22/07/2009

On a marché sur la Lune (ou pas)

Avant de refermer le dossier du premier pas sur la Lune, un dernier petit sujet à propos des théories conspirationnistes qui ressurgissent régulièrement, et dont on a évidemment beaucoup entendu parler ces derniers jours. Tout d’abord, je dois dire que contrairement à beaucoup de gens, je suis toujours prêt à entendre des arguments contraires aux versions officielles, car le débat est le seul à pouvoir mettre en lumière la vérité. Je pense donc que n’importe quel sujet peut être discuté. Et la plupart du temps, les arguments des opposants peuvent facilement être contrés. Et dans ce cas, la version officielle en ressort grandie, car plus aucun doute n’est permis. Dans quelques cas pourtant, il s’avère que certains de ces arguments tiennent. Et quand ça se produit, ça permet à terme de faire éclater la vérité. Si on n’acceptait jamais le débat et les théories alternatives, Nixon n’aurait par exemple pas été forcé de démissionner après l’affaire du Watergate !


Pour présenter les arguments qui s’opposent à la version de la NASA, rien de mieux qu’un petit film. Je pense que celui-ci, en français, présente bien les arguments et est assez exhaustif. On constatera néanmoins qu’il verse dramatiquement dans le parti pris et manque singulièrement de rigueur journalistique. En effet, là où on donne longuement aux auteurs de ces théories l’occasion de présenter leurs arguments en images, les défenseurs de la version de la NASA n’ont droit qu’à de petits "Il faut être fou pour croire ça" ou "Ces arguments sont si nombreux qu’il est vain d’essayer de les contrer." Si c’était tout ce que la NASA avait à proposer pour contrer ces théories, ça serait franchement navrant. Le fait est qu’on ne laisse visiblement pas ces gens s’exprimer et qu’on privilégie le sensationnalisme.  On a certainement saucissonné leurs interventions, sortant des phrases de leur contexte en cachant tout argument allant à l'encontre de ce qu'on veut prouver. Ces méthodes sont indignes de véritables journalistes. On peut donc affirmer que les auteurs de ce film ne méritent pas cette dénomination.

 

 

 

Bref, voici les arguments les plus importants que j’y ai relevés :

1. Le mobile

La course aux armements a poussé Kennedy a lancer un défi impossible à tenir pour montrer la suprématie du modèle de société prôné par son pays. Lorsque c’est devenu évident que ce projet ne pourrait pas être réalisé, une grande mise en scène a été montée en tant que "plan B". Certes ce mobile semble bien tenir la route. S’il était vrai que le défi ne pouvait pas être tenu, alors il serait presque normal de monter cette mise en scène, compte tenu du contexte géostratégique. Personnellement, je ne leur en tiendrait même pas rigueur. Seulement, pour qu’il y ait crime, il ne suffit pas d’un mobile qui tienne. Sans cela, la plupart d’entre nous croupirions en prison. Pour qu’il y ait crime, il faut un cadavre ! Nous en a-t-on montré un ? Voir la suite.

2. Les échecs des tirs de fusée précédents

On nous montre de nombreux crashes et explosions de fusée Delta, qui ont eu lieu avant le début du programme Apollo. On nous dit donc que la technologie n’était pas prête. Mais il s’agit d’une manipulation claire, car on zappe complètement les programmes Mercury et Gemini qui se sont déroulés entre temps et qui n’ont pas connu d’accident ! Le programme Gemini en particulier a permis de faire de grandes avancées en direction de ce qui était déjà le but à l’époque, à savoir la Lune ! Et ce sont ces avancées qui ont convaincu JFK que le défi de la conquête lunaire était possible à relever.

A noter au passage que le programme russe a connu bien plus d’échecs que le programme américain. Pourtant on n’entend jamais parler d’une manipulation concernant le premier vol de Gagarine. Et ce malgré le peu d’images, voire leur absence, qui prouvent qu’il a bien été le premier homme dans l’espace ! Ca en dit long sur les buts politiques de ces attaques…

3. L’absence d’étoiles dans le ciel

Cet argument est clairement mauvais. Compte tenu de la forte clarté des paysages sous le Soleil, il est évident que le diaphragme des appareils photos et caméras devait être très fermé. Tout amateur de photo le sait intuitivement. Dans ces conditions, il n’est bien sûr pas possible de voir des étoiles dans le ciel. Aussi décevant cela puisse-t-il paraître.

