une communauté fermée, qui refusent de s'intégrer dans l'Etat français, etc. etc. Et vous croyez que vous allez faire ça innocemment ? Eh bien vous vous trompez. Il y aura des gens pour se servir de cette pseudo construction intellectuelle. Car la situation est grave. Mais elle n'est pas grave comme vous pensez.
[…]
Le capitalisme est un système précaire, on va être dans des contextes de crise, de guerre, et la tentation du bouc émissaire va ressurgir avec force. Et quel sera le bouc émissaire dans l'Europe d'aujourd'hui ? Quel sera-t-il ? Sinon ceux qu'on appelle les musulmans, les gens du Maghreb, les Africains ? Ce sera eux. C'est inévitable, c'est gros comme une maison."

Écrit par : Azrael | 18/12/2009

La Constitution suisse garantit la liberté de religion (sans doute serait-il plus clair, pour sortir de cette définition restrictive, de garantir la liberté de conviction pour inclure celle des athées), mais elle n'est pas formellement laïque. Fondamentalement, dans un Etat laïque, les Eglises sont de droit privé.

Ce n'est nullement par l'effet d'un anticléricalisme obtus (on peut être en effet croyant et laïque, sinon croyant et athée bien sûr), car un Etat laïque n'est pas non plus athée. Il est seulement indifférent et incompétent en matière de choix moral individuel, et garantit même ce droit, pour autant que les lois soient respectées. De plus, il n'a pas à s'immiscer dans les affaires des Eglises ou confessions. Chacun y est donc libre de croire, de ne pas croire ou de changer d'opinion, ou encore d'être indifférent. Mieux : les croyants de religions minoritaires ont tout intérêt à soutenir la laïcité pour se protéger des prétentions des Eglises majoritaires et institutionnelles.

Rappelons que, en vertu de l'art. 72 (celui où s'inscrit désormais l'article d'exception et discriminatoire sur l'interdiction des minarets), et du principe de subsidiarité, le règlement des relations entre les Eglises et les Etats sont du ressort des cantons - c'est d'ailleurs l'une des raisons qui permettraient de qualifier l'initiative anti-minarets d'anticonstitutionnelle.

Or, dans 24 cantons sur 26, on est dans un système d'Eglises reconnues impliquant le financement desdites Eglises par les contribuables, y compris ceux qui n'appartiennent à ces confessions ou à aucune confession, ce qui est anti-démocratique. De plus ces impôts sont souvent très opaques et leur trace difficile à suivre, notamment dans le canton de Vaud qui a repris le système fiscal bernois primitif.

Cela n'empêche nullement le lobby interreligieux, qui s'obstine à croire et à faire croire que dans nos société de plus en plus sécularisées la religion est un fondement capital de notre existence commune, de faire feu de tout bois pour réclamer à hauts cris que l'on reconnaisse l'importance d'un fait religieux en réalité ténu. En effet, quoi que les médias s'obstinent à nous ressasser, et en dépit des méfaits des ialsmistes ultra-minoritaires dans l'islam, il n'existe pas de "retour du religieux" : églises et temples se sont vidés de leurs fidèles, et la plupart des musulmans ne vont pas à la mosquée. Ce qui veut dire notamment que la religion n'est plus un problème comme naguère, que chacun est libre de croire ou non, comme bon lui semble, et que la confession n'est plus un obstacle à une vie sociale normale (pour les mariages par exemple). Ce qui est évidemment un progrès. Qui souhaiterait revenir au conformisme paroissial de jadis (à part les islamistes) ?

Par exemple, ce lobby - représentant en fait des Eglises en deshérence qui cherchent à regagner sur la plan institutionnel l'influence qu'elles ont perdue sur le plan social - s'évertue à réclamer des cours sur le "fait religieux" MAIS ne dit jamais que de tels cours existent déjà dans 24 cantons, 25 même si l'on y inclut les cours de morale de Neuchâtel. On exige donc que la seule Genève ouvre de tels cours. Avec une obstination digne d'une meilleure cause...

Il est paradoxal que le lobby interreligieux réclame d'être reconnu, par exemple à l'occasion du vote anti-minarets, alors que les Eglises le sont déjà largement dans notre pays, et de façon indue... En effet, les Eglises ne sont pas des services publics. Elle n'appartiennent qu'à quelques-uns, et non à tous les citoyens sans distinction (formant le "laos" grec d'où vient le mot laïcité).

Rappelons aussi qu'une initiative réclamant l'application de la laïcité au niveau fédéral a été rejetée en 1980 par 80% des votants. Par conséquent, pour autant qu'on considère ce vote populaire comme ayant encore une force - mais qui peut dire qu'il n'en a aucune ? -, c'est dans les cantons qu'il faut travailler pour obtenir la laïcité.

D'abord en réclamant l'abolition des impôts ecclésiastiques. Mais il y a d'autres aspects.

Par exemple, comme cela s'est passé dans le canton du Tessin, un citoyen peut demander le retrait de tout signe religieux à l'intérieur des écoles ou services publics de son canton : il devra d'abord épuiser les recours cantonaux, mais au Tribunal fédéral, il aura finalement gain de cause. Le sait-on ? Pourquoi les médias, qui depuis si longtemps ne tendent leurs micros qu'à des prétendus leaders religieux élus par personne, ne nous ont-ils jamais informé de ce fait ?

La Suisse est sans doute, dans la vie et les conceptions courantes de ses citoyens, laïque ou du moins sécularisée. Mais, on le voit, elle ne l'est pas encore, et de loin, politiquement et juridiquement.

Si l'on veut éviter à l'avenir des conflits aussi malencontreux que ceux qui ont donné lieu et qui résulteront du vote sur les minarets, si l'on refuse de se laisser enfermer dans des "appartenances" ou dans des "identités" absurdes et mythiques qui sont autant de prisons que l'on voile sous le terme avantageux de "cultures", si l'on considère que l'on appartient d'abord à soi-même et que la liberté individuelle prime sur les assignations à résidence séculaires des coutumes et de la tradition, et surtout pour les femmes, il n'est pas très difficile de voir ce qu'il reste à faire.

Yves Scheller, président de l'Association suisse pour la laïcité

Écrit par : yves scheller | 18/12/2009

@ euh

Mes excuses, j'interviens encore mais brièvement pour répondre à euh sur l'article 216 du Code pénal.

Vous dites :"Le blasphème: en fait est déjà puni par le Code pénal, mais seulement s'il résulte d'un acte vil et public. (Il ne s'appelle pas blasphème dans le Code pénal ;-) ). Il a pour but de punir celui qui jetterai des pieds de porc devant une mosquée ou qui pisserait dans un calice. Deux actes vils mais qui ne causant pas de dommage ne seraient pas punissables."

Je reproduis ici l'alinéa 1 de cet article 261 sur l'atteinte à la liberté de croyance et des cultes :

"Celui qui, publiquement et de façon vile, aura offensé ou bafoué les convictions d'autrui en matière de croyance, en particulier de croyance en Dieu, ou aura profané les objets de la vénération religieuse, (...)

sera puni d'une peine pécuniaire de 180 jours-amende au plus."

Offenser ou bafouer, c'est aussi une question d'interprétation. Vu le contexte plutôt déférent dont profitent depuis trop longtemps les islamistes, j'ai des doutes sur l'interprétation que nos tribunaux auraient donné de cet article au moment de l'affaire des caricatures danoises, au cas où un citoyen musulman se serait plaint de leur publication dans un journal suisse...

Écrit par : yves scheller | 18/12/2009

UDF qui a été l'instigateur de l'initiative contre les minarets, car ses membres ont une peur bleue que les musulmans viennent les concurrencer et convertir en masse les Suisses - comme si une religion aussi barbare et obscurantiste que l'Islam pouvait avoir un quelconque attrait ou le moindre pouvoir de faire un prosélytisme acharné auprès d'une population totalement méfiante, largement "informée" et totalement dégoutée! - va bientôt récolter le fruit de son travail! Tout ce qui va se passer, c'est que des voix s'élèveront de plus en plus pour demander une vraie laïcité pour la Suisse, et ils pourront dire au-revoir à leur projet de l'instauration de leur Sharia chrétienne et à celui de la re-christianisation des suisses! On ne récolte que ce qu'on a semé!

Écrit par : Inside | 18/12/2009

@yves scheller. L'insinuation n'est pas un argument.

Il n'y a aucun doute que les caricatures danoises n'auraient pu être condamnées par cet article. Mahomet, comme Jésus, n'est pas une conviction ni un objet.

D'ailleurs elles n'ont pas été condamnées, elles ont été publiées en Suisse et personne n'a même porté plainte contre ces caricatures tant il était clair que c'était perdu d'avance (et heureusement).

Aucune caricature ne peut être condamnée.

Bien sûr peindre ce genre de caricatures sur les murs d'une église ou d'une mosquée, c'est différent.

Comme l'article contre le racisme, le TF a toujours et systématique eu une interprétation très restrictive favorisant la liberté d'expression le plus souvent possible. (Les affiches sur les minarets n'ont été interdites que par des premières instances et il ne fait aucun doute que les autorités de recours et a fortiori le TF les aurait autorisées; et c'est bien ainsi).

Écrit par : euh | 18/12/2009

"A croire que le respect des lois de ce pays passe après le respect des lois de Dieu"

Sans entrer dans le débat pour ou contre les Églises chrétiennes, pourriez-vous me dire en quoi les lois de Dieu entrent en conflit avec les lois de ce pays?

Je suis très intéressé par votre réponse.

Écrit par : Hakim | 18/12/2009

@ hakim

En condamnant l'adultère et le blasphème, en déclarant comme obligatoire la croyance en dieu, en interdisant la croyance en un autre dieu ou en plusieurs dieux par exemple... Et en ne se référant évidemment qu'au dix commandements, selon la version de l'Eglise catholique.

Écrit par : Audrey | 18/12/2009

Il y a aussi leur position sur l'avortement, sur le divorce, sur le fonctionnement des familles... Ce parti ne se fonde que sur la religion et un jugement de valeur qui leur est propre pour décider de ce qui devrait ou non être légal. Ils ne peuvent pas accepter que d'autres gens qu'eux puissent vivre différemment et puissent, oh malheur, se ficher totalement de leur Dieu et de son enseignement ! Ils sont intolérants comme tous les extrémistes religieux et il ne faut surtout pas qu'ils aient un jour le moindre pouvoir dans ce pays.

euh: je ne savais pas que l'interdiction du Refah ne fait pas jurisprudence. Merci pour l'information. Il est vrai que je ne souhaite pas non plus l'interdiction de l'UDF. Mais je veux mettre en garde contre ce parti ceux qui ne le connaissent pas suffisamment...

Écrit par : Kad | 18/12/2009

@hakim alias daal

"lois de Dieu entrent en conflit avec les lois de ce pays?

Pour les mêmes raisons que vous n'avez cessé de reprocher à l'Islam, pardi!

Écrit par : Inside | 18/12/2009

@ euh

Aucune insinuation dans ma réaction au sujet de l'art. 261 CP, seulement une part de méfiance et de gros doutes en pensant à la complaisance évidente dont profitent les extrémistes islamistes - et autres parfois aussi - de la part des autorités et des médias.

Pourquoi la pudibonderie, l'arriération, la médiocrité intellectuelle (essayez seulement de lire un livre du fameux Tariq Ramadan, c'est complètement nunuche et accablant d'ennui), le machisme islamistes ont-il rencontré un tel écho, dont n'aurait jamais pu rêver les intégristes d'Ecône ? Parce que les premiers sont plus exotiques ?

Cet aveuglement est effrayant.

Écrit par : yves scheller | 19/12/2009

Féliciter les non musulmans à l’occasion de leurs fêtes

Féliciter les infidèles à l’occasion du Noël ou d’autres fêtes propres à eux est prohibé à l’unanimité, d’après ce qu’Ibn la Qayyim rapporte dans son livre intitulé Ahkaam dhimmiina où il dit : «  Quant aux félicitations présentées dans le cadre de l’exercice de cultes propres aux infidèles elles sont unanimement prohibeés. Il s’agit, par exemple, de les féliciter pour leurs fêtes et pour leur jeûne en disant «  bonne fête » ou «  joyeuse fête » ou d’autres expressions semblables. Si l’auteur de telles expressions ne tombe pas lui-même dans l’infidélité, il commet un acte interdit au même titre que la présentation de félicitations à quelqu’un qui se prosterne devant une croix. C’est même plus grave aux yeux d’Allah et plus détestables que de féliciter quelqu’un pour avoir bu de l’alcool ou tué une personne ou commis des rapports sexuels illicites, etc.
Pourtant nombreux sont les irrespectueux envers la religion qui se comportent de cette façon tout en étant inconscient de la gravité de leurs actes. Quiconque félicite une personne auteur d’un acte de désobéissance ou d’une innovation ou d’une mécréance, s’expose à la colère d’Allah ».
L’interdiction de féliciter les infidèles pour leurs fêtes revêt la gravité dont parle Ibn al-Quayyim parce qu’elle implique la reconnaissance de leurs pratiques impies et leur agrément, même si le musulman impliqué n’entérine pas l’infidélité. Toujours est-il qu’il est interdit au musulman de reconnaître les pratiques impies et de féliciter leurs auteurs, car Allah le Très Haut ne les agréé pas. A ce propos, il dit: « ..Si vous ne croyez pas, Allah se passe largement de vous. De Ses serviteurs cependant, Il n'agrée pas la mécréance. Et si vous êtes reconnaissants, Il l'agrée pour vous » (Coran,39 :7) et dit « ....Aujourd'hui, les mécréants désespèrent (de vous détourner) de votre religion: ne les craignez donc pas et craignez - Moi. Aujourd'hui, J'ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J'agrée l'Islam comme religion pour vous. «  (Coran,5 :3)
Il est donc interdit de les féliciter à l’occasion de leurs fêtes, qu’il soient des collègues au travail ou pas.
S’ils nous félicitent à l’occasion de leurs fêtes , ne leur répondons pas, car leurs fêtes ne nous concernent pas et ne sont pas agrées par Allah le Très Haut. Elles constituent des innovations dans leur religion. A supposer qu’elles eussent un fondement légal, elles ont été abrogées par l’Islam apporté par Muhammad à toutes les créatures et à propos duquel Allah dit:   « Et quiconque désire une religion autre que l'Islam, ne sera point agréé, et il sera, dans l'au-delà parmi les perdants. »(Coran,3 :85)
Il est donc interdit au musulman de répondre à leur invitation à cette occasion, cela impliquant une participation plus grave que la simple présentation de félicitations.
En outre, il est également interdit aux musulmans d’imiter les infidèles en célébrant leurs fêtes, en échangeant des cadeaux, en distribuant des bonbons ou des repas ou en abandonnant le travail etc. conformément aux propos du Prophète (paix et bénédiction d’Allah soient sur lui ): « .Quiconque cherche à ressembler à des gens leur est assimilable » Cheikh al islam IbnTaymiyya dit dans son livre intitulé: Isqtida assirat al moustaquim mukhalafata as-hab al dahim: «  Les imiter dans cartaines de leurs fêtes les rend contents de leurs pratiques vaines. Cette imitation peut même leur donner l’idée d’essayer d’attirer les faibles, quand une occasion propice se présente .»
Quiconque se comporte de la sorte commet un pêché; qu’il le fasse par courtoisie ou par amitié ou pour d’autres raisons, car dans tous les cas, il s’agit de concession en matière de religion qui constitue un appui moral aux infidèles susceptibles de les rendre fiers de leur religion.
C’est à Allah qu’il faut demander de rendre les musulmans puissants grâce à leur religion, de les y raffermir et de leur donner la victoire sur leurs ennemis. Il est fort et puissant ( voir le recueil des Fatawa et épitrés de Cheikh Ibn Uthaymine 3/369).

Écrit par : Hakim | 19/12/2009

Ibn la Qayyim est le guide (savant) spirituel de AL Saoud (la famille royale saoudienne) qui cache les bien du peuple d'(AL Hijaz "Saoudie" actuellement) dans les "Tablettes" de vos Banques.
NE JOUE PAS AVEC LES MOTS, le conflit est politique avant tout, la religion n'a rien à voir dans tout cela "SAGE"!
Dans ANCIEN TESTAMENT (التوراة), le crime est plus grand et plus odieux !

Écrit par : Hijazi | 19/12/2009

@Hijazi
Vous allez me féliciter pour Noël? :-)

Écrit par : Hakim | 19/12/2009

@Hakim

Je sais que c'est ridicule, mais aujourd'hui j'ai envie de l'être et j'ai envie de vous dire que Noël n'est pas une fête chrétienne - loin de là! - et personnellement je ne vous fais pas mes voeux, na! (lol)

Écrit par : Inside | 19/12/2009

@Hakim
De féliciter quelqu'un, c'est lui respecter d'abord.
Si j'en ai envie je doit faire pour les habitants de Bethléem, qui fassent un énorme effort pour célébrer la naissance du Jésus Christ sous les menaces des forces du Tsahal!

Écrit par : Hijazi | 19/12/2009

@hakim alias Daal

Suite

Vous aimez beaucoup faire dans la controverse stérile!
Par contre, je souhaite toujours Joyeux Noël à mes voisins, aux gens que je côtoie, et bien évidement à ma belle-famille, avec qui on passe chaque année, la soirée du 24! Et on le fait avec plaisir pour maintenir les liens de la famille!

Écrit par : Inside | 19/12/2009

Monsieur Kad,

Je suis vraiment navrée, je ne voulais pas m’approprier votre texte sur l’UDF.Comme je n'ai pas l'habitude des blogues, j'ai oublié de mettre votre nom , mais j’avoue ‎que j’ai commis une grave erreur, j’aurais du mettre
uniquement le lien concernant ce ‎sujet. Ainsi je vous présente toutes mes excuses .

Mouchka

Écrit par : mouchka | 19/12/2009

@ Hijazi
Dois-je conclure que vous ne m'accordez aucun respect?

@inside
Même si, en bonne musulmane, vous ne me félicitez pas pour la Nativité, je vous souhaite de passer ces jours en paix avec votre famille.

@ Hijazi:"Dans ANCIEN TESTAMENT (التوراة),le crime est plus grand et plus odieux!"
Désolé, mais je n'ai pas compris ce que vous voulez dire. Pouvez-vous expliciter?

@ Inside
Je ne connais pas ce M. Daal. Mais j'aurai plaisir à lire un de ses post pour savoir si nous avons la même opinion.

@ Hijazi
La charia étant politique, je vous accorde que le conflit est également politique. Il n'y a qu'un seul SAGE. Et pour moi c'est Dieu.

Écrit par : Hakim | 20/12/2009

@ Audrey
Voici les commandements de Dieu concernant l'homme:
"12 Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne.
13 Tu ne tueras point.
14 Tu ne commettras point d’adultère.
15 Tu ne déroberas point.
16 Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain.
17 Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son boeuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain."
N'étant pas catholique, je n'ai pas à accepter leur version. Dites moi en quoi ces commandements contreviennent à la loi de la République.

Écrit par : Hakim | 20/12/2009

"14 Tu ne commettras point d’adultère.
17 Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son boeuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain."

Bien que moralement répréhensibles, (parce que contraires à la religion) ces deux péchés ne sont pas des crimes. Il ne faut pas confondre les commandements avec les lois car les premiers sont avant tout moraux.

Écrit par : Kad | 20/12/2009

Au fait Hakim, à « Et quiconque désire une religion autre que l'Islam, ne sera point agréé, et il sera, dans l'au-delà parmi les perdants. »(Coran,3 :85), on peut opposer un commandement que vous avez (volontairement ?) omis de citer:

Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face.

Car les 3 grandes religions monothéistes ont ceci en commun: leur intolérance intrinsèque. Et pour ce qui est de la religion chrétienne, ça n'est pas pour rien qu'elle a été longtemps réprimée par les Romains avant qu'ils soient forcés de céder et de l'accepter comme religion officielle, leur population ayant changé de religion dans sa majorité. Car la religion polythéiste des Romains acceptait facilement l'existence d'autres religions. Elle pouvait même parfois englober les religions des conquis en associant leurs dieux avec les dieux romains. Mais pour les Chrétiens, c'était hors de question. Leur vérité révélée entrait en conflit avec n'importe quelle autre vérité. Tout comme l'Islam, le Christianisme est donc obscurantiste et intolérant.

Ceci a justifié toutes les guerres de religion. Car ce commandement divin, venant donc de la religion judaïque et repris tel quel par le christianisme, signifie qu'on ne peut accepter aucune autre divinité. Ceux qui font un autre choix sont forcément dans l'erreur. Et pourquoi laisser des gens dans l'erreur ? Ne faut-il pas plutôt leur montrer la vérité ? Quitte à devoir leur faire la guerre pour leur montrer la suprématie de ceux qui suivent les commandements de Dieu ?

En poussant ce raisonnement à l'extrême, certains se sont même mis à penser que ceux qui ont une autre lecture des textes divins sont eux aussi dans l'erreur. L'Europe a ainsi été mise à feu et à sang parce que les réformés refusaient de suivre la façon de vivre la religion qu'imposait Rome.

Mais bien sûr tout cela c'est du passé... Vraiment ? Pourtant les conflits en Irlande du Nord et dans les Balkans avaient une part de religieux qu'on ne peut pas négliger. Sans oublier bien sûr le génocide des juifs durant la seconde guerre mondiale. Ce genre de comportements est latent et ne demande qu'à ressurgir, aidé par des périodes de folie et de haine. Le seul rempart, c'est la laïcité. Car c'est le seul moyen de contenir les confrontations entre les religions.

Écrit par : Kad | 20/12/2009

@Kad

Voici ce qui est écrit noir/blanc dans le Coran est qui est le Crédo par excellence de tous les musulmans :

Coran 135 à 141 :

" A ceux qui disent : > Réponds : >136 Dites :

Aucune autre religion au monde ne reconnait la totalité des prophètes bibliques dont certains comme Moïse et Jésus, sont cités plusieurs fois alors que le nom de Mohammed que deux fois! Je défi quiconque de trouver le moindre verset irrespectueux sur un seul prophète! Rien que pour cela j'Adore cette religion, et j'accepte avec un immense plaisir cet obscurantisme! J'aime Moïse, j'aime Jésus et j'aime Mohammed et cela ne me pose aucun problème!

Écrit par : Inside | 20/12/2009

Al Baquara versets 135 à 141 :
>
>
>
>" A ceux qui disent : > Réponds : plutôt le culte d'Abraham, ce pur monothéiste qui ne s'est jamais compromis avec les païens!>>136 Dites : qui a été donné à Moïse et à Jésus; à ce qui a été révélé aux prophètes par leur Seigneur, sans établir entre eux
>aucune différence. Et c'est à Dieu que nous sommes entièrement soumis.>>
>

Écrit par : Inside | 20/12/2009

@Kad

Désolée j'ai eu un problème avec certains signes typographiques!

Voici donc les versets du Coran

A ceux qui disent : "Faites-vous juifs ou chrétiens et vous serez dans le droit chemin!" Réponds : "Non! Suivons plutôt le culte d'Abraham, ce pur monothéiste qui ne s'est jamais compromis avec les païens!" Dites : "Nous croyons en Dieu, à ce qui nous a été révélé, à ce qui a été révélé à Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob et aux Tribus; à ce qui a été donné à Moïse et à Jésus; à ce qui a été révélé aux prophètes par leur Seigneur, sans établir entre eux aucune différence. Et c'est à Dieu que nous sommes entièrement soumis."

Écrit par : Inside | 20/12/2009

Disons Inside, si je dis que les religions monothéistes sont obscurantistes, ça n'est sans doute pas forcément le cas des textes sacrés. Je pense que c'est une interprétation de ces textes, que ce soit le Coran ou la Bible qui peut conduire à l'obscurantisme.

Sinon, il est vrai que les 3 religions monothéistes se tolèrent plus ou moins puisqu'elles sont censées avoir le même Dieu. Ca n'est évidemment pas le cas des autres religions telles que l'Hindouisme ou le Bouddhisme. Ces dernières sont d'ailleurs beaucoup plus tolérantes, ce qui doit expliquer qu'à ma connaissance on n'ait jamais fait de guerre en leur nom. Par contre, les religions monothéistes se sont souvent confrontées entre elles, uniquement parce qu'elle n'ont pas la même façon de vénérer le même Dieu ! C'est ça que je considère comme de l'obscurantisme.

Écrit par : Kad | 20/12/2009

@Kad

Je ne suis pas d'accord avec vous lorsque vous dites que les 3 religions monothéistes se sont confrontées entre elles. Il n'y a jamais eu de guerre de religion entre les juifs et les musulmans. Le conflit actuel entre les palestiniens et les israëliens est à cause d'un territoire spolié. Les juifs n'ont jamais subit de persécution ou de génocide de la part des musulmans, et l'histoire peut en témoigner! Par contre, oui entre chrétiens et musulmans je suis d'accord!

Concernant le Boudhisme, je ne connais pas très bien son histoire, par contre les adeptes du Hindouisme ont aussi fait coulé le sang et pas qu'un peu, Ce ne sont certes pas des colombes! je vous laisse chercher dans les livres d'histoire.

Le message du Coran est claire et limpide : La PAIX et le BIEN pour l'humanité entière! n'en déplaise à ceux, musulmans ou non, qui s'amusent à sortir certains versets de leur contexte historique, et les brandir comme des épouvantails! Dans la Bible il y en a beaucoup plus, et en leur noms, des millions d'âmes innocentes ont été persécutés! Je cite encore une fois l'histoire, qui est un témoin incontestée pour toute personne objective!

Écrit par : Inside | 20/12/2009

@ Kad
Les 4 premiers commandements sont réservés à la relation du croyant avec Dieu. Effectivement le croyant ne doit pas briser ces commandements s'il veut être toujours considéré comme un croyant. Ils ne s'appliquent pas à ceux qui ne croient pas.

"Et pourquoi laisser des gens dans l'erreur ? Ne faut-il pas plutôt leur montrer la vérité ? Quitte à devoir leur faire la guerre pour leur montrer la suprématie de ceux qui suivent les commandements de Dieu ?"

C'est bien une réflexion CONTRAIRE à l'enseignement de Jésus! Vous feriez bien de garder en mémoire le fait que quand les chrétiens se sont comportés en tyrans, meurtriers, voleurs, et un grand etc, ils l'ont fait CONTRE les enseignements et la volonté exprimée par Jésus! Jamais en Lui obéissant!

Le dieu de l'islam est totalement différent de celui des chrétiens. Monothéiste veut dire un seul Dieu, pas forcément tous le même!

Quant au bouddhisme et indouisme:
* en 1057 le roi birman Anawrata, moine monté sur le trône, fait la guerre au prince de Tathon (ville birmane du sud) qui refusait de lui donner une copie du canon pâli :
* les écoles du bouddhisme tibétain étant aussi nombreuses que les vallées, les divergences doctrinales entraînent d'innombrables escarmouches à mi-chemin entre la guerre civile et la guerre de religion, mettant en armes les bop-bop, moines policiers. La Chine et la Mongolie se lassent et imposent à partir du XVIe siècle l'autorité de l'école gelugpa (les vertueux) en imposant son chef, le Dalaï Lama, comme souverain temporel.

Plus récemment, on a pu assister à des flambées de violence et d'intolérance dans des pays de culture bouddhiste, telles que les guerres ethniques au Sri Lanka dans les années 1980, dans lesquelles la religion entrait pour une certaine part.

Les hindouistes distinguent la guerre juste en défense du bien et la guerre injuste pour le butin et l'oppression. Ils en ont usé!

L'obscurantisme est vouloir imposer ses croyances par la force.

Écrit par : Hakim | 20/12/2009

Hakim: "Les 4 premiers commandements sont réservés à la relation du croyant avec Dieu. Effectivement le croyant ne doit pas briser ces commandements s'il veut être toujours considéré comme un croyant. Ils ne s'appliquent pas à ceux qui ne croient pas."

Argument absurde. Pour rappel, pour la religion chrétienne, seuls ceux qui ont la foi ET qui suivent la religion et l'ont prouvé par le baptême ont une chance d'entrer au paradis. Les non-croyants et croyants d'autres religions en sont interdits. Pour ce qui est du judaïsme, n'oubliez pas que la Bible raconte comment le peuple d'Israël, le peuple élu de Dieu, a conquis des territoires qui ne lui appartenaient pas par la guerre, avec l'accord de Dieu. Il semble donc que ce Dieu soit plutôt enclin au préférentisme.

"C'est bien une réflexion CONTRAIRE à l'enseignement de Jésus! Vous feriez bien de garder en mémoire le fait que quand les chrétiens se sont comportés en tyrans, meurtriers, voleurs, et un grand etc, ils l'ont fait CONTRE les enseignements et la volonté exprimée par Jésus! Jamais en Lui obéissant!"

Votre foi vous aveugle. La quasi totalité de l'ère chrétienne est faite de guerres au nom de Dieu. Les périodes de paix sont l'exception. Le nier est absurde. Et relisez la Bible, en particulier l'ancien testament, vous verrez qu'il y a suffisamment de passages qui poussent à une interprétation belliqueuse si on le souhaite.

"Le dieu de l'islam est totalement différent de celui des chrétiens. Monothéiste veut dire un seul Dieu, pas forcément tous le même!"

Les 3 religions monothéistes prennent racine commune avec Abraham. (dans les textes en tout cas) Les seuls différences, c'est qu'elles ont été enseignées par des prophètes différents. Et bien sûr les différences correspondent avant tout à la culture de ces prophètes. Tous les théologues s'accordent à dire que le Dieu des 3 religions ne font qu'un. Le christianisme et l'islam sont tout simplement des sectes judaïques qui ont bien marché.

A propos du Bouddhisme et de l'Hindouisme, j'avais écrit "à ma connaissance" car il est vrai que je connais mal leur histoire. Merci de me prouver ce que je pensais: toute religion est néfaste. Ceci dit, il me semble que ces religions sont bien plus vieilles et si on n'arrive pas à trouver plus d'exemples d'épisodes guerriers, c'est qu'il doit y avoir plusieurs niveaux d'obscurantisme entre les religions.

Inside: "Le message du Coran est claire et limpide : La PAIX et le BIEN pour l'humanité entière!"

Contrairement à ce que vous dites, celui de la Bible est le même. Mais ça n'empêche pas les interprétations fondamentalistes de dévier largement.

Et pour ce qui est du conflit israélo-arabe, s'il n'est pas réellement religieux, le simple fait que les Israéliens se définissent comme "juifs" et se fondent sur la Bible pour revendiquer ce territoire montre l'importance de la religion dans cette affaire. Car finalement, un conflit religieux est toujours territorial. On cherche à gagner les territoires de l'autre pour disposer d'un plus grand nombre d'âme. Ou à défaut de convertir les conquis, pour les asservir. Et on se fonde toujours sur la foi pour désigner ceux qui ont la suprématie et qui doivent dominer l'autre.

De toute façon, Inside, vous ne me convaincrez pas que l'Islam est toujours tolérant. Le simple fait que les Chrétiens soient persécutés dans plusieurs pays musulmans prouve le contraire.

Écrit par : Kad | 21/12/2009

@Kad

Le Judaïsme, le Christianisme et l'Islam viennent tous de la même source : Dieu.
Le message de Dieu est la paix et le bien de l'humanité. Malheureusement, les gens se sont éloignés de la Voie de Dieu et ont interprété Ses Paroles selon leurs passions! Le résultat est affligeant! A cause du comportement de beaucoup de croyants des trois religions, on voit de plus en plus de personnes qui deviennent athées! Pour moi, cela est une vrai catastrophe! Cher Monsieur, ne jugez pas les religions à travers le comportement de certains, cela est vraiment réducteur! Dieu nous a doté d'un cerveau et des yeux! Cherchez au-delà des apparences, qui je vous le concède, ne sont pas très agréables!

Écrit par : Inside | 21/12/2009

Ne vous inquiétez pas, si je suis athée, ça n'est pas par déception, mais par conviction intime. D'ailleurs, je pense qu'on peut très bien être croyant sans suivre la moindre religion. Donc, ça n'a pas grand chose à voir.

Pour ce qui est de la religion musulmane, puisque j'ai surtout parlé dans ce billet des errements de la chrétienté, je dois tout de même dire que je partage les inquiétudes de la plupart des Suisses. La différence, c'est que je ne vois pas de raison d'imposer une discrimination à une autre communauté, si je trouve qu'elle n'améliore en rien ma sécurité ni même mon bien-être.

Si en Suisse je pense qu'il n'y a pas (encore) de problèmes, il y en a de nombreux sur le plan international. Je trouve que c'est un problème que l'Iran menace la paix mondiale avec son programme nucléaire. Je trouve que c'est un problème que les Talibans mettent toujours en péril la sécurité des Afghans au point d'empêcher Barack Obama de mettre son programme de retrait à exécution. Je trouve que c'est un problème que des pays comme le Soudan et l'Iran substituent leur vision totalitaire des lois d'Allah à une véritable justice civile. Je trouve que c'est un problème que lorsqu'on donne le droit de vote aux Palestiniens de Gaza, ils élisent le Hammas. Je trouve que c'est un problème que le Hezbollah continue à dominer le Sud Liban et empêche toute solution pacifique de voir le jour. Je trouve enfin que c'est un très grave problème que Al Quaida continue à faire planer une menace diffuse sur le monde entier et force les démocraties à radicaliser leur politique.

Et pour ce qui est de la communauté musulmane de Suisse, je trouve que c'est un problème qu'elle ne parvienne pas à se distancer ouvertement de tout cela. Je trouve que c'est un problème que les seules voix qu'on entende soient celles des frères Ramadan. Il est temps que cette communauté religieuse se mette à dénoncer clairement ce qui se fait dans d'autres pays au nom de leur religion. Et alors, lorsqu'elle aura prouvé qu'elle est respectueuse des institutions de ce pays, il y aura de la place pour elle et ses mosquées, avec ou sans minaret.

Écrit par : Kad | 21/12/2009

@inside "Le Judaïsme, le Christianisme et l'Islam viennent tous de la même source : Dieu."

Non, aucune de ces religions n'ont un livre écrit par Dieu. La Bible (Torah juive ou Anciens et Nouveau Testaments chrétiens) de même que le Coran ont été écrit par des hommes.

L'histoire de leur écriture et de leur transmission est d'ailleurs fort intéressante. Mais Dieu n'étant pas leur auteur, il n'est pas la source de ces religions.

Écrit par : euh | 21/12/2009

Des extraits du Coran à lire tranquillement!

AlImran

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.‎

‎1)‎ Alif – Lâm – Mîm. 2) Dieu ! Il n’y a point de divinité que Lui, le Vivant, l’Animateur ‎de l’Univers ! 3) Il t’a révélé graduellement le Livre en tant que Message de vérité, ‎confirmant ce qui l’avait précédé, comme il avait révélé la Thora et l’Evangile 4) ‎auparavant, pour servir de direction aux hommes. Et Il a également révélé le Livre du ‎discernement (le Coran). A ceux qui renient les signes de Dieu est réservé un terrible ‎châtiment, car Dieu est Puissant et Redoutable quand Il sévit. 5) Et rien de ce qui est ‎sur la Terre ou dans le Ciel n’échappe à la vigilance du Seigneur 6) C’est Lui qui, ‎selon Sa volonté, vous forme dans le sein de vos mères, et il n’y a d’autre divinité que ‎Lui, le Puissant, le Sage. 7) C’est Lui qui t’a révélé le Livre contenant des versets à la ‎fois clairs et précis, qui en constituent la base même, ainsi que d’autres versets ‎susceptibles d’être différemment interprétés. Et c’est à ces derniers versets que les ‎sceptiques, avides de discorde, prêtent des interprétations tendancieuses, alors que nul ‎autre que Dieu n’en connaît la signification exacte. Quand aux vrais initiés, ils se ‎contentent de dire « Nous croyons en ce Livre, car tout ce qu’il renferme vient de ‎notre Seigneur. » Ainsi, seuls sont enclins à méditer ceux qui sont doués ‎d’intelligence.‎

Ce que dit le Coran sur Marie, Zacharie, Jean, Jésus et les apôtres :

‎33) Dieu a élu Adam, Noé, la famille d’Abraham et la famille d’Imran et les a élevés ‎au-dessus de tous les hommes, 34) en faisant de ces familles une seule et même lignée, ‎car Dieu entend tout et sait tout. 35) La femme d’Imran dit un jour : « Seigneur ! Je ‎Te voue en toute exclusivité l’enfant que je porte en mon sein ! Daigne, Seigneur, ‎l’accepter ! Tu es, en vérité, Celui qui entend tout, qui sait tout. » 36) et lorsqu’elle eut ‎mis son enfant au monde, elle s’écria : « Seigneur ! J’ai donné naissance à une fille. » ‎Dieu le savait bien. « Un garçon n’est pas une fille et je l’ai appelée Marie, ajouta-t-‎elle, et je la mets, Seigneur, sous Ta protection, elle et sa descendance, cotre Satan le ‎lapidé.» 37) Dieu reçut la petite fille en Sa grâce, lui assura une croissance heureuse et ‎en confia la garde à Zacharie. Or, chaque fois que Zacharie allait la voir au temple, il ‎trouvait auprès d’elle de la nourriture, et il lui demandait : « Ô Marie ! D’où cela te ‎vient-il ? » Et elle lui répondait : « Cela vient de Dieu, car Dieu donne Ses biens à qui ‎il veut sans compter. » 38) C’est dans ce temple que Zacharie adressa à son Seigneur ‎cette prière : « Seigneur ! Veuille me donner une postérité vertueuse ! N’est-ce pas ‎Toi qui exauces les prières ? » 39) Et les anges l’interpellèrent pendant que, debout, il ‎priait dans le sanctuaire : « Dieu t’annonce la naissance de Jean qui confirmera un ‎Verbe émanant du Seigneur ; qui sera un vrai chef, un homme chaste et un prophète ‎parmi les justes. » 40) « Comment pourrais-je, Seigneur, avoir un enfant alors que je ‎suis vieux et que ma femme est stérile ? », demanda Zacharie. « Il en sera ainsi, lui ‎fut-il répondu, la volonté de Dieu doit toujours s’accomplir. » 41) « Seigneur, dit ‎Zacharie, donne-moi un signe ! »- « Ton signe, lui fut-il dit, est que tu ne pourras ‎parler aux hommes que par gestes et ce, pendant trois jours. Invoque donc souvent le ‎Nom de ton Seigneur et glorifie-Le au crépuscule et à l’aurore ! »‎
‎42) Et les anges de dire : « Ô Marie ! Dieu, en vérité, t’as choisie, t’a purifiée et t’a ‎préférée à toutes les femmes de l’Univers. 43) Ô Marie ! Sois dévouée à ton Seigneur ! ‎Prosterne-toi pour l’Adorer et incline-toi avec ceux qui s’inclinent ! » 44) Ce sont là ‎des récits qui relèvent du mystère et que Nous te révélons ici, car tu n’étais pas parmi ‎eux lorsqu’ils tiraient au sort l’honneur de prendre Marie en charge, et encore moins ‎lorsqu’ils se disputaient à son sujet. 45) Un jour, Marie entendit les anges lui dire : « ‎Ô Marie ! Dieu te fait l’heureuse annonce d’un Verbe émanant de Lui, qui aura pour ‎nom le Messie, Jésus, fils de Marie. Il sera illustre dans ce monde et dans l’autre, et ‎comptera parmi les élus de Dieu. 46) Dès le berceau, il parlera aux hommes et, quand ‎il sera adulte, il sera parmi les justes. » 47)-« Seigneur, demanda Marie, comment ‎pourrais-je avoir un enfant alors que nul homme ne m’a jamais touchée ? »-« Dieu ‎crée ainsi ce qu’Il veut, lui fut-il répondu, et lorsqu’Il décrète qu’une chose doit être, il ‎Lui suffit de dire : « Sois ! », et la chose est. 48) Dieu lui enseignera l’Ecriture, la ‎Sagesse, le Pentateuque et l’Evangile. 49) Puis il sera Son envoyé auprès des fils ‎d’Israël à qui il dira : « Je vous apporte comme signe de la part de votre Seigneur la ‎faculté qu’Il m’a donnée de façonner avec de la terre glaise la forme d’un oiseau qui ‎sera vivant, par la grâce de Dieu, dès que j’aurai soufflé dessus. Je guérirai aussi ‎l’aveugle-né et le lépreux, et je ressusciterai les morts, par la permission de Dieu . Je ‎vous dirai également ce que vous mangez et ce que vous tenez en réserve dans vos ‎demeures. Ce sont là autant de signes pour vous, si vous êtes de vrais croyants. 50) Je ‎viens aussi confirmer la Thora qui vous a été transmise avant moi, lever pour vous ‎certains interdits et vous apporter un signe de votre Seigneur. Craignez donc Dieu et ‎suivez-moi. 51) Dieu est, en vérité, mon Seigneur et le vôtre. Adorez-Le, car c’est là la ‎Voie du salut ! »‎
‎52) Constatant leur incrédulité, Jésus demanda : « Quels sont ceux qui veulent être ‎mes auxiliaires dans la Voie de Dieu ? » Et les apôtres de lui répondre : « C’est nous ‎qui sommes les auxiliaires de Dieu, car nous avons foi en Lui. Sois donc témoin que ‎nous Lui sommes totalement soumis ! 53) Seigneur ! Nous avons foi en ce que Tu as ‎révélé et nous suivons Ton prophète. Nous Te demandons de nous inscrire au nombre ‎des témoins. » 54) Les juifs complotèrent (contre Jésus) ; mais Dieu déjoua leur ‎complot, car les ripostes de Dieu sont toujours infaillibles. 55) C’est alors que Dieu ‎dit : « Ô Jésus ! Je vais mettre fin à ta mission sur Terre, t’élever vers Moi, te purifier, ‎te débarrasser des négateurs et placer ceux qui t’ont suivi au-dessus de ceux qui t’ont ‎renié jusqu’au Jour dernier. A la fin, vous ferez tous retour vers Moi et je trancherai ‎alors vos différends. 56) Quant aux négateurs, Je leur infligerai un terrible châtiment ‎en ce monde et dans l’autre, sans qu’ils puissent bénéficier d’aucun secours. 57) En ‎revanche, ceux qui auront cru et accompli des œuvres pies, Dieu leur réservera une ‎récompense généreuse. Dieu n’aime pas les pervers. » ‎
‎58) Tels sont les enseignements et les sages avertissements que Nous te donnons. 59) ‎Pour Dieu, l’origine de Jésus est similaire à celle d’Adam. Dieu l’a crée d’argile, puis ‎lui dit : « Sois ! » et il fut. 60) Voilà la Vérité qui émane de ton Seigneur. Ne sois donc ‎point du nombre des sceptiques. 61) A ceux qui engagent avec toi une polémique au ‎sujet de Jésus, à présent que tu es bien informé, propose ce qui suit : « Appelons nos ‎enfants et les vôtres, nos femmes et les vôtres, joignons-nous tous à eux et adjurons ‎Dieu de maudire ceux d’entre nous qui sont des menteurs. »‎
‎62) C’est là la version la plus authentique. En vérité, il n’est d’autre divinité que Dieu. ‎Lui seul est le Tout-Puissant, le Sage.‎

Écrit par : Inside | 21/12/2009

@Kad
"Argument absurde. Pour rappel, pour la religion chrétienne, seuls ceux qui ont la foi ET qui suivent la religion et l'ont prouvé par le baptême ont une chance d'entrer au paradis. Les non-croyants et croyants d'autres religions en sont interdits."
Je suis obligé de conclure que vous ne connaissez pas grande chose du christianisme! Il faudra aller voir chez des allumés travestis en chrétiens pour trouver des théories pareilles!

"Votre foi vous aveugle. La quasi totalité de l'ère chrétienne est faite de guerres au nom de Dieu. Les périodes de paix sont l'exception. Le nier est absurde."

Êtes-vous un sourd-aveugle volontaire? Relisez ce qui est écrit et démontrez-moi par l'Écriture que le Christ a donné des ordres pour faire ces guerres. Vous tordez à plaisir mes paroles pour les accommoder à vos préjugés. Ce n'est pas digne d'une personne de votre calibre intellectuel.

"Tous les théologues s'accordent à dire que le Dieu des 3 religions ne font qu'un."

Les théologiens que vous avez consulté ne doivent pas très bien connaître la question. :-) Lisez, par ex., "Le monothéisme" de J. Ellul.

Être athée ne vous met pas en dehors de l'amour de Dieu. Que vous ne croyiiez pas en Lui, c'est une affaire entre vous deux et je ne me permettrai, en tant que chrétien, de porter un jugement sur cette relation. D'autant plus que Paul de Tharse a déjà dit que ce n'est pas à nous de juger quelqu'un (hors nous mêmes) dans sa relation avec le Créateur.

Écrit par : Hakim | 21/12/2009

Hakim, du coup j'ai fait des recherches concernant le baptême. Et j'ai découvert que c'est plus un crédo catholique qu'imposé par la Bible. Mais le fait est qu'avant lorsqu'un bébé naissait, on s'empressait d'aller le faire baptiser pour que le royaume du ciel lui soit ouvert. S'il venait à mourir avant le baptême, l'entrée du paradis était censée lui être interdite. La raison c'est que chaque être humain porte la responsabilité du péché originel. Et seul celui qui a choisi de suivre la voie de Jésus et l'a prouvé par le baptême se voit "lavé" de ses péchés. Ce n'est pas vraiment le baptême, mais l'acceptation de la religion dont le baptême est l'accomplissement qui ouvre l'entrée du paradis. Vous devriez savoir cela puisque vous êtes croyant et visiblement pratiquant.

"Êtes-vous un sourd-aveugle volontaire? Relisez ce qui est écrit et démontrez-moi par l'Écriture que le Christ a donné des ordres pour faire ces guerres."

Vous jouez sur les mots. Le Christ n'a pas donné d'ordre. Mais l'ancien testament est plein d'épisodes guerriers à commencer par la conquête de la Terre promise. C'est cet épisode qui a été considéré comme une justification pour toutes les croisades.

Et à propos de Dieu et Allah qui ne font ou ne font pas qu'un, c'est sans doute une question de vision. Lorsqu'on est très investi dans une religion, on ne peut pas accepter que d'autres aient une vision différente de la foi. Par exemple, je suis sûr que vous ne supportez pas l'idée que d'autres pensent que Jésus n'était pas le fils de Dieu. Dans ces conditions, il est difficile d'accepter que d'autres aient le même Dieu mais que Dieu ne leur ait pas enseigné la même vérité qu'à eux.

Mais le fait est que Mohamet a basé son enseignement sur l'héritage d'Abraham. Et comme le dit Inside, Moïse et même Jésus sont acceptés par l'Islam en tant que prophètes. (et non fils de Dieu pour ce qui est de Jésus) Comment dès lors croire qu'Allah puisse être quelqu'un d'autre que Dieu, celui des Juifs et des Chrétiens ?

Mais je vais vous révéler un secret. La raison pour laquelle l'enseignement de Moïse, de Jésus et de Mahomet diffèrent, c'est qu'ils se sont inspiré les uns des autres, mais qu'au fond, ils ont tout inventé ! Tout devient clair quand on a compris ça ! ;-)

Écrit par : Kad | 22/12/2009

@ Kad
Malheureusement l'Eglise institutionnelle s'est éloigné des enseignements du Christ. Il y en a qui croient au péché originel; je ne le trouve pas dans la Bible. Le baptême est un symbole et non un acte magique. C'est quand on se reconnaît pécheur qu'on s'ouvre à Dieu et qu'Il peut nous aider. Quant à l'entrée au Paradis il n'y a que Dieu qui sache qui y entrera...

Les Croisades ont été une réaction guerrière aux massacres des pèlerins chrétiens vers Jérusalem, comme vous le savez. Et j'insiste, en contradiction avec les enseignements du Christ. Dans le Nouveau Testament c'est écrit: "...et même l’heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu."

Si vous étudiez les caractéristiques de Dieu dans le Coran et de Dieu dans la Bible, vous vous apercevrez que, quoiqu'ayant un certain nombre de communes, elles sont dissemblables. Comme disait Jacques Ellul: "Monothéisme est un mot vide"

"Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis." Cela est encore plus clair! :-)

Écrit par : Hakim | 22/12/2009

@hakim: "Malheureusement l'Eglise institutionnelle s'est éloigné des enseignements du Christ."

Qu'en savez-vous? Nous n'avons pas de traces écrites sûres des enseignements de Jésus. En quoi une collection arbitraire de textes écrits entre 70 et 200 ans après le décès de Jésus. qui plus est interprété par des personnes 2000 ans plus tard, serait plus complet, cohérent qu'une tradition orale, qui remonterait à des témoins directs?

A mon avis ni l'un ni l'autre ne donne une image fiable des enseignements de Jésus. L'analyse historique indique que l'aspect divin de Jésus serait apparu bien après son existence...

Écrit par : euh | 22/12/2009

Maurice Bucaille " La Bible, le Coran et la Science ", éd. Seghers

Frédéric Amsler " l'Evangile Inconnu " Labor et Fides

Rahmatoullah Al Hindi " Manifestation de Vérité " Ed. Iqra

Mohammed Chiadmi * Le Noble Coran " Ed. Tawhid, on le trouve chez Payot

Je lance un défi aux gens doués de bons sens : Lisez la Bible entièrement de la Genèse à l'Apocalypse, sans rien omettre ( 5 fois pour moi-même, cela m'a pris quelques années), lisez ensuite le Coran de la première sourate à la dernière ( en lisant plusieurs Corans pour en saisir le sens exacte, lorsqu'on n'est pas arabophones, et surtout différentes traductions faites par des musulmans et des occidentaux, et pas seulement celui de Aldeeb )

Ensuite seulement faites vous même la comparaison, une comparaison objective pour être réellement crédible lorsque vous faite un commentaire! Parce que ce que je lis ici ou ailleurs, n'est qu'une ignorance indigne de gens qui se disent cultivés et doués d'un sens critiques! Ce que je constate c'est que beaucoup de personnes sont totalement aveuglés, si ce n'est pas par la haine, comme certains évangélistes dont je ne citerai pas le nom, mais qui se reconnaitront! c'est par le sentiment de supériorité typiquement occidentale ( et non chrétiens, car beaucoup sont loin de l'être )!

Pour mon mari et moi-même, on n'avait besoin ni d'imams, qui ne sont pas forcément tous instruits comme il se doit, ni de personnes comme Aldeeb. Nous avons étudié par nous même des tonnes de livres d'érudits musulmans, chrétiens, juifs et agnostiques, suivis un nombre incalculable de conférences et de débats, afin de se faire une opinion définitive et objective, et ce, par respect pour le cerveau dont Dieu nous a doté. C'est vrai que cela nous a pris des années!

Écrit par : inside | 22/12/2009

Il est temps que les journalistes comprennent que le Christianisme n'est pas seulement une religion, mais également un formidable corpus de valeurs indispensables. En France, je suis très heureux qu'il y ait un mouvement tel que le parti républicain chrétien (PRC) : www.prc-france.org

Oui à la démocratie, à la liberté religieuse et aux valeurs chrétiennes !

Écrit par : Julien | 12/01/2010

Prendre prétexte de l'Ancien Testament pour démontrer que l'enseignement de Jésus prône la violence est , pour le moins, osé. Et dans tous les cas indémontrable.

Écrit par : Hakim | 12/01/2010

Les commentaires sont fermés.