08/05/2009

L'Allemagne veut interdire le paintball !

Suite à la fusillade survenue récemment dans un collège allemand, le Gouvernement envisage, entre autres, d'interdire ce jeu. Selon lui, à l'instar des jeux vidéo violents, ce jeu contribue à banaliser la violence. La Suisse envisage quant à elle de suivre le mouvement.


Je ne suis pas adepte du paintball et je ne défend donc pas ma cause. Je trouve simplement qu'on fait des assimilations un peu rapides. Quel rapport peut-il y avoir entre une pratique ludique et sportive telle que le paintball, assimilable aux jeux de guerre des enfants dans la cour d'école, et un massacre prémédité et réalisé de sang froid ? Peut-on dire qu'un paintballer va obligatoirement devenir un criminel ? Certes non. On peut même dire que sur les dizaines de milliers de pratiquants en Allemagne, et sans doute même sur les centaines de milliers qui le pratiquent dans le monde, on ne recense aucun cas de ce type de dérive, puisque le jeune qui a commis ce massacre ne le pratiquait pas ! Dès lors quel est l'intérêt d'interdire cette activité ?

Il n'y en a qu'un en fait. Il s'agit uniquement pour les politiciens de montrer "qu'ils font quelque chose". En interdisant une activité pratiquée par une toute petite minorité, on donne un sentiment de sécurité retrouvée à la population et on ne s'attire l'antipathie que d'une toute petite frange qui n'a aucun lobby pour la défendre ! En terme électorale, le gain est énorme alors que la dépense d'énergie est très faible…

Car il serait sans doute infiniment préférable de rechercher les véritables causes du mal être non décelé chez ce jeune homme qui a pu laisser mûrir un tel projet en lui, laissant ça et là des indices qui après coup semblent clairs, et n'a éveillé les soupçons de personne. Comment est-il possible que notre société, qui se veut si avancée, puisse créer de tels forcenés et qu'elle ne soit pas capable de le prévenir ? C'est une réflexion profonde sur ce thème qui pourrait déboucher sur des solutions concrètes. Mais bien sûr, il faudrait pour cela engager des psychologues et prévoir des plans d'action pour détecter prématurément les personnes à risque et leur apporter de réels traitements. Et tout cela coûte cher ! Alors on préfère faire des mesures qui ne coûtent rien et qui ne touchent qu'une petite minorité, afin de contenter la majorité demandeuse de solutions.

Mais il est une question que devraient se poser les politiciens allemands et suisses. Que feront-ils après le prochain massacre ? Vont-ils interdire les jeux de guerre dans la cour de récréation ? Ou carrément interdire la récréation ? Vont-ils poster des gardes armés dans toutes les écoles ou installer des détecteurs de métaux comme aux USA ? Bref, ne vaudrait-il pas mieux s'intéresser au véritable problème et rechercher de vraies solutions pour que ce genre de massacre ne se reproduise plus ? Il me semble qu'agir en amont est toujours préférable à ce type de réaction émotive suite à un événement tout à fait évitable…

Commentaires

Tout à fait d'accord avec vous!
Je ne suis pas non plus un adepte du paintball, et n'éprouve pas de sympathie particulière pour ses pratiquants, mais je trouve ce nouveau projet d'interdiction parfaitement ridicule en plus d'être contre-productif. Il émane de personnes qui ont une vision angélique de l'homme et qui considèrent toute forme de violence comme une dégénérescence ou une tumeur à éradiquer. La violence est pourtant intrinsèque à l'être humain, et il importe de laisser à celui-ci des soupapes pour pouvoir l'évacuer sans justement massacrer son prochain.
Certains se défoulent en faisant du sport, d'autres en jouant à des jeux vidéo, d'autres encore en hurlant dans un stade de foot; chacun son truc, mais à force de supprimer toutes ces soupapes de sécurité, on finit par provoquer ce qu'on était sensé combattre.
Et l'armée alors?
Si ces censeurs considèrent le paintball comme "une initiation au meurtre", on peut dire que l'école de recrues est une formation complète!
Dans un pays où l'on est astreint au service militaire et où l'on garde son fusil et de vraies munitions à la maison, interdire le paintball équivaut à dire à un enfant : "Tu es obligé de jouer aux cowboys et aux indiens pendant la récré, mais interdiction de le faire dans ton quartier, c'est très mal!" Complètement absurde...
Ces privations de libertés au nom de la morale et du politiquement correct commencent sérieusement à me fatiguer.
Amicalement,

Antoine

Écrit par : Antoine | 09/05/2009

Les commentaires sont fermés.