4. Il y a des hangars ressemblant à des studios de cinéma dans la zone 51

J’invite toute personne disposant de Google Earth à visiter virtuellement la zone 51. (coordonées 37° 14' N, 115° 48' O) On voit qu’il y a effectivement beaucoup de hangars. Mais ceux-ci sont évidemment dévolus à l’aviation. Le fait qu’il est possible de les convertir en studios de cinéma, (comme on peut le faire de n’importe quel hangar d’ailleurs) ne prouve absolument pas que cela a été fait. Et le fait que la zone 51 soit couverte par le secret le plus absolu ne prouve évidemment pas qu’il y ait des secrets inavouables qui y soient cachés. Pas besoin de studios de cinéma ou d’engins extra-terrestres. Le développement d’engins volants ultrasophistiqués est déjà bien suffisant pour justifier le secret qui l’entoure.

De plus, un peu à l’ouest de la zone 51, on peut voir le terrain d’essais nucléaires qui a été utilisé jusque dans les années 60. Les essais nucléaires ont creusé de grandes cavités souterraines qui se sont ensuite effondrées. Ainsi le paysage évoque un peu un paysage lunaire avec tous ces cratères. Mais il ne l’évoque qu’approximativement. Les cratères d’effondrement ne ressemblent pas à des cratères d’impact. Et on n’y voit aucun petit cratère qui sont très nombreux sur le sol lunaire. De plus, il y a des routes et pas mal de végétation sur tout le site. Pour tourner des images aériennes ressemblant à la Lune, il faudrait faire beaucoup de modifications de l’image après coup. Et à l’époque, les trucages numériques n’existaient pas encore ! Donc autant tourner au-dessus d’une maquette, ça semble plus simple et le résultat sera plus réaliste ! Bref, les images aériennes n’ont pas été prises sur ce site, c’est une évidence.

5. Pas de cratère sous le LEM et pas de bruit de fusée

Le LEM est l’équipement le plus léger parmi tous ceux qui s’élevaient à bord de la Saturne 5. Et la gravité lunaire n’est que d’un sixième de G. Pas besoin donc d’une fusée de très grande puissance pour le propulser. On en est même très loin. Lors du contact avec le sol, on voit que de la poussière est soufflée aux alentours. Mais rien n’indique qu’il y en ait suffisamment pour qu’un véritable cratère soit creusé.

De plus, dans le vide spatial, il n’y a pas de bruit comme lors du lancement d’une fusée d’un pas de tir terrestre. Donc le seul bruit qui peut parvenir jusqu’à la cabine est transmis par la structure du LEM. Ceux qui prétendent qu’on ne devrait pas entendre la voix de l’astronaute ont simplement oublié ce fait. Le bruit du moteur doit être très atténué. Bref, l’argument n’est pas mauvais mais il faudrait reproduire cela par l’expérience pour prouver qu’il y a un problème. La seule affirmation ne suffit pas.

6. Armstrong a fait crasher un engin d’entraînement au pilotage du LEM

Et la NASA ne l’a jamais caché. Mais il se trouve que cet engin n’était pas un LEM mais un appareil similaire, fait pour fonctionner dans un environnement terrestre. Sous la gravité lunaire et en l’absence d’atmosphère et donc de vent, l’engin est bien plus facile à stabiliser. De plus, il y a bien eu un crash ce jour là, mais il a aussi bien fonctionné durant de nombreux autres vols. Si on juge de la capacité à voler du LEM d'après ce seul crash, il faut donc douter de la capacité à voler de tout engin s'étant déjà crashé ! L’argument occulte donc à nouveau une partie de la vérité. On peut vraiment dire que ce "documentaire" est clairement orienté.

7. Les empreintes de pas sont douteuses

En dehors du fait que cet argument n’est pas du tout développé et qu’il n’est qu’une affirmation gratuite, voici un petit film où une équipe produit, de manière ludique, une expérience prouvant que les empreintes de pas correspondent bien à ce qu’elles doivent être.

http://www.youtube.com/watch?v=5taIxlNA_Lw&feature=re...

Ca n’est clairement pas une expérience réalisée avec la rigueur scientifique. Tout comme les suivantes que je vais présenter plus loin. Mais au moins ils font ce que les détracteurs ne font jamais : ils expérimentent ! Personnellement je les trouve bien plus convaincants.

8. Il n’y a pas de sable sur les pieds du LEM

On voit sur les images des alunissages que la poussière est soufflée vers l’extérieur. Et sur la Lune il n’y a pas de vent pour ramener la poussière sous le LEM. Donc cet argument est clairement fallacieux.

8. L’étage supérieur du LEM est tracté au bout d’un câble

Encore un argument très fragile. L’étage supérieur du LEM est extrêmement léger et nécessite une très faible puissance pour s’élever, surtout sous gravité lunaire. Il n’y a donc pas lieu de penser qu’on devrait voir une grosse flamme pour le propulser. De plus dans le vide, il ne peut pas y avoir de panache de fumée comme l’affirme l’intervenant. Les particules se dispersent instantanément dans toutes les directions. (et on voit bien cela si on est attentif)

9. Les images d’Armstrong et Aldrin sont troubles

Il est évident que le matériel de télévision embarqué par Apollo 11 était de mauvaise qualité. Peut-être qu’on n’a tout simplement pas tenu compte des conditions particulières d’éclairage sur la Lune. Le fait est que pour les missions suivantes, on a corrigé le tir. Pourquoi le faire s’il était nécessaire que les images soient de mauvaise qualité pour cacher la vérité ?

10. La marche lunaire est de la course passée au ralenti

Cet argument est risible en ce sens que je défie n’importe qui de courir sur Terre avec une combinaison lunaire ! La combinaison à elle seule pèse sous gravité terrestre… près de 80 kg ! Autant dire qu’il faut déjà un physique d’astronaute pour seulement parvenir à tenir debout ! D’ailleurs, ça n’est pas pour rien que l’entraînement se fait sous l’eau, où la poussée d’Archimède rend les conditions de travails plus proches de celles de la Lune.

Et si ça ne suffit pas, revenons à nos jeunes curieux qui font de l’expérimentation réelle. Je crois qu’après avoir vu cela, il n’est plus possible de croire que les images lunaires ont été tournées sous gravité terrestre...

http://www.youtube.com/watch?gl=FR&hl=fr&v=uE4w2M...

Non, Michael Jackson n’a pas inventé le "moonwalk". Les astronautes d’Apollo l’ont fait avant lui…

11. Le drapeau américain flotte dans le vent

C’est l’argument massue. Moi-même la première fois que je l’ai entendu, ça m’a presque convaincu. Mais voilà. J’ai vu ce petit film de nos amis expérimentateurs. Je le trouve très convaincant lui aussi. Les astronautes étaient bien dans le vide spatial, c'est une certitude.

http://www.youtube.com/watch?v=hMBCfuKs9i8&feature=re...

Bref, les deux dernières démonstrations prouvent bien que les astronautes étaient bien dans le vide et sous gravité lunaire. Alors pourquoi imaginer qu’ils se trouvaient ailleurs que sur la Lune ?

12. Les ombres ne sont pas toutes dirigées dans la même direction

Argument très faible. Cela peut facilement être expliqué par la différence de pente et la perspective.

13. On peut voir des objets et des personnes dans les ombres

On peut facilement imaginer que les reflets du Soleil sur certains objets métalliques comme certaines surfaces du LEM produisent des sources lumineuses secondaires. Puis des retouches ultérieures en studio ont pu être réalisées pour sauver des images prises en contre-jour au résultat calamiteux. Le fait qu’on ait retouché des images ne prouve pas qu’elles n’aient pas été tournées sur la Lune.

14. On voit le même arrière-plan derrière des images différentes

Dans le premier cas, on présente le LEM devant un cirque montagneux puis le même cirque montagneux sans LEM. A première vue, c’est clair. Mais si on examine bien ces images, le fond montagneux n’a pas été pris sous le même angle. La seconde image a été prise d’un point d’observation plus élevé. On peut donc tout à fait imaginer que le LEM se trouve en contrebas, caché par le monticule au premier plan.

Dans le second cas, on voit des astronautes sur le même flan de colline alors qu’ils sont sensés se trouver à des endroits différents ! Mais s’il est clair qu’il n’est pas possible que ça soit des endroits différents et qu’il y a donc erreur dans la version officielle, ça ne prouve toujours pas que cet endroit se trouve sur Terre. Donc toujours pas de preuve, désolé.

15. On voit des objets devant les croix des objectifs

C’est un argument massue et très troublant. Il est clair qu’il y a eu manipulation de l’image. Mais que prouve-t-il ? Que les images ont été prises en studio ? Non, encore une fois il prouve que les photos ont été retouchées après coup. Sans doute parce qu’elles étaient de trop mauvaise qualité pour être offertes telles quelles au public. D’ailleurs si les images avaient été prises en studio, il n’y aurait pas eu de raison de les retoucher après coup ! Donc manipulation il y a eu, mais jusque-là, je ne vois toujours pas de raison de dire que les douze astronautes sensés avoir mis le pied sur la Lune ne l’ont pas fait.

16. Trois astronautes ont été assassinés

La NASA n’a jamais caché cet accident. C’est même le pire drame du programme spatial américain après les explosions des navettes Challenger et Columbia. Mais la version officielle, à savoir une étincelle qui s’est produite dans un environnement pressurisé avec de l’oxygène pur est très réaliste. Il peut très bien s’agir d’un accident stupide comme de nouvelles technologies encore mal maîtrisées peuvent en produire. D’ailleurs le programme spatial soviétique a connu bien plus de drames, dont peu ont été avoués avant la chute de l’URSS. On n'entend pourtant personne faire des accusations de meurtre à l'encontre des autorités soviétiques de l'époque ! Une accusation de meurtre sans preuve est donc juste de la diffamation et est punissable. Les auteurs de ces accusations ont de la chance de ne pas se retrouver devant un tribunal.

On ne présente pas plus de preuves concernant les accusations de meurtre d’autres membres du programme. Il ne s’agit que de suppositions. Et sans preuves, une accusation de meurtre n’a pas lieu d’être.

17. On ne peut pas survivre aux radiations mortelles de l’espace profond

C’est bien l’argument le plus absurde. Il est vrai que l’organisme humain, s’il est exposé sans protection aux radiations du vide spatial, ne peut pas survivre. Mais dans un vaisseau spatial il y a autre chose qui supporte très mal ces radiations. C’est l’électronique. Et de l’électronique, il y en a plein à bord des sondes spatiales qui ont été envoyées dans tout le système solaire ! Dans les années 60 déjà, des sondes étaient envoyées en direction de Vénus, planète plus proche du Soleil et donc bien plus exposée aux radiations solaires. Et si la NASA n’avait pas été capable de protéger les équipements internes de ces sondes, elles n’auraient jamais pu fonctionner. C’est aussi simple que ça. La technologie anti-radiation de la NASA est efficace. Le nier est de la manipulation.

Et quant aux combinaisons lunaires, si elles pèsent 80 kg, il doit bien y avoir une raison. Si elles étaient juste composées de nylon, de polyester et d’une fine feuille d’aluminium, elles seraient bien plus légères. La combinaison montrée dans ce film n’est pas une combinaison lunaire, mais plus probablement une combinaison utilisée à l’intérieur des vaisseaux.

Conclusion

Bref, finalement il n’y a rien de probant dans ce qui est présenté. Juste des suppositions, des théories, des arguments plus ou moins bons. Tout ce qui est prouvé, c’est que certaines images sont truquées. Mais c’est bien faible pour affirmer qu’on n’est jamais allé sur la Lune. Et finalement, le film affirme qu’on attend des images plus précises de la Lune fournies par des satellites de cartographie pour voir si les sites des alunissages y sont visibles. Et bien désormais ces images sont disponibles !

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=6830

Les intervenants disent qu’ils seront convaincus si on leur montre de telles images. Cela suffira-t-il pour les convaincre ? J’en doute. Mais leur mauvaise foi est de plus en plus claire. J’espère que leurs arguments vont désormais faire de moins en moins recette.

Et finalement, voici ce qui m’a véritablement et définitivement convaincu. Il s’agit encore une fois d’un test réalisé par notre équipe de joyeux expérimentateurs.

http://www.youtube.com/watch?v=VmVxSFnjYCA&feature=re...

Commentaires

On peut rajouter ceci,écrit par Alain Soler,lecteur fidel du blog de Guy Sorman.

http://gsorman.typepad.com/guy_sorman/2009/07/quand-a-ton-march%C3%A9-sur-la-lune-.html

"L’intox …l’Homme n’a pas marché sur la lune…

Au-delà des mauvais procès en falsifications faits aux images et vidéos des différentes missions Apollo et en dehors des témoignages (forts) des astronautes acteurs et témoins des évènements, il est des réalités techniques dont l’ensemble de la communauté scientifique internationale aura été le témoin.

Par exemple : l’acheminement des signaux de radio et télétransmission issus des véhicules spatiaux. Ces signaux étaient tour à tour pris en charge par un réseau mondial et international complexe de télémétries et de grosses stations télécoms, dont l’origine et le parcours des signaux ne pouvaient être dissimulés en 1969. Les autorités soviétiques étaient à l'écoute... écoute attentive, professionnelle et grimaçante.

Réalité également, les nombreux échantillons de sol lunaire (total >300 kg) une partie transmise à tous les laboratoires internationaux, eux-mêmes analysés et comparés tout comme les échantillons rapportés par le programme automatique Russe d’exploration « Luna » (Luna 24 en 1976 qui collecta de plus modeste quantité, 170 grammes).

Réalité que les nombreuses photos prises par les différents programmes internationaux d’observations lunaires, Russes (Luna), Japonais (Sélène-Kaguya), Indien (chandrayaan1), Européens (clémentine)…, coté américains les plus récentes divulguées ces jours-ci de la part de la sonde LRO en orbite lunaire depuis juin dernier et ayant déjà photographié 5 des 6 sites d’alunissage dont Apollo 11 (10-15 juillet 2009) la base du LEM est bien présente ; ces images des sites d’alunissage venant après celles issues de Hubble en 2005.

Le site d'alunissage d'Apollo 11 devriendra probablement un lieu de pélerinage dans les prochaines décennies...drapeau et traces de pas..."

Fin du commentaire de Soler.

Si l'on prend en plus tout ceux qui sont impliqués directement,ceux par exemple filmés dans la base de la terre de houston que l'on peut compter par dizaines,Celà fait beaucoup trop de monde,pour cacher un tel évenement pendant 40 années.

D.J

Écrit par : D.J | 22/07/2009

Même s'il va dans le même sens, je ne me rangerait pas derrière le blog que vous avez mis en lien. Il y a une chose que je n'apprécie pas dans le billet de Mr. Sorman. C'est qu'il fait d'emblée l'amalgame entre toutes les théories dites "conspirationnistes". Selon lui, si on croit à une seule de ces théories, on croit forcément à toutes et on est forcément un idiot congénital. Une telle attitude conduit forcément à l'acceptation implicite de toute théorie, pour autant qu'elle provienne d'une source officielle. Et cette attitude est même dangereuse pour la démocratie. Ainsi le seul fait de s'élever contre l'autorité est dénigré systématiquement. Ce genre de choses ne se pratiquent pas dans un état de droit, mais dans des pays sous tutelle fasciste.

En particulier, on fait l'amalgame entre le fait de croire que les USA ne sont jamais allés sur la Lune et le fait de penser que la version des attentats du 11 septembre présentée par la commission d'enquête présente des lacunes. Et je constate qu'un de vos commentaires va encore plus loin en se moquant directement de cette thèse. En réalité, ça n'a rien à voir. Dans le cas des missions Apollo, on cherche à nous prouver qu'un crime a été commis. Mais il n'y a visiblement aucune preuve réelle qui appuie cette théorie. Dans ces conditions, on ne peut que conclure qu'en l'absence de preuve, il n'y a pas de crime. Dans le cas du 11 septembre, personne ne peut nier qu'il y a eu un crime. Et c'est même sans doute le plus horrible crime de l'histoire récente. Dans ces conditions, on peut vraiment attendre qu'une enquête approfondie soit menée et que tous les responsables et les complices soient morts ou jugés à la suite de cette enquête. Il est facile de prétendre que tous les responsables sont morts dans les attentats, ça évite de douloureux procès. Mais si des complices sont encore en vie, ne devrait-on pas les rechercher ? Et s'il s'avère que certaines preuves n'ont pas été prises en compte et qu'elles sont même incompatibles avec la conclusion de l'enquête, il est normal d'exiger que l'enquête soit reprise à zéro non ? Voir ici :

http://leblogdekad.blog.tdg.ch/archive/2009/07/15/la-nano-thermite-et-le-wtc.html

Il n'y a pas de théorie à faire à ce sujet. Seule une nouvelle commission d'enquête indépendante pourra apporter une nouvelle conclusion. Mais on est en droit d'exiger qu'une enquête sérieuse soit menée. C'est un comportement citoyen et non un comportement de théoricien à la X-Files.

Écrit par : Kad | 22/07/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjoru Kad,

bravo pour le travail de recherche des documents présentés ici.

Difficile d'être convaincu dans un sens ou dans l'autre, mais les arguments sont effectivement très précis et pointus.

J'ai passé un super moment en regardant les diverses parties du documentaire.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 22/07/2009

Par contre après relecture de toutes les interventions je dois admettre que j'apprécie beaucoup Mr. Soler ! (et que, comme vous, je ne peux pas saquer Quimboiseur)

Écrit par : Kad | 22/07/2009

On aura beau réviser toute les enquêtes concernant le 11 septembre,ce ne saura jamais convaincant pour les adeptes des conspirations,tant que le gouvernement ne sera pas déclaré coupable.
A vouloir focaliser un coupable voulu ou espéré ,on fini par détester la justice et d'être encore plus convaincu que les complots sont réel.

Quand à Sorman,il n'a pas tort,dans le sens que ceux qui lancent ce genre de polémique ( et non les lecteurs que les découvrent mais qui peuvent par la suite le devenir)voient des conspirations partout.Ils en ont fait un fond de commerce très lucratif entre les ouvrages,les conférences etc...Et il y aura toujours des naïf pour y croire.

D.J

Écrit par : D.J | 22/07/2009

Mais vous aussi vous mettez tout le monde dans le même panier. Concernant le 11 septembre, il y a des gens qui très tôt ont lancé des accusations du même acabit que celles qu'on peut voir dans ce film sur les missions Apollo. Ces gens ne sont pas sérieux, c'est clair. Et ce sont peut-être d'ailleurs les mêmes personnes qui se trouvent derrière les deux théories. (ce qui reste à prouver...) Mais dans le cas des scientifiques et architectes qui demandent une nouvelle enquête, l'approche est très différente. Ils mettent en lumière des faits, les publient dans une revue scientifique avec révision par les pairs et demandent qu'ils soient pris en compte. Le fait est que la seule manière de les contrer est de les dénigrer en tentant de les assimiler aux autres. C'est clairement une manipulation.

"Ils en ont fait un fond de commerce très lucratif entre les ouvrages,les conférences etc...* On peut en dire autant de Mr. Sorman, je vous ferai remarquer. Et puis, je doute qu'ils s'enrichissent tant que ça. Mieux vaut être trader que défendre une théorie de conspiration si on veut s'enrichir...

Finalement, je vous garantie que si on trouve une explication convaincante à la présence d'une énorme quantité d'explosifs dans les décombres du World Trade Center qui exclue l'implicaton d'une partie du gouvernement américain, j'en serai très heureux. Je ne souhaite en aucun cas apprendre que le précédent gouvernement américain (et peut-être même l'actuel) est manipulé par des lobbies très dangereux et prêts à tuer des Américains pour défendre leurs buts. C'est pareil pour ce qui est d'Apollo. Au début ces arguments m'avaient troublé et j'espérais qu'on me prouve que tout ça est faux. Aujourd'hui c'est le cas et j'en suis très satisfait.

Écrit par : Kad | 23/07/2009

Bonjour Kad,

Je vous met en lien,non comme une pub de ce blog,que vous n'aimeriez de toute façon pas,mais l'interwiew de Pierre-André Taguieff directeur de recherche au CRNS publié dans le nouvel obs.Sur les thèses conspirationnistes.Je sait que vous en êtes pas non plus un adepte à tout craint,mais celà peut vous interessez.



http://www.drzz.info/article-34190862.html

D.J

Écrit par : D.J | 24/07/2009

Mouais... blog anti-complot... quand ça l'arrange ! Mais ne semble pas le déranger de dénoncer le complot des forces du mal musulmanes et le complot des écolos anti-CO2 ! Personnellement, je pense qu'il y a exagération à propos du réchauffement, mais je ne crois pas une seconde que cette exagération soit dictée par un complot. Il y a juste accumulation d'intérêts convergents. Et quant à la théorie selon laquelle il y a un groupe de fondamentalistes musulmans qui cherche à détruire l'Occident, je suis au regret de vous dire qu'il s'agit bien d'une théorie de complot. Si vous y croyez, ça veut dire que vous pouvez croire à ce genre de théories...

Bref, il faut garder un esprit critique. Mais il faut le faire avec toutes les sources d'information. Même quand elles viennent de ses propres amis politiques!

Sinon, concernant cette lecture, j'y vois juste un gros mélange où on mêle Roswell, les illuminati, le satanisme, le négationnisme, l'anti-sionisme et où on jette les théories sur le 11 septembre au milieu de tout ce ramassis d'idioties pour mieux les discréditer. Il y a une claire volonté d'éviter de parler des preuves, alors on s'attaque aux personnes qui en parlent. Ce genre de méthodes est tout simplement ignoble. Je vous laisse donc à vos lectures, je préfère les miennes.

Écrit par : Kad | 25/07/2009

Bonjour,

J'avouerai que j'ai eu un peu peur quand on m'a envoyé un lien vers cet article ; « encore un blog conspirationniste », me suis-je dit. J'ai été agréablement surpris de découvrir ce décortiquage point par point (que j'avais déjà commencé, mais que je n'avais jamais terminé, par manque de temps (et probablement aussi un peu par flemme)).

Voilà, les flagorneries étant faites, je peux passer aux choses sérieuses. Pour ton point 15 (On voit des objets devant les croix des objectifs), il y a une explication très simple qui transforme ce que tu appelles un « argument massue » en « argument risible ». Les croix visibles sur les photographies des missions Apollo sont présentes sur l'objectif des appareils qui ont été utilisés au cours des missions (du matériel Nikon d'ailleurs, si je ne m'abuse). Et tout photographe amateur qui a déjà eu un appareil argentique en main pourra expliquer que la « disparition » de certaines de ces petites croix par une surexposition. En particulier, le sol lunaire très lumineux est forcément très enclin à provoquer ce phénomène. Ce qui renforce cette impression de manipulation de l'image.
Il ne faut donc pas imputer la disparition de ces croix à une retouche a posteriori, mais uniquement à l'amateurisme (photographique !) des astronautes ayant foulé le sol lunaire.

Pour conclure, je donnerai deux arguments qui, à mon humble avis, suffisent amplement à « démontrer » que l'Homme est allé gambader sur la Lune.
Le premier, c'est que plusieurs centaines de kilo de roches lunaires ont été rapportés sur Terre, et sont encore quotidiennement analysés par des centaines de scientifiques à travers le monde. On ne fait pas rentrer des milliers de scientifiques pendant quarante ans dans une conspiration, et on ne leur fait pas non plus passer des vessies pour des lanternes sur du aussi long terme. Sans oublier le côté assez farouche et indépendant des scientifiques, qui fait qu'ils ne rentreraient pas aussi facilement dans un jeu gouvernemental. Et sans oublier que, dans le cadre d'une conspiration concernant les premiers pas de l'Homme sur la Lune, le plus simple aurait clairement été de ne jamais mentionner la possibilité de ramener des échantillons de roches lunaires !
Le second, c'est que la distance Terre-Lune est mesurée avec une très grande précision grâce à des tirs lasers, qui vont se réfléchir sur des réflecteurs placés sur la surface lunaire au cours des missions Apollo. Sans ces réflecteurs, point de mesure aussi précise, et là encore, cette mesure est régulièrement effectuée par plusieurs équipes indépendantes autour du monde (en France ce sont des astronomes de l'Observatoire de Grasse qui le font quotidiennement). À nouveau, difficile de croire qu'on ait pu faire rentrer ces mesures dans une conspiration.

Amicalement,

Marc.

Écrit par : Marc J. | 09/10/2009

Merci Marc pour ces précisions. Quand j'aurai un moment, il faudra que je revois le film conspirationniste avec en tête ton argument concernant la surexposition. Mais quoi qu'il en soit, je trouve cette preuve vraiment sans intérêt, car la seul incompétence des astronautes en matière photographique suffit à expliquer que des retouches aient dû être faites sur les photos originales.

Écrit par : Kad | 09/10/2009

Les commentaires sont fermés.