24/05/2009

Et si on n'avait jamais construit le Stade de Genève ?

Cela serait bien tombé en tout cas. Un stade des Charmilles rénové aurait entièrement fait l'affaire puisque Servette a connu les déboires que l'on sait peu après la construction du nouveau stade. Et pourtant... rien ne le laissait présager. Genève sans une équipe de pointe, impensable ! Et puis, il y avait l'Euro qui approchait. La Suisse avait besoin de 4 stades de niveau international. Et qu'une ville telle que Genève ne fasse pas partie des 4 villes choisies, ça paraissait inimaginable !

Bref, nous avons décidé, tous ensemble, ou en tout cas la majorité des votants du canton, d'offrir à notre ville et à sa principale équipe un stade flambant neuf, de valeur internationale. Et s'il est arrivé ce qui est arrivé au Servette par la suite, on peut juste dire merci à M. Roger ! Désormais, le stade est en déficit chronique et nos élus, qui se souviennent qu'ils vont devoir rendre des comptes à la population à la fin de l'année, rechignent de plus en plus à éponger ce déficit...

Mais peut-on laisser tomber le stade ? Quelle alternative avons-nous ? Personnellement, je ne vois pas trop. Il y a sans doute des moyens d'organiser d'autres manifestations, des spectacles, voire des matches internationaux. Mais tout cela ne remplacera jamais une équipe de pointe qui attire du monde chaque semaine au stade.

Bref, si on veut que ce stade devienne rentable, il n'y a qu'une seule chose à faire : avoir une équipe dans l'élite de ce pays ! Ca peut être Servette ou pourquoi pas une autre équipe, (Carouge est tout près, la Servette est plus loin...) mais il nous faut une équipe en Super League, voir en coupe d'Europe, et rapidement ! Donc au lieu de mettre les pieds contre le mur concernant le renouvellement du crédit, les parlementaires ne devraient-ils pas plutôt chercher un moyen de remettre une équipe sur les rails ? Je suis sûr qu'avec de la volonté, Genève pourrait se doter à nouveau d'une équipe capable d'entousiasmer plus que quelques fidèles.

Commentaires

Mais pourquoi cherchez-vous à tous pris à faire peur avec votre photo?

Écrit par : hommelibre | 25/05/2009

"Bref, nous avons décidé, tous ensemble, ou en tout cas la majorité des votants du canton, d'offrir à notre ville et à sa principale équipe un stade flambant neuf, de valeur internationale."

Vous mentez, nous n'avons jamais voté sur le stade.


"Et s'il est arrivé ce qui est arrivé au Servette par la suite, on peut juste dire merci à M. Roger !"

Vous mentez une fois de plus. La situation de Servette était pourrie avant l'arrivée de ce guignol. Mais les véritables fossoyeurs n'ont jamais été inquiétés, même si on les connaît.

Et même quand le Servette était en LNA, il n'y a jamais eu même le sixième de sa capacité, et encore moins en ne comptant que les entrées payantes.

Écrit par : Johann | 25/05/2009

Pourquoi le projet de logements et de parc sur l'emplacement du stade des Charmilles ne se fait pas ? Quel en est l'enjeu ? Y-a-t'il un blocage ? Pour le stade de Servette, les autorités n'ont pas su gérer les coûts de sa construction et surtout il a été surdimensionné et sous-occupé car ce n'est pas un lieu polyvalent. Dommage, une fois de plus on ne sait pas anticiper à Genève. Où est passé le pragmatisme suisse ?

Écrit par : demain | 25/05/2009

Johann : Nous n'avons jamais voté sur le stade, c'est vrai, mais il me semble bien me souvenir que nous avons voté sur une extension du budget de construction. Nous aurions pu refuser. Si nous ne l'avons pas fait, alors même que ça nous a presque tous agacés, je pense que c'est parce que le principe d'un stade à la Praille s'est imposé à la majorité.

Sinon d'accord, Servette n'a que très rarement attiré les grandes foules. Mais c'était tout de même bien mieux qu'aujourd'hui. Il nous faut une équipe en Super League ou alors détruisons le stade, car il ne nous sert plus à rien et il nous coûte trop cher.

demain : c'est vrai qu'un stade polyvalent, qui puisse accueillir de l'athlétisme par exemple, aurait sans doute été un meilleur choix. Mais aurait-il été qualifié pour l'Euro par l'UEFA ? Je n'en sais rien, je pose juste la question.

hommelibre : Mais c'est ma vraie photo ! Je vous trouve bien insultant !

Bon sérieusement, elle ne me fait pas peur à moi. Je l'aime bien. Et je ne sais pas pourquoi, je pense que j'ai toujours utilisé des images de robots comme avatar. Mais si elle est gênante, je vais chercher comment la remplacer...

Écrit par : Kad | 25/05/2009

Reconstruisons les mythiques Charmilles! ça donnera du boulot aux chômeurs!
Pour la Praille, je propose d'en faire un camping pour étudiants, ce sera rentable! Y'a déjà toutes les infrastructures (sanitaires, gazon, buvettes).

Écrit par : Riro | 25/05/2009

Quand Servette est devenu champion suisse pour la dernière fois, il y a dix ans, la moyenne de spectateurs aux Charmilles était de 5500. Depuis, à cause des nombreuses péripéties vécues par le club (Luscher, M. Roger…), cela n'a fait que dégringoler. Les Genevois aiment le foot, mais à la télé. S'ils vont au stade, c'est pour voir Ronaldo, Messi ou Van Nistelrooy. La seule solution pour remplir le stade, c'est d'acheter tous ces joueurs qui cachetonnent au Barça ou à Chelsea. Voilà le défi à relever! En attendant, l'entrée au stade est gratuite pour le prochain match samedi contre Wohlen (dernier du classement de Challenge League!)…

Écrit par : jmor | 25/05/2009

C'est vrai que le défi actuel n'est pas la remontée en Super League, mais plutôt le maintien en Challenge League qui n'est toujours pas assuré à un match de la fin du championnat !

Sinon je ne pense pas qu'on ne doit pas s'attendre à remplir les 30000 places du stade, même avec une équipe de pointe, vu l'intérêt généralement manifesté par les genevois pour le football. A partir de là, on a le choix entre une équipe de Challenge League qui joue devant un stade totalement vide ou une équipe de Super League qui parvient à déplacer quelques milliers de spectateurs. Pour moi, il peut être acceptable de devoir subventionner le stade, comme on subventionne les théâtres. Mais 2 millions par année, c'est trop. Alors si Servette parvenait à remplir partiellement le stade, je pense qu'on pourrait s'approcher de l'équilibre. Et il ne manquerait plus que l'organisation de quelques manifestations d'envergure pour combler une partie du reste du déficit !

Écrit par : Kad | 25/05/2009

@jmor
Le match de samedi c'est contre Gossau.
Sinon tout à fait d'accord. Les genevois se bougent seulement pour le top du top. Donc le championnat de suisse, il peut encore attendre.

Écrit par : Riro | 25/05/2009

Les commentaires sont fermés